Menu +

Avoir de l’énergie-le moteur pour s’épanouir.

Pour pouvoir réaliser ce que l’on entreprend, il est nécessaire d’avoir un certain niveau d’énergie.

Comme vous avez pu le remarquer, il y a des jours où vous êtes capables d’abattre les montagnes et d’autres où vous avez à peine la force d’avancer. Que ce soit moralement ou physiquement, vous êtes comme on pourrait dire : « À plat ». Sans aller, jusqu’à un état de grande faiblesse, il y a des moments où vous manquez cruellement d’énergie.

Imaginez la situation, vous vous sentez faible, vous n’avez qu’une envie, c’est de rester tranquillement à la maison. Puis vous recevez un coup ed téléphone, une amie vous appelle, vous expliquant qu’elle n’est pas loin de chez vous et que ce serait sympa de se voir.

D’un seul d’un seul, votre moral redevient au beau, vous vous sentez une énergie débordante, là où il y a quelques minutes vous étiez au plus bas. Vous êtes prêt maintenant, à sortir, affronter le monde, faire la fête, tout cela suite à un à un appel téléphonique.

Ça paraît fou, non !

Effectivement, mais outre le fait que ce soit une situation sympathique, cela met en lumière que nous possédons une énergie qui existe en nous en permanence.

Essayez de vous rappeler, vous retrouverez certainement des situations ressemblantes.

L’énergie, le moteur d’une vie heureuse.

Comment expliquer cela ?

Dans le cas présent, des physiologistes diraient, que les émotions engendrées à ce moment-là, de joie, d’amitié, voir plus… ont produit dans l’organisme, via des messages du cerveau, la libération d’hormones. Ces hormones ont directement agi sur certains organes, voire sur l’ensemble du métabolisme. Il s’ensuit, une augmentation du rythme cardiaque ainsi que de la capacité musculaire.

On retrouve, le même phénomène, lorsque nous sommes confrontés à une situation de danger, d’incertitude. Une sécrétion réflexe , notamment adrénaline et cortisol, va augmenter votre métabolisme par une hausse de l’énergie et vous permettre d’affronter le risque, ou de fuir rapidement.

Vous comprenez donc l’effet que peuvent avoir les émotions dans notre consommation d’énergie.

D’où nous vient l’énergie ?

Sans entrer dans les détails, par la suite certains articles viendront compléter cela, les sources de notre énergie sont multiples.

Il y à bien sûr l’eau, l’alimentation, a cela vous pouvez rajouter la respiration. Ces éléments vont apporter à l’organisme, ce dont il a besoin pour bien fonctionner, que ce soit au niveau physique, physiologique et mental.

D’où l’importance de ces 3 éléments, éléments qui seront la source de plusieurs articles du blog dans le futur.

Comme nous l’avons abordé dans le chapitre précédent, les émotions vont aussi jouer un rôle important dans le processus de l’énergie. Vous ne serez pas surpris, que les émotions positives vont favoriser l’utilisation de l’énergie, contrairement aux émotions négatives qui elles vont vous puiser « du carburant. ».

Pour en conclure avec les apports d’énergie, il faut rajouter, l’ensemble des énergies qui sont autour de vous. Que ce soit la nature, l’univers, tout est énergie. Vous avez certainement remarqué l’effet que certains lieux ont de positif sur vous en matière d’énergie. Vous vous y sentez bien, vous vous trouvez ressourcé après.

Il ne faut pas oublier tout les gens qui vous entourent. Vous avez certainement remarqué aussi, qu’après avoir rencontré certaines personnes vous retrouvez un moral de vainqueur. En effet, il y a des gens qui ont un charisme tel, que vous vous sentez naturellement mieux après les avoir croisés.

Mais il y a aussi le cas inverse, vous avez une forme terrible, vous rencontrer certaines personnes qui elles sont plutôt du genre à vous plomber le moral.

Là, pas de problème, le résultat est garanti, vous vous retrouvez avec le moral au niveau des chaussettes et une énergie au niveau le plus bas.

En fait l’énergie est partout, vous-même vous rayonnez de l’énergie. L’important, si on veut garder un niveau d’énergie satisfaisant est de faire en sorte d’emmagasiner de l’énergie positive et d’éviter d’en gaspiller.

Cas du sport et du sommeil.

Un petit retour en arrière quant à l’utilité de la dépense physique dans la gestion de l’énergie.

Le sport a une grande utilité dans cette gestion, il en utilise c’est certains, mais cela est compensé par une alimentation plus importante et une utilisation de l’énergie stockée sous forme de graisse. L’intérêt de l’activité physique, c’est qu’elle va simuler l’ensemble du métabolisme. Elle va aussi éliminer les excès des hormones, en les intégrant dans le mécanisme de fonctionnement musculaire. Cela évite à celles-ci de se concentrer et d’intoxiquer le corps, l’accumulation engendrant des situations de stress. Pour faire court et simplifier, l’action élimine le stress.

Le dernier point, c’est que le sport engendre la libération d’autres hormones, qui elles sont bénéfiques pour une sensation de bien-être, les endorphines et la dopamine.

Pendant le sommeil, pour schématiser, la consommation d’énergie est moindre, et c’est aussi le moment où les cellules font le plein d’énergie en stockant les sucres pour le lendemain.

Vous voilà plein d’énergie.

Vous avez emmagasiné de l’énergie, elle va vous être utile pour l’ensemble de votre journée.

Et là encore pour simplifier les choses, on peut partir du postulat que vous avez donc un stock d’énergie en début de journée que vous allez alimenter avec les différentes sources vues précédemment. Ce stock, vous allez l’utiliser tout d’abord pour, l’ensemble de vos activités physiologiques, respiration, rythme cardiaque, fonctionnement de base de vos muscles.

Mais aussi pour toute l’activité de votre cerveau et toutes les actions que vous faites.

En partant du principe du stock d’énergie, il est facile de comprendre que celui-ci n’est extensible à l’infini. Pour vivre en harmonie, cela nécessite d’avoir donc une gestion de cette vitalité, d’optimiser les apports et de diminuer au maximum la consommation.

En faisant en sorte que les dépenses ne dépassent pas le stock disponible, vous passerez de meilleures journées pleines d’énergie.

Que faut-il faire pour améliorer son tonus et son dynamisme ?

  • Une bonne alimentation
  • Bien s’oxygéner
  • Boire de l’eau régulièrement
  • Avoir une activité physique
  • Être calme, Zen
  • Savoir prendre des moments de repos
  • Un bon sommeil
  • Côtoyer des endroits calmes et reposants
  • Fréquenter des personnes positives

Prenez l’habitude de respecter au maximum, ces principes. En fait essayer de faire au mieux et faites en sorte de progresser là où vous avez quelques lacunes ou insuffisance.

C’est déjà un beau programme.

Les gaspilleurs d’énergie.

Pour ce qui est de cette partie, il vous sera simple de maîtriser certains de ces principes avec un peu de discipline le ? Pour d’autres, il vous faudra adopter un comportement plus volontaire, mais c’est bien tout ce qui fait l’intérêt de ce blog.

  • Éviter les excès
  • Limiter la consommation d’alcool, de stimulants

Vous vous en doutiez….

Mais aussi des comportements que vous pouvez avoir tous les jours :

  • Manque de contrôle de soi. s’exprimer avec colère là où vous pouvez vous exprimer calmement ? Cela consomme une énorme quantité d’énergie, notamment mentale.
  • S’énerver excessivement. Taper des pieds, remuer sans cesse, ne pas tenir en place. Ce sont des gestes incontrôlés qui vous vident inutilement de votre stock de vitalité.
  • Commenter systématiquement, notamment, l’actualité. Cela ne changera rien à celle-ci. Certains propos sont tout à fait inutiles. Apprenez à vous économiser en paroles et profitez en pour avoir une meilleure écoute.
  • Critiquer et alimenter les ragots. Ce sont autant de messages négatifs que vous envoyez et qui vous entourent.
  • Éviter les lieux où vous vous sentez mal à l’aise, oppressé.
  • Écarter les personnes négatives, certaines personnes ont le talent pour vous vider moralement. En faisant cela, prenez conscience de ce que peuvent ressentir les autres quand vous agissez de la sorte.
  • Éliminer les gestes d’impatience ou mauvaises habitudes. (Mouvements des pieds, mains, doigts, les grimaces…)
  • Éviter les situations stressantes en les affrontant et en y trouvant des solutions rapidement, pour ne pas accumuler les toxines. (Point abordé dans un autre article.)

Voilà, en rédigeant cet article, je souhaitais, faire un tour rapide sur la question de l’énergie qui nous anime tous les jours. Il y a quelques principes pour faire en sorte d’avoir ce tonus et cette vitalité que l’on désire. Mais il peut y avoir dans notre comportement, des gros consommateurs d’énergie sur lesquels il est intéressant de travailler. Ce peut être simple, parfois moins, mais cela vaut le coup de s’y attacher.

L’action du jour, c’est de faire en sorte d’éviter l’ensemble des points négatifs vus ci-dessus. Gardez votre calme, éviter les lieux et personnes qui vous oppresse, surveillez vos tics et gestes d’impatience, peut être parlez moins, mais toujours en positif. C’est encore une action qui consiste à surveiller et prendre conscience de son comportement habituel !Notez sur votre cahier de réussites.(Cahier des succès.)

C’est à ce prix que l’on peut par la suite changer ces comportements et en adopter de meilleurs.

C’est le but de ce blog, petit à petit : avoir une conduite pour s’épanouir, réaliser ses désirs.

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. »Christian GODEFROY.

Si l’article vous a plu, laissez votre commentaire ci-dessous et faites nous partager ce que vous avez mis en place pour supprimer les gaspilleurs d’énergie.

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



2 commentaires sur Avoir de l’énergie-le moteur pour s’épanouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *