Menu +

Copier, et si c’était la bonne méthode – Comment trouver son style en faisant des copies ?

 

Il y a quelque temps, j’ai rencontré un artiste peintre Christophe Michou (http://galeriecxe.fr/) qui m’a expliqué sa façon de faire. Je l’ai rencontré lors du séminaire, entrepreneur libre dont je vous ai, parlé, il y a quelque temps. (Entrepreneur libre 1 et 2). J’avais l’intention de vous en parler, car il a utilisé une « méthode » qui pourrait vous intéresser.

Voire plus ?

De quelle méthode s’agit — il ?

Copier, plagier, copier les grands maitres,imiter son guide, imiter son mentor
Comment trouver sa voie en imitant les grands maîtres ?

 

Ce n’est pas bien de copier !

 

Comme vous le savez, on vous l’a appris, ce n’est pas bien de copier !

Rappelez-vous votre professeur en train de surveiller pendant un devoir les éventuels copieurs.

Gare à celui ou celle qui se faisait prendre !

Pourquoi je vous parle de cela ?

Tout simplement parce que la méthode en question de cet artiste utilisait cette étape.

Je parle de méthode, mais à l’époque, quand il a débuté cela n’avait rien d’une méthode.

Il s’était tout simplement lancé un défi. Tiens donc, quelqu’un qui se lance des défis… !

Son défi ?

 

52 tableaux dans l’année !

 

Son défi était un peu fou ! Il s’était mis en tête de peindre 52 toiles d’artistes célèbres, à raison d’une par semaine pour une année complète.

Au moment où je l’ai rencontré, il avait pris un peu de retard, mais il avait bien avancé.

Je lui ai demandé pourquoi un tel défi ? Et surtout pourquoi peindre des tableaux célèbres ? Avait-il l’intention de devenir faussaire ??

En fait la raison était toute autre, ou plutôt les raisons.

Le fait est que ce n’était pas pour avoir une Joconde dans son salon ou les Tournesols de Van Gogh dans la chambre.

Non, il y avait au moins deux raisons.

La première c’était de pratiquer plusieurs styles, plusieurs façons de peindre. De Rembrandt à Picasso en passant par Monet, il y a une variété terrible. (Abstrait, contemporain ; impressionnisme, Naîf, pop Art,…)

La deuxième et c’était une des raisons d’être du défi, consistait à faire les toiles rapidement.

 

A la recherche des techniques.

 

Vous l’avez compris, il ne s’agissait pas vraiment de copiage. Il était tout simplement à la recherche de techniques, de procédés employés par les grands maitres.

En reproduisant les toiles, il s’imprégnait de la façon de faire de ceux-ci. En faisant en sorte d’aller rapidement, il s’obligeait à trouver des raccourcis.

Observez-vous en train d’écrire ! Vous n’avez aucun souci, vous avancez de manière déliée.

Maintenant, essayez d’imiter, de copier une écriture. Eh oui, bien entendu vous mettez beaucoup plus de temps !

Prenez l’habitude d’aller de plus en plus vite. Vous allez voir que vous progressez plus ou moins rapidement. Vous progressez jusqu’au point de vous mettre à la place de celui qui à écrit. Jusqu’à adopter sa façon de faire.

C’était là une de ses idées, trouver les coups de main, les petites touches qui caractérisent chaque peintre.

J’avais pu voir lors d’une émission sur les faussaires cette façon de faire. En fait on pouvait reconnaître les faux vis-à-vis des couleurs par exemple, des toiles. On pouvait aussi les découvrir par la façon de déposer la peinture sur la toile. Le peintre avec tout son talent, ses habitudes a un coup de pinceau qui ne ressemble qu’à lui. C’est là tout l’art de faire une belle copie que de trouver ce geste.

 

Enfin jaillit la lumière !

 

Lors de notre rencontre, il avait comme je vous l’ai dit bien avancé dans le défi. Mais le travail qu’il avait effectué lui avait ouvert les yeux.

Il commençait à décrocher des tableaux existants et voyait de nouveaux tableaux. Il commençait à voir ses propres tableaux. Il avait grâce à ses « copies » obtenu un savoir-faire qui lui devenait propre.

Il s’était engagé dans son défi, donc il continuait à réaliser de nouvelles toiles. Mais sa découverte, sa nouvelle vision des choses lui ouvrait de nouveaux horizons.

Grâce à cette méthode de « plagiat » qu’il faisait pour « apprendre », pour découvrir, il avait trouvé sa voie.

 

En fait, il faudrait rechercher précisément les causes de cela. Il s’agit certainement d’un mix de plusieurs faits qui en se regroupant ont abouti à cette nouvelle façon de faire.

Un petit peu de chaque artiste, un peu de ce que pouvez lui dire son entourage, beaucoup de lui.

 

 

Voilà ce que je voulais vous raconter aujourd’hui. Certainement qu’au départ il n’était pas question d’arriver à un tel résultat. Mais la pratique et le travail aidants, il avait abouti à ce qu’il pouvait espérer de plus beau. Trouver sa voie, ou du moins une de ses voies. L’avenir le lui dira.

La leçon que j’en retire, c’est que copier n’est pas obligatoirement et toujours mauvais. Si vous n’avez pas d’intention éthique douteuse, je pense que cela peut être une très bonne méthode.

Utilisez, imitez le savoir, le savoir-faire de guides, de modèle (Avoir un guide.). Si dans un premier temps vous admirez un style une façon de faire, copiez là ! En multipliant les modèles, vous pouvez trouver la façon qui vous convient le mieux. Qu’en pensez-vous ? C’est, il me semble une bonne méthode pour avancer et peut-être se découvrir.

Voila l’adresse de la page de son défi 52 toiles : http://galeriecxe.fr/faq-2/

 

Votre action du jour, c’est de faire appel à vos modèles. Prenez l’inspiration chez ceux que vous admirez, chez ceux qui sont dans le domaine que vous visez. N’hésitez pas à copier, à imiter. Il n’est pas question de plagier, non. En pratiquant, en multipliant les exemples, vous pouvez trouver une inspiration enfouie au plus profond de vous.

 

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Quels sont vos modèles ? Qu’est ce que la copie ou l’imitation vous ont apporté ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Copier, et si c’était la bonne méthode – Comment trouver son style en faisant des copies ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *