Menu +

Je me bouge, comment chasser vos problèmes au quotidien ?

 

On a pu le noter au fur et mesure des articles. Un esprit enfermé dans des soucis, des problèmes a de la difficulté à passer outre. En effet, ceux-ci reviennent souvent tel un boomerang à un rythme régulier.

Dans l’article du jour, je vais vous parler d’une méthode fort simple. Une méthode pour vous débarrasser de ces pensées !

 

problème, problem, je me bouge, gestion de problème, chasser les problèmes,traiter les problemes
J’ai des problèmes, je les note !

 

J’ai un problème, j’en parle ! Les bienfaits.

 

Vous l’avez certainement noté quand vous avez des problèmes. Que ce soit avec quelqu’un ou quelque chose.

Il vous suffit quelquefois d’en parler à une personne, et d’un coup vous vous sentez mieux !

Vous racontez comment s’est passé votre entretien avec votre collègue. En fait, cela ne s’est pas bien passé du tout ! Vous vous êtes disputé !

Le fait de le raconter va avoir finalement plusieurs avantages.

  • Vous pouvez, en le racontant vous rendre compte que vous vous êtes un peu « enflammé » rapidement. Tout compte fait, cela ne méritait pas d’en arriver là !
  • La personne en face, va pouvoir vous donner un conseil.
  • Elle peut simplement prendre fait et cause pour vous. Cela vous libère d’un poids. On vous confirme que vous avez bien fait !
  • Cette personne peut aussi, si c’est une amie véritable, vous dire que vous avez eu tort. Que vous auriez tout intérêt à reparler à votre collègue, voire vous excuser.
  • En partageant votre expérience, vous la diluez un peu. Vous ne la gardez pas, ne la concentrez pas en vous dans son intégralité.

Je vais en parlé à mon Doudou !

 

C’est cette façon de faire que l’on retrouve aussi chez les enfants. Une fois après avoir été réprimander ou lorsque que quelque chose ne tourne pas comme ils le souhaitent. Ils se retirent et vont en parler à leur doudou, leur peluche, leur poupée…

Et là, si vous avez la chance d’assister à ces discussions, c’est un régal ! Il peut s’ensuivre un véritable dialogue.

« Tu sais doudou, papa a été méchant avec moi ! “(Partage du souci.).

‘Je n’ai pas fait ce qu’il m’a dit ‘(Explication du problème.).

‘Toi tu es gentil, tu ne me cries pas après !’

‘Tu crois que j’ai bien fait ? (Doute sur la réponse.)’

‘Je n’avais pas envie de ranger mes affaires ! ‘(Justification.)

‘Tu as raison, je vais lui dire que je ne recommencerais pas ! ‘(Raisonnement.)

‘Tu le sais toi aussi qu’il est gentil mon papa !’ (Pris à partie.)

Cela peut se dérouler comme cela, je me suis fait un peu plaisir. Mais cela peut être tout à fait différent. L’enfant reste sur sa position, mais il va mieux ! Il a pu en discuter avec son plus fidèle compagnon. Celui-ci ne lui a rien dit, et pour cause. Donc cela doit vouloir dire qu’il est d’accord.

Cela valide donc l’attitude qui de fait n’est plus un souci dans son esprit.

 

J’ai des problèmes, je les note !

 

Mais voilà tout le monde n’a pas prés de lui quelqu’un a qui se confier. De la même façon, vous n’avez pas votre doudou, votre peluche pour vous confesser.

Alors, quelle est la personne, en qui vous faites le plus confiance qui va pouvoir vous aider ?

Vous l’avez compris, c’est vous !

Bien sûr, vous risquez d’avoir répété dans votre tête, la situation qui vous pose problème. Certainement l’avez-vous fait plusieurs fois ? Peut-être même qu’elle tourne en boucle !

Aussi, pour stopper cela, vous allez pouvoir utiliser la méthode dont je vous parlais.

Il vous suffit simplement de la noter sur une feuille.

En définitive, vous allez décrire la situation telle que vous l’avez vécue et ressentie. Le simple fait d’écrire, nous l’avons vu dans d’autres cas de figure, vous libère en partie.

Ainsi donc, prenez soin d’apporter le maximum de détails. Qui a commencé, comment cela a commencé ? Que s’est-il passé exactement ?

Écrire devient pour vous la façon de vous exprimer. C’est comme si vous le confiez à quelqu’un.

Et de fait, vous allez récupérer tous les avantages que nous avons vus précédemment.

Vous allez peut-être ressentir que vous en avez fait trop. Dans ces conditions, ce sera l’occasion de vous excuser et d’avoir une discussion plus ‘calme’ le lendemain. Vous allez vous confirmer intérieurement que vous avez raison. Cela vous rassure et  vous calme.

 

Faites disparaître le problème !

 

En le mettant sur papier, cela devient un ‘dossier’ qui est traité. C’est une façon de libérer son cerveau de ces pensées négatives !

Vous pouvez vous en libérer totalement en procédant ensuite à un petit rituel. Il vous suffit de faire disparaitre ce problème. Vous pouvez tout simplement mettre ce problème à la poubelle. Vous pouvez le brûler. Avec l’élimination de votre document, vous faites en sorte que votre souci se volatilise.

Dans un premier temps, gardez vos notes quelques jours. Voyez où vous en êtes le lendemain. Ensuite, avec le temps et la pratique, vous pourrez le détruire quelques minutes après l’avoir écrit.

 

 

Votre action du jour, c’est de noter sur papier votre problème, votre souci. Prenez le temps de bien le détailler. Ressentez ce que cela vous procure comme sensation. Au fur et à mesure que vous le notez, sentez vos réactions. Appréciez le calme que cela vous procure !

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard’ Mr MONK.

Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer.’ Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous fait l’expérience de noter votre souci ? En avez-vous ressenti les effets positifs ? Dites-nous !

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



1 commentaire sur Je me bouge, comment chasser vos problèmes au quotidien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *