Menu +

Adoptez la technique de l’ancrage – Libérez-vous des mauvais comportements !

 

Dans cet article nous allons nous pencher sur un exercice facile a mettre en œuvre.

Il est utilisé en PNL pour apprendre à se programmer et se changer. Tout du moins de passer à un état que l’on souhaite pour la situation à venir. Vous avez besoin d’énergie, d’audace ou au contraire de vous calmer, l’utilisation des ancrages va vous permettre d’aller dans ce sens.

ancrage,PNL, petit geste, déclencheur,méthode
Je me sers des ancres pour automatiser un comportement.

Un ancrage, c’est quoi au juste ?

Comme vous avez pu le remarquer, il y a des gens, des choses, qui font que vous vous sentiez bien en leur présence. Au contraire vous pouvez éprouvé de la gène, voire de la crainte dans certains lieux ou face à certaines personnes ;
Il se trouve que cerveau associe des images des sons à des émotions ce qui par la suite crée ces sentiments variés. Autrement dit en voyant quelqu’un, une chose, un lieu certains sentiments peuvent réapparaître.

Un des exemples les plus explicatifs est la madeleine de Proust.Dès que l’auteur voit une madeleine, les souvenirs de l’enfance lui reviennent à l’esprit, les images, les sons, les odeurs.. ;

On a donc quelque chose qui vous rappelle une situation. Dans le cadre de l’ancrage, nous allons fabriquer une « chose », en l’occurrence un petit geste qui va vous rappeler la situation.

Si vous n’avez pas clairement une chose, une personne, une émotion très précise qui vous rappelle cet instant, vous allez utiliser cette méthode pour obtenir le même résultat.

En PNL une façon de se relaxer, d’apprendre a programmer une façon d’être et d’agir est d’associer des sensations particulières à des gestes, c’est cela que l’on nomme les ancrages.

On pourra donc utiliser ces ancrages pour s’induire en état de relaxation, mais aussi pour se mettre en position de motivation, de courage, d’énergie, etc.

Comment faire pour créer un ancrage (1re méthode.)

Mettez-vous au calme. Fermez les yeux.

Relaxez-vous. Commencez en prenant de profondes inspirations.

Remémorez une situation ou vous avez ressenti l’état que vous voulez développer.

Rappelez-vous des images, des sons, des odeurs, des sensations tactiles, des émotions.faites en sorte de mettre le maximum de détail.

Maintenant que vous avez bien inscrit en vous cette image, vous allez en m^me temps associez un petit geste.

Ce peut être serrer les poings, faire une boucle avec le pouce et l’index et serrez, pincer l’ongle du petit doigt. À vous de choisir un geste simple à vous rappeler.

Ce qui se passe alors, c’est que les 2 sensations vont s’associer et créer le fameux ancrage.

Vous allez laisser se mêler les 2, puis vous vous relâchez.

Suite a cela vous faites un rappel en faisant le geste et vous voyez ce que vous ressentez. Vous allez retrouver des images des sensations, mais aussi retrouver les mêmes émotions, vous avez votre ancrage. Les résultats peuvent ne pas être au rendez-vous dès la première fois. Refaites par la suite la séance, essayez de voir, de sentir encore plus de situations. À chaque reprise, quand vous renouvèlerez l’opération, vous verrez apparaitre de nouveaux composants à votre « scène ».

En pratiquant régulièrement, vous aurez une scène de plus en plus précise et émotionnellement forte. En y joignant à chaque fois votre signe d’ancrage, celui-ci va se renforcer.

Il y a d’autant plus de raisons de pratiquer régulièrement que l’ancrage n’est pas à durée illimitée. Son effet diminue avec le temps, il faut le réactiver de temps en temps.

2e méthode – La création de l’ancrage en direct.

Avec cette méthode, vous n’allez pas faire appel au passé, mais vous allez utiliser le moment même pour créer votre « futur » ancrage.

Il vous arrive de vivre des moments heureux, vous apprenez une très bonne nouvelle, vous gagnez (à un jeu, une compétition…), vous partez en vacances, vous avez un discours convaincant..

Vous utilisez ce moment-là en notant tout ce qui se passe dans votre esprit. Toutes les informations sont importantes, images sons, odeurs sensations… C’est le moment d’y adjoindre votre geste et de vous plonger pleinement dans le moment. Vous êtes en train d’ancrer votre sensation.

Faites plus que de les noter dans votre tête, inscrivez-les sur papier, remplissez votre cahier du succès. (Cahier des réussites.). Plus tard, vous pourrez utiliser votre geste, mais vous aurez aussi votre cahier. Cela vous permettra de remettre à jour votre ancrage dans l’avenir.

Si vous avez la possibilité, de nos jours cela est relativement simple, d’enregistrer ces moments, faites-le. Cela vous servira par la suite pour réactiver votre ancrage. Vous vous verrez littéralement triomphant !

Se voir en pleine réussite n’est pas désagréable, non ?

Si il s’agit de relaxation, c’est la même chose. Profitez d’un moment où vous êtes particulièrement détendu pour noter tout ce que vous ressentez. Associez — votre geste.

Notez que l’ancrage peut être aussi autre chose qu’un geste. L’intérêt de celui — c’est que vous pouvez l’emmener partout avec vous.

Imaginez, vous travaillez à la maison et un peu comme le jingle d’une émission, une musique de film, les hymnes avant un match, vous mettez la musique qui vous donne la pêche pour travailler.

C’est aussi un ancrage.

Vous avez une musique qui vous plait particulièrement. Vous êtes en pleine forme prêt à produire un maximum de travail, mettez votre musique préférée et appréciez le moment.

Par la suite, quand vous mettrez cette musique, l’ancrage fera que vous retrouverez les sensations.

C’est aussi le cas des « grigris », vous savez le maillot qui porte bonheur, le pantalon avec lequel vous avez réussi votre examen…

Mais rappelez-vous, utilisez plutôt les gestes. Vous les avez toujours avec vous !

Petites recommandations.

Utilisez un geste discret ce qui vous permettra de l’utiliser, quelle que soit la situation.

Dès que vous pensez vous trouver devant une situation qui demande à être détendu par exemple, pour faire baisser le stress, faites votre geste.

Répétez cet ancrage souvent. Pour arriver à une grande efficacité, cela demande de la pratique.

Pour débuter, si vous n’utilisez pas encore les ancrages, commencez par un ancrage pour atteindre une situation relâchée, calme et détendue.

Voyez comme votre ancrage fonctionne. Perfectionnez-le en vous exerçant souvent.

Cela aura le mérite de vous relaxer, ce qui en soi est loin d’être une mauvaise chose. En fait vous ferez d’une pierre 2 coups en fixant votre ancrage et en vous détendant.

Une fois cela atteint pour la relaxation, faites la même chose pour une sensation de « pêche », d’énergie de courage…

Pour ma part, pour la relaxation, j’utilise le pouce et l’index serré et pour avoir de l’entrain je serre les poings.

 

Votre action du jour, c’est de vous créer un ancrage, si vous ne l’utilisez pas encore. Commencez par un ancrage pour ce qui est de la relaxation et notez-en les effets. Et n’oubliez pas de faire de l’ancrage dans les situations immédiates où vous ressentez un sentiment très positif. Notez-le ; il vous sera utile plus tard pour réactiver votre ancrage.

 

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. »Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Utilisez-vous les ancrages ? Donnez-nous votre expérience ? Dans quelles situations ?

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



3 commentaires sur Adoptez la technique de l’ancrage – Libérez-vous des mauvais comportements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *