Menu +

Faites fonctionner vos machoires – Manger en prenant votre temps.

 

Tout le monde la connaît, cette règle ! Toutefois c’est une règle que nos parents ne nous ont pas enseignée. Cela a continué à l’école, pas un mot ou si peu.

Vous avez bien dû entendre quelque chose dans le genre » Manges lentement ! », mais cela n’allait pas plus loin.

Et voilà qu’aujourd’hui, on vous dit, je vais vous dire de manger « beaucoup » plus lentement.

Ce n’est pas très compliqué aujourd’hui comme action, allez-vous peut-être penser ?

Et pourtant, vous allez devoir corriger une habitude que vous avez prise depuis bien longtemps.

Imaginez, changer une habitude qui existe depuis que vous avez 1 an.

En prenant conscience de cela et en relevant le défi, il s’agit vraiment d’un défi, vous allez bénéficier des multiples avantages de cette pratique.

Je prends le temps de mâcher!

Je prends l’habitude de bien mâcher les aliments.

Voilà c’est tout bête. Tout est dans le titre, il suffit de bien mastiquer la nourriture.

De nos jours, nous avons plutôt tendance à engloutir rapidement les repas. Nous ne prenons pas ou très peu de temps pour manger.

Évidemment après cela, il s’ensuit des digestions difficiles, longues avec peut-être même quelques douleurs au niveau de l’estomac. Le système digestif qui est en plein régime dépense un maximum d’énergie d’où les possibles somnolences après les repas.

Sans entrer dans les détails, le fait de ne pas mâcher suffisamment les aliments fait en sorte que se retrouvent dans l’estomac de grosses bouchées non broyées. Celui-ci va savoir dissoudre les protéines avec ses sucs, mais il est peu performant pour les autres aliments, fruits légumes, féculents. Il envoie le tout dans les intestins.

Du fait que les aliments ne sont pas suffisamment « travaillés » les échanges à travers la paroi intestinale sont moins performants. Cela pouvant entraîner des carences en vitamines et minéraux.

Pour éviter tous ces désagréments, la bonne attitude à adopter est donc de prendre le temps de mastiquer ses repas.

Il y a deux façons d’appréhender ce processus, soit en temps soit en nombres de mastications.

Le plus simple, le plus facile à quantifier c’est de travailler sur le nombre.

Il faut compter une bonne vingtaine de mastication pour les produits mous, et plus pour les morceaux durs.

Le principe, c’est de faire en sorte que la bouchée devienne une bouillie, voire un liquide.

Quels sont les bienfaits de bien mâcher la nourriture ?

La mastication offre différents avantages :

  • Les aliments transformés en bouillie sont plus facilement assimilables pour l’estomac. Fini les lourdeurs après repas. Les échanges se font mieux au niveau de la paroi de l’intestin.
  • En mastiquant, vous mettez plus de temps, vous mangez beaucoup moins. Le cerveau développe le sentiment de satiété en envoyant un signal au bout d’une vingtaine de minutes. Vous n’avez plus faim. C’est donc une bonne alternative pour perdre du poids.
  • En mangeant léger le soir et en mâchant bien, on économise l’appareil digestif. Celui-ci travaillant moins, le sommeil est favorisé
  • Vous vous faites plaisir en mangeant, vous développez vos sensations quant aux saveurs. Vous dégustez les aliments. Imaginez une portion gastronomique avalée goulûment, quel gâchis !
  • Vous diminuez votre stress. Le repas devient un moment ou vous vous concentrez sur ce que vous mangez. Vous êtes dans le moment présent. Certaines personnes utilisent l’alimentation comme base à la méditation. N’hésitez pas à essayer.
  • Vous améliorez la santé de vos dents en les faisant travailler.

À vous de jouer !

Vous avez compris quels peuvent être les bienfaits de la mastication. C’est le moment pour vous de profiter de tous ses avantages. Faites de la période du repas, un instant privilégié, vous prenez le temps, vous appréciez ce que vous mangez.

Avec ce que l’on vient de voir, vous savez que votre corps vous le rendra très largement.

Votre action du jour, c’est de prendre le temps de manger et de mastiquer. Comptez vos coups de mâchoires… Même si vous ne le faites pas à chaque fois, prenez conscience de votre façon de manger. Corrigez quand vous sentez que vous allez trop vite et prenez l’habitude de mâcher.

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. »Christian GODEFROY.

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Mastiquez – vous suffisamment ? Vous êtes-vous aperçu que vous mangiez trop vite ? Dites-nous !

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



3 commentaires sur Faites fonctionner vos machoires – Manger en prenant votre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *