Menu +

Je me bouge, je danse la salsa et je prends confiance ! Partie1

 

 

La confiance, on a pu le voir à de nombreuses reprises cela se cultive. On peut tout à fait manquer de confiance en soi et améliorer cela par la suite.

Cela demande de prendre conscience de ses valeurs dans un premier temps. Puis les succès aidant, qu’ils soient importants ou minimes, on peut aller de l’avant.

 

confiance en soi, salsa,je me bouge,echange, gratitude,tenacité
je me bouge, je me mets à la salsa !

 

Première leçon de danse.

 

Il y a quelques années, j’ai pris des cours de salsa. Je ne sais pas comment vous voyez la chose ! Mais de mon côté quand je vois un couple danser la salsa, je suis toujours admiratif.

Alors, je me suis donc lancé dans l’aventure.

Autant vous dire que la confiance n’était pas à son maximum !

Autant vous dire que ce qui est beau, qui paraît « simple » dans un premier temps, ne l’est pas vraiment. Du moins, je veux dire simple, vous m’avez compris !

Les difficultés ne font que s’accumuler. En premier, le pas de base, avec cette drôle de façon de compter. 1,2, 3,, 5,6, 7,. Eh oui, vous l’avez compris, il manque des chiffres. Oublié le 4 et le 8 !

Et alors que vous commencez à comprendre ce que vous avez à faire avec vos pieds, il faut passer aux mains. Vous avez maintenant la cavalière au bout de vos bras et il faut synchroniser tout cela !

Vous voyez le tableau, seul ce n’est pas simple, mais alors en couple…

Après les 2, 3 premières leçons, certains ont abandonné. Trop difficile, pas à leur goût, je ne sais pas…

 

La confiance grandit.

 

Toujours est-il que passé les premières inquiétudes et petites peurs, on apprécie de réussir ses premiers mouvements.

Quel plaisir fou, quel kiff ce doit être pour un enfant quand il parvient à faire ses premiers pas !

Eh bien, la salsa, ce peut être ressemblant. Vous devenez capable de faire quelques pas et figures sur une musique. Chose qui n’était que du domaine du rêve, quelques semaines auparavant.

Vous avez aussi appris à connaître les gens autour de vous. En conséquence, cela ôte une partie du côté inconnu de la chose. La situation s’éclaircit, vous commencez à vous sentir plus « à l’aise ».

Il y a une belle entente entre les danseurs et les danseuses. Du travail de l’un et de l’autre dépend la bonne réussite.

De plus, il y a un autre phénomène intéressant dans la danse. Vous n’êtes pas obligé d’être excellent comme peuvent l’être certains. Certains qui ont pourtant commencé avec le même niveau que vous.

Ce qui se passe, c’est que la personne avec qui vous êtes en couple, vous aide. Ainsi, le voisin qui a un peu mieux compris vous aide lui aussi.

Vous même vous pouvez expliquer ce que vous avez bien assimilé.

Il y a de l’échange et de la gratitude.

 

En conséquence, la confiance grandit encore !

 

Le temps passe et bientôt vous vous retrouvez en soirée à faire danser vos collègues de danse. Mais chose incroyable, vous vous dirigez fièrement vers une personne que vous n’avez jamais croisée auparavant.

Et là, ni une ni deux, vous l’invitez à danser !

Vous vous en rendez compte. Il y a 3 ou 4 mois, vous seriez resté au fond de la salle à « admirer » les danseurs. Et pourtant aujourd’hui, vous êtes vous sur la piste !

Que de chemin parcouru en peu de temps !

Et bien ce chemin, vous auriez pu le retrouver ailleurs. Cela été le cas, lorsque vous avez appris à conduire, le jour où vous vous êtes exprimé devant des collègues de bureau…

Alors, réfléchissez à tout ce que vous savez faire aujourd’hui. Il a bien fallu commencer.

Vous étiez tout à fait ignorant. Ensuite, vous avez appris, on vous a appris. D’un niveau de zéro ou proche, vous avez atteint le niveau qui est le vôtre aujourd’hui. En somme de quoi avez-vous eu besoin pour en arriver là ?

 

Revenons à la salsa !

 

Si je vous ai parlé de la danse, c’est parce que j’y ai trouvé tous les ingrédients pour aller vers ce plus de confiance.

Il y a bien sûr la difficulté technique. Cela s’apprend. Certes, il faudra plus ou moins de temps pour chacun, mais on arrive à des résultats.

Cependant, il faut aussi de la persévérance. Une erreur, un échec ne doivent pas arrêter. À ce sujet, il est souvent bénéfique de se tromper, vous savez ce qu’il ne faut pas faire. En s’accrochant et corrigeant, on acquiert de la ténacité.

Avec la pratique, on acquiert la fluidité. Cela devient une habitude, une façon naturelle de faire.

Mais il y a d’autres bénéfices quand vous apprenez en groupe. Vous bénéficiez et vous faites bénéficier de vos avancées et connaissances.

Alors, il se passe un véritable échange avec les autres.

Il y a de l’observation, des discussions, de l’entraide et de la gratitude. Il y a aussi des échanges d’émotions : de la joie, de la crainte, de l’énervement de ne pas y arriver…

 

Quelle est l’idée derrière tout cela ?

 

Souvent donc, comme dans l’apprentissage de la danse, tous ces ingrédients sont mêlés.

Et quand je dis souvent, c’est pratiquement toujours. Effectivement, tous les jours de la vie, vous avez affaire à cela.

Mais voilà, on n’y prête pas toujours attention.

On découvre constamment des nouveautés, on fait de nouvelles choses. On réussit régulièrement certaines choses que l’on entreprend. Et on ne l’utilise pas.

Et pourtant, vous l’avez constaté comme moi !

Vous pouvez démarrer de zéro et arriver à la pratique et à la connaissance. Vous pouvez même devenir un spécialiste, voir un expert. Autant vous le dire, pour la salsa, ce n’est pas mon cas !

Il suffit souvent simplement de suivre toutes les étapes que l’on vient de voir.

Et cela est vrai pour toutes les activités.

Alors l’idée derrière tout cela est simple. Si vous preniez effectivement conscience de tous ces bonheurs, de toutes ces réussites.

Plutôt que les accueillir comme des choses normales qui ne font que passer. Prenez le temps de les inscrire au plus profond de vous même !

 

On se voit demain ?

 

Servez-vous de ces beaux et bons moments pour alimenter votre confiance !

Faites en sorte de vous rappeler ce dont vous êtes capable quand cela va un petit peu moins bien.

Comment ? Allez-vous me dire !

On en parle demain…

 

 

Votre action du jour, c’est de vous rappeler quelques occasions où vous avez appris des nouveautés. Essayez de prendre un exemple qui vous parle. Rappelez-vous de toutes les qualités qu’il vous a fallu. Peut-être cela est devenu une de vos spécialités. Mais au départ, vous ne saviez rien ! Est ce que vous puisez dans cela quand les jours sont moins bons ?

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Vous rappelez-vous d’une expérience où vous avez démarré de zéro, avec de la crainte. Expérience que vous avez réussie par la suite ? Dites-nous !

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



1 commentaire sur Je me bouge, je danse la salsa et je prends confiance ! Partie1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *