Menu +

Calculez à l’avance votre taux de réussite ! – Faites des maths et réussissez !

 

Dans l’article d’aujourd’hui, nous nous mettons au calcul. Nous allons calculer des probabilités. Nous avons souvent, des situations, des challenges à venir. Il y a différentes façons de les envisager. Vous pouvez penser que tout va bien se passer. Vous pouvez aussi penser que cela va mal se dérouler.

Et si on envisageait de trouver la formule qui vous mène à la réussite ?

Taux de reussite, assurance, échec etape succes,
J’ai calculé mon pourcentage de réussite !

 

Depuis tout petit déjà….

 

Combien de fois au cours de votre vie, particulièrement de votre enfance, vous a-t-on dit :

« Tu ne devrais pas envisagé cela, tu ne vas pas y arriver ! », « Tu perds ton temps, ce n’est pas possible ! », « A quoi bon, beaucoup ont essayé et n’ont pas réussi ! ».

Pire encore, vous vous lancez dans une tâche. Malgré tous vos efforts, vous n’y arrivez pas sur le moment. « Tu vois je te l’avais bien dit, ce n’était pas possible !… ».

Il y a de fortes chances que cela vous soit arrivé.

Du coup, on a pris une certaine habitude. Lorsque l’on envisage de faire quelque chose, il nous arrive de voir en premier les problèmes.

Autrement dit, on envisage prioritairement les échecs en lieu de privilégier les réussites.

 

Les erreurs font partie de la progression.

 

Nous l’avons vu dans un article précédent. Faire des erreurs peut être et doit être une bonne chose en soi. (je me suis pris un râteau !)

Celui qui fait des erreurs est celui qui a essayé. Donc plus vous faites d’erreurs, plus on peut considérer que vous avez tenté.

C’est déjà un sacré bon point, non !

Ces erreurs vous ont aidé à connaître les voies qu’il ne faut pas emprunter. Elles vous ont permis de vous recentrer, de changer de méthodes.

Il est donc normal de subir des échecs. Cela fait partie naturellement du processus de la réussite.

Il ne faut pas cependant être à la recherche de ceux-ci et les envisager avant de commencer (voir au-dessus.). S’ils interviennent, ce sera un signe pour vous que ce n’est pas le bon chemin. Tout simplement !

 

Seuls les optimistes réussissent !

 

Ceux qui ont une réussite reconnue sont souvent perçus comme des gens optimistes. Il y quelques parts de vérité derrière tout cela, mais cela ne suffit pas.

Tout le monde a le droit à la réussite. Et pour faciliter cette réussite, il y a au moins deux chemins qu’il vous faut emprunter.

  • Ne pas envisager les échecs comme une défaite sans suite. (Voir chapitre précédent.). Il faut les considérer comme des étapes vers le changement qui mène au succès.
  • Il faut envisager la réussite avant d’envisager les problèmes et les échecs possibles.

C’est simple, finalement ! Non ?

Pour les échecs, on l’a vu. Mais pour la réussite, comment faire ?

 

Calculez votre taux de réussite !

 

Imaginons que dans une semaine vous deviez vous adresser à un public, disons une vingtaine de personnes. Quelles sont les chances que cela se passe bien ?

C’est de ce postulat qu’il faut partir.

L’ancien raisonnement, je ne serais pas prêt, je vais bégayer, j’aurais le trac, etc. On oublie !

Calculez votre pourcentage de réussite plutôt.

  • J’aurais le trac : non à 20 % (dans ce cas le oui correspond à j’aurais le trac et ce serait du 80 %).
  • Je vais bégayer : non à 30 % (peut-être les toutes premières phrases. Pensez aux fiches de secours, vos « pompes » quoi ! ».)
  • Je vais être ridicule : Non à 95 %
  • Je connaitrais mon sujet : oui à 90 %
  • Je vais intéresser les gens : oui à 65 %

Dans ce cas de figure, vous arrivez ainsi à un taux de réussite de 60 %. Cela vous permet de partir avec plus d’assurance. Vous savez qu’au final, l’un dans l’autre ce sera positif.

 

Comment procéder ?

 

Vous avez compris le principe ?

Multipliez au maximum les détails. Qu’est-ce qui peut arriver ? Qu’est ce que je vais mettre en marche pour pallier au problème ?

Calculer le taux de réussite, pour chaque item.

Ne soyez pas trop optimiste, juste réaliste. Vous vous connaissez.

Trouvez les façons de faire qui pourront donner les notes maximum. Connaitre son sujet, connaître les lieux, les participants… Faire des jeux de rôles ou simplement vous enregistrer (Zone de confort.).

En vous renforçant sur ces points-là, vous allez augmenter le taux de réussite envisageable.

Cette méthode, fonctionne pour tout objectif ou tâche à envisager : perdre du poids, examens, santé, finances…

 

Il ne vous reste plus qu’à prendre votre calculette et vous mettre à l’ouvrage !

 

 

Votre action du jour, c’est de vous pencher sur l’un de vos objectifs ou l’un de vos travaux à venir. Calculez votre taux de réussite. En fonction de cela, si vous êtes positif, vous voilà armé pour l’action sans attendre.

Si la moyenne n’est pas suffisante, creusez les moyens pour améliorer le score. Si vous n’y arrivez pas, posez-vous la question de la faisabilité de l’objectif.. Vous pouvez alors commencer par un peu plus petit dans un premier temps.

 

 

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous calculé votre taux de réussite pour votre objectif ? Qu’avez-vous fait pour améliorer la note ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Calculez à l’avance votre taux de réussite ! – Faites des maths et réussissez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.