Menu +

Arrêter de vous faire peur – 99% de nos peurs ne se réalisent pas !

 

Facile à dire vous allez pensez, mais faites un effort de mémoire. Combien de fois par mois, semaine, jour, vous arrive-t-il d’avoir peur ? Il n’est pas question d’une peur de se retrouver face à un loup par exemple. Ni même de se retrouver au bord du vide. Non, je vous parle des peurs que l’on peut se créer à tous moments dans la vie quotidienne. Pour certains, la peur est toujours présente et pourtant…

99% de nos peurs, 99% des peurs,99% peurs, se débarrasser de ses peurs,origine des peurs
Même pas peur !

 

La peur vous veut du bien, mais n’en abusez pas !

 

La vérité est que la peur est une chose positive. Nous avons gardé en nous, dans nos gènes cette utilité.

C’est la peur qui dit quand nous sommes en danger. En fonction de la situation et de son tempérament, la réaction sera instinctive et personnelle. Vous affronterez celle-ci ou vous prendrez la fuite.

Alors bien sûr il y a quelques centaines d’années, cette réaction était utile chaque jour. Le danger était présent à tous moments.

Les temps ont bien changé. Il semblerait cependant que nous, nous ayons conservé cette façon d’être et de faire.

Et de fait, pour de très nombreuses situations, on se fait, on se crée des peurs. Le danger n’est plus présent dans 99 % des cas, mais le résultat est le même.

Le corps est traversé par des sensations et des émotions de peur. Le cœur s’accélère, la respiration est perturbée, on devient tendu…

C’est une situation de malaise et de stress qui nous accompagne alors.

Mais pourquoi avons-nous ces peurs ?

 

Cherchons l’origine des peurs !

 

En fait, la question est plutôt de quoi avons-nous peur ?

Et là, chacun de répondre :

  • Peur de mal faire, de ne pas être à la hauteur.
  • Peur du ridicule.
  • Peur de passer pour un imposteur.
  • Phobies
  • Maladie et la mort
  • Peur d’être seul
  • Peur d’un accident, un attentat…
  • Peur de perdre son travail.
  • Etc…

Les variétés de peur sont innombrables. Hormis la mort, qui est inéluctable, toutes les peurs peuvent être affrontées, réduites voir éliminées.

Certaines demandent de la prévention, d’autres d’être suivies, la plupart demande un travail intérieur.

Faites cet exercice de votre côté, notez toutes vos peurs sur un papier.

Et voyons la suite !

 

Quel est le pourcentage de réussite de vos peurs ?

 

Reprenez toutes vos peurs.

Au moment ou vous lisez cet article, quelle est votre chance de…

Vous listez toutes vos peurs et vous vous donnez un pourcentage pour que cela se réalise.

Que vous soyez malade à l’instant, que vous croisiez un serpent ou une araignée, quel pourcentage ?

Que votre vie s’arrête à l’instant. Que vous ayez un accident ou soyez victime d’un attentat, quel votre idée du pourcentage ?

Un conseil, oubliez-les ! Consultez un médecin, un spécialiste, un voyant pourquoi pas, mais ôtez-vous de l’esprit ces peurs-là.

Vous pouvez aussi si vous le voulez, vous réserver des moments que vous choisissez pour vous pencher sur ces peurs-là. Prenez le temps d’y penser et d’y réfléchir, mais choisissez le moment.

Vous pouvez même les écrire, cela fait qu’une fois écrit, cela ne viendra plus perturber votre esprit.

Dites-vous bien que ce qui doit arriver arrivera.

Alors évitez de tout le temps vous le rappeler. Il serait dommage que votre cerveau, qui ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire, vous donne raison… À force de vous le répéter !

 

Comment se débarrasser de ses peurs ?

 

Sachez-le, il n’existe personne sur terre qui n’éprouve jamais de peur !

Certains ont analysé au fil du temps ces peurs. Faire avec celles-ci est plus simple pour eux, ils ont appris à les reconnaître et de fait les maîtrisent un peu mieux.

Il, est possible de faire de même et d’éliminer un maximum de ces peurs. Voilà des méthodes pour y arriver.

  • Tout d’abord, notez ces peurs.Il est essentiel de connaître son ennemi. Écrivez vos peurs sur papier. Voyez celles qui reviennent. 
  • Recherchez le remède !Pour chaque peur, cherchez le remède qui arrangerait la chose.S’il s’agit de santé, voyez un médecin pour vous rassurer. S’il s’agit d’une phobie, voyez un spécialiste…

    S’il s’agit d’une façon de faire ou d’être personnelle, cherchez en vous la solution. Comment procéder ?

 

Revenons à la préhistoire !

 

Pour arriver à un tel résultat, il faut revenir des centaines d’années en arrière et procéder comme la nature nous l’indique.

Il y a deux réactions face à une peur l’attaque ou la fuite.

  1. Vous pouvez donc vous enfuir et oublier cette peur.Vous ne voulez pas être ridicule, ne faites rien ! Vous ne pensez pas être à la hauteur, ne le faites pas !Cela parait extrême, mais à quoi bon faire quelque chose que vous ne voulez pas faire. Quelque chose qui vous cause trop de soucis.

    C’est dommage, peut-être la prochaine fois vous serez plus courageux !

    Notez bien que ce peut être aussi une façon d’ancrer dans votre façon de faire, l’idée de ne pas persévérer et aller de l’avant.

     

  2. Vous passez à l’attaque !
  • Rappelez-vous les situations ou cela s’est bien passé. Faites le rapprochement et agissez !
  • Pensez positivement au lieu de votre monologue négatif.« Je ne serais pas à la hauteur ! » devient » Je commence par cela, je vois ou cela mène. Il n’y a pas de raisons que cela ne fonctionne pas » 
  • Acceptez l’idée que vous pouvez avoir un raté.« je vais être ridicule ! » . Essayez d’abord et voyez ensuite. Si vous réussissez, vous saurez que c’était une erreur de penser cela. La prochaine fois, vous ne vous ferez plus ce genre de réflexion à vous même.Si cela est un échec, prenez comme une leçon. Vous avez en main une façon de faire qui n’est pas la bonne. Utilisez-en une autre. Et n’oubliez jamais, « le ridicule ne tue pas ». Bien souvent les gens en face de vous seront aussi mal à l’aise de vous voir ainsi.

     

  • Préparez-vous à la situation. Faites en sorte de maîtriser ce que vous avez à faire ou à dire., Révisez, faites des recherches, soyez prêt. Vous ne risquez que le trou de mémoire, pas de problème, faites-vous des antisèches.
  • Poussez jusqu’au bout la peur qui vous taraude. Que pourrait-il arriver de pire ? Vous verrez que les probabilités pour que cela arrive deviennent infimes.

 

 

En fait, comme vous le constatez, pour aller au-devant de vos peurs, l’important c’est l’action. Quand on est dans l’action, cela laisse moins de prises aux pensées et aux peurs.

On le sait, vous le savez, alors faites-le !

De la même façon que vous travailleriez sur vos défauts ou vos qualités, choisissez une peur. Une fois fois choisie, travaillez sur celle-ci pour la « dompter ». Elle sortira de vos pensées.

Ensuite, passez à la suivante, et continuez ainsi sur toutes les peurs que vous identifiez.

 

 

 

Votre action du jour, c’est de prendre un papier. Notez sur celui-ci toutes les peurs qui se manifestent. Faites le tri, voyez ce que vous pouvez faire de suite pour travailler dessus. Le simple fait de noter d’en prendre conscience, va énormément vous aider. Il reste du travail à faire pour les diminuer, les éliminer. Passez à l’attaque !

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Qu’elles sont vos peurs les plus envahissantes ? Comment faites-vous pour les améliorer ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



2 commentaires sur Arrêter de vous faire peur – 99% de nos peurs ne se réalisent pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *