Menu +

Je me bouge, c’est maintenant votre tour ! Autocontrôles partie 2.

 

 

Dans le précédent article, il était question d’autocontrôles. Dans un premier temps, ils intéressaient des locaux, afin d’en évaluer le degré de nettoyage et de rendement entre autres. Bref, le principe était de faire un état des lieux. Aujourd’hui, nous allons utiliser cette méthode des autocontrôles pour faire le point sur soi.

 

autocontrole, autocntrôle, autocontrôles, je me bouge, plan d\'action,recrutement, inspecteur
                        Un rendez-vous, cela se prépare !

 

Les autocontrôles de locaux.

 

Dans l’article précédent, il était donc question d’autocontrôles (Partie 1). On a commencé par évaluer la situation d’une pièce. Il s’agissait d’une chambre.

Suite à ce constat, il a été possible de faire une analyse. On pouvait noter ce qui allait et ce qui devait être améliorer voir plus.

C’était donc le moment d’envisager des suites à apporter aux éléments qui étaient en défaut dans le contrôle.

Une contre visite par la suite permettait de voir où en était de nouveau la situation.

En partant du principe que toutes les réparations étaient effectuées. Que le ménage et le rangement étaient faits régulièrement, ce contrôle devenait un simple contrôle de routine.

S’il devait y avoir des éléments notés sur le formulaire, quelques secondes, voire minutes suffisaient à mettre à jour cela.

Les bonnes habitudes et le bon fonctionnement mis en place avaient abouti à une situation maîtrisée.

 

Reprenons l’histoire de Pierre et Quentin.

 

Dans un article, il était question d’une histoire où intervenaient Pierre et Quentin. (Habitudes nouveau format.) Pierre devait se mettre à la comptabilité pour pouvoir postuler à une place d’adjoint dans le bureau de Quentin.

Pour cela Quentin avait envoyé un inspecteur pour faire un « état des lieux », de la façon dont Pierre s’acquittait de sa mission.

En notifiant sur son questionnaire les faits et réponses constatés, il avait été possible de faire une analyse de la situation.

Par ce simple contrôle, Quentin avait donc pu s’apercevoir que Pierre avait effectivement commencé son travail en comptabilité. Mais il ne s’en occupait pas régulièrement. Il n’avait pas de programme précis. Il ne notait rien et de plus il mélangeait plusieurs tâches à la fois.

 

5 Minutes de constat – Un plan d’action de plusieurs jours.

 

Que s’était-il passé avec ce contrôle ? En fait, il s’était passé la même chose que pour le contrôle de la chambre.

Et c’est cela l’effet redoutable du contrôle. Avec un questionnaire bien fait, il faut très peu de temps. Certaines fois, seules quelques minutes suffisent pour évaluer la situation.

Et là, les surprises tombent. Elles peuvent être heureuses, mais aussi catastrophiques. L’intérêt surtout c’est de mettre en lumière ce qui va dans la méthode de fonctionnement et ce qui cloche.

Et derrière de prévoir le plan d’action et ses différentes étapes.

 

Je deviens mon propre inspecteur !

 

C’est pourquoi il est intéressant d’utiliser un tel système pour progresser.

Vous n’avez pas besoin d’un « inspecteur » extérieur. Vous pouvez effectivement tout à fait jouer ce rôle.

Pour cela, vous allez vous armer des bonnes questions. À vous de les multiplier pour aller dans les détails. Ce qui importe, c’est de pouvoir faire un point de la situation, quant à votre façon de faire.

Et cela, vous allez pouvoir l’employer dans toutes les situations.

 

Je veux m’améliorer !

 

Vous avez décidé de vous améliorer. Pour cela vous avez fixé des objectifs. Ceux-ci ne sont pas faits pour être exprimés comme cela sans qu’il n’y ait de suite. Il faut des actes, pour que cela puisse progresser et bien sûr aller au bout.

Les premières questions à vous poser !

  • Qu’avez-vous décidé ?
  • Est-ce que l’objectif est clair ?
  • Où l’avez-vous noté ou affiché ?
  • Comment faites-vous pour y penser tous les jours ?
  • Quelles étapes avez-vous prévues ?
  • Quel est votre planning ?
  • Quand faites-vous ces tâches pour progresser ?
  • Sur quel support, notez-vous vos résultats ?
  • Qu’avez-vous prévu comme récompense, pour chaque étape ? Pour le résultat final ?

Vous avez compris le principe. Maintenant, c’est à vous de compléter ce questionnaire.

Vous comprenez bien que si vous répondez, à une seule de ces questions de façon négative, il y a de fortes chances que vous n’alliez pas jusqu’au bout.

Ce sont réellement des interrogations de base.

 

À chaque projet, un autocontrôle !

 

Chaque tâche que vous entreprenez, chaque nouvelle habitude que vous voulez prendre (Habitudes 66 jours) demandent une forme de suivi. Si ce n’est pas le cas, il peut fréquemment arriver que les objectifs décidés ne fassent pas long feu.

Aussi, il est possible de s’y atteler quelques jours et de laisser tomber ensuite, si vous n’avez pas de délimitations précises.

Alors, n’hésitez pas ! Utilisez cette façon de faire pour mettre un maximum de chances de votre côté.

Posez-vous les bonnes questions, analysez et mettez en place un plan d’action !

 

Mais ce n’est pas tout !

 

Cette façon de procéder, vous allez pouvoir l’utiliser aussi pour juger votre façon de faire.

Imaginez, vous avez un entretien pour un recrutement.

La 1ère étape va être de préparer celui-ci. Posez-vous toutes les questions pour arriver le plus « armè » possible.

Qu’est ce que je connais de la société ? Quel est son slogan ou sa raison d’être ? Pourquoi ce poste m’intéresse ? En quoi je peux apporter du plus ? Quelles sont mes qualités premières ? Est-ce que je sais me présenter ? Me vendre ? Que puis-je proposer d’original pour me différencier ? Etc.

En répondant à toutes ces questions, vous mettez le maximum de chances de votre côté. Vous êtes armé pour l’entretien.

Mais le travail ne s’arrête pas là !

Une fois l’entretien passé, vous pouvez faire votre autocontrôle. (Bien sûr vous pouvez le faire exprimer à la personne en face. Je vous le recommande d’ailleurs fortement !)

Me suis-je bien présenté ? Est-ce que j’étais à l’aise ? Ai-je su me vendre ? Est-ce que j’ai bien écouté ? Est-ce que j’ai bien noté les demandes et les attentes du recruteur ? Etc.

Vous le voyez, on peut toujours utiliser cette façon de faire pour progresser. Et un point important. À partir du moment où vous connaissez les questions que vous allez vous poser à postériori, cela va éveiller votre attention. Aussi, vous vous concentrerez plus facilement sur l’ensemble de ces points pendant l’entretien !

 

Toutes les situations le permettent !

 

Je vous ai pris l’exemple d’un recrutement. Mais vous pouvez utiliser cela pour toutes les situations.

  • Préparer une réunion, et ensuite son débriefing.
  • Un rendez-vous amoureux ou de rencontre. Idem par la suite les retours que vous pouvez noter.
  • Préparer son prochain voyage. (Préparation Voyage).
  • Se mettre au sport.
  • Commencer un régime.
  • Etc.

Toutes ces situations peuvent facilement être contrôlées. Il suffit de se poser les bonnes questions. Par la suite,  les réponses vous aideront grandement à planifier un plan d’attaque. Plan qui vous apportera un maximum de chances supplémentaires pour réussir.

Nous aborderons le problème des questions dans le prochain article.

 

Votre action du jour.

 

Votre action du jour, vous l’avez compris. Vous allez vous autocontrôler sur un objectif que vous avez en ce moment. À vous de vous poser les bonnes questions ? Voyez en quoi consiste la situation à cet instant T et sortez en l’analyse. Par la suite, faites ou améliorez votre plan d’action. Commencez par un objectif. À l’avenir, vous savez que vous pouvez compter sur cette méthode pour avancer à pas de géant. Et ce dans toutes les situations. Alors, pas une seconde d’hésitation ! Utilisez-la !

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous mis en place votre premier autocontrôle ? Qu’en avez-vous retiré ?

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



1 commentaire sur Je me bouge, c’est maintenant votre tour ! Autocontrôles partie 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *