Menu +

Je me bouge, je m’intéresse aux autres, un seul mot d’ordre : observer les gens…

 

 

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux autres. Monk, le détective est une source d’inspiration pour moi. Dans l’un des épisodes, il fait étalage de ses dons d’observation. Je vous en parle plus tard…

Observer les gens sera le fil rouge de cet article ! Vous savez qu’un de mes défis pour les deux mois à venir est la communication. Je travaille de ce fait ma façon de parler. Je vous tiens au courant de mes avancées par la suite.

 

observer les gens, maslow, je me bouge, communication,visualisation
Fermez les yeux ! Essayez de          restituer le tableau !

 

Dans communication il y échange…

 

Alors oui, bien sûr il est important de travailler sa façon de communiquer. Cela va passer par agir sur sa voix, son élocution, son débit, ses attitudes…

Mais la communication, c’est aussi et surtout les autres. Sans interlocuteur, il ne peut y avoir de communication. Aujourd’hui, je vous propose de commencer par observer les gens. Mais avant cela, n’oublions pas !

Vous voulez vous épanouir, c’est la raison de vivre du blog. Mais pour être bien dans sa peau, il ne suffit pas de penser que seul on peut y arriver.

Oh non, vous avez besoin des autres !

Repensez à Robinson Crusoe, seul sur son île. Que serait-il devenu sans son compagnon de fortune Vendredi ?

En outre, croyez-vous qu’il aurait tenu longtemps à parler aux arbres et aux oiseaux ?

 

Demandons à Abraham Maslow !

 

La nature humaine est faite ainsi. Elle ne peut s’épanouir qu’avec le caractère social. Je vous laisse vous référer à la pyramide de Maslow et les motivations de chacun.

 

Pyramide de Maslow, observer les gens, je me bouge
La pyramide de Maslow

 

En premier lieu vienent les besoins physiologiques (Boire, manger, dormir, se reproduire…). Deuxièmement, les besoins de sécurité (Logement, argent, protection santé, sécurité physique et morale,…).

De suite après arrive le besoin d’appartenance. Et ce besoin, c’est l’amour et les relations avec les autres. Avec la famille, les proches, les amis, les gens qui vous apprécient où que vous appréciez,…

Mais l’épanouissement passe par le fait d’estimer la vie et les gens en général.

Nous avons vu dans un article précédent l’intérêt qu’il y avait à observer les gens et leurs qualités (Chercheur de talents.).

Mais aujourd’hui nous n’allons faire qu’une seule chose. Nous allons observer les gens !

 

Et vous, vous prenez le temps d’observer les gens ?

 

La première étape de la communication c’est de prendre avant tout connaissance de l’autre. À qui va-t-on parler ?

Mais en fait, est-ce que cette étape est bien respectée ? A-t-on réellement regardé celle-ci avant de communiquer avec elle ?

Étés vous capable sur le moment de détailler cette personne ? Comment est elle habillée, la couleur de ses vêtements, de ses yeux… ?

Il y a de fortes chances que vous ayez des difficultés à répondre à ces questions.

Habituellement, ce n’est pas quelque chose que l’on fait naturellement pour la plupart.

 

Exemple du théatre.

 

J’ai pris quelques cours de théâtre. Il se trouve que c’est un exercice de base, l’observation des gens.

Que se passe-t-il quand vous devez « jouer ». Vous devez bien sûr connaître ce que vous avez à dire et à faire. Mais ce qui est le plus important, c’est la confiance que vous allez avoir avec les autres. Vous mettez les autres en valeur, mais de leur côté ils font la même chose avec vous.

Et bien cette confiance, elle commence par le fait de prendre conscience de l’autre. Et c’est là où l’observation intervient.

Lors de l’exercice dont je vous parle, le principe est donc de se promener de se croiser pendant quelques secondes, minutes. Puis on nous demande de fermer les yeux. Et alors chacun est questionné sur la tenue vestimentaire, la coiffure, le maquillage des autres. Vous n’êtes pas obligés de me croire, mais personne n’a réussi ce test. À part un ou deux souvenirs vagues, la conclusion était claire. Le pouvoir d’observation de chacun était plus que moyen. On croisait les gens, on les « regardait », et au final on ne se rappelait de rien pou si peu…

Essayez, vous verrez. Cette expérience est riche en enseignement ! On ne « voit » pas le monde, on ne fait que le survoler, la plupart du temps.

 

Pourquoi observer les gens ?

 

Plutôt que de vous faire des idées sur la personne, prenez simplement l’habitude de l’observer. N’apportez pas de jugement, juste vous l’observez.

Que va-t-il se passer en procédant ainsi ? Vous allez prendre l’habitude d’observer les gens, les événements tels qu’ils sont. Vous vous focalisez sur des faits et non des interprétations que vous pouvez faire.

Petit à petit vous allez prendre l’habitude de voir des détails. Des détails de plus en plus pointus.

Cela commence par l’habillement, le visage, les traits… Notez que tous ces points peuvent être des sujets de discussion de premier ordre pour la personne en question. À ne pas négliger !

Mais, par la suite, vous pourrez, voir des attitudes peut être même des émotions.

Plus vous pratiquerez, plus vous serez apte à voir les détails.

Un autre avantage que cela vous apporte, c’est d’augmenter de façon exceptionnelle votre capacité d’observation. En fin de compte, vous allez éduquer vos yeux à considérer tous les éléments d’une situation, d’une personne.

En ne faisant qu’examiner, vous êtes dans le moment présent. Les pensées ne viennent pas vous perturber. Seules les images qui vous parviennent retiennent votre attention. En d’autres termes, vous êtes ici et maintenant !

 

Je maitrise la visualisation !

 

Pour finir, le fait de prendre conscience avec précision de toutes les composantes d’un tableau va vous aider grandement pour travailler la visualisation.

Se poser des questions, y répondre en fermant les yeux, c’est un travail de visualisation.

Prenez l’habitude de vous exercer, vous verrez cela aura les 2 effets.

Un, vous verrez de plus en plus de détails. Et deux, vous allez améliorer vos techniques de visualisation. Vous avez même la possibilité en ouvrant simplement les yeux de voir le degré d’avancement. Entre ce que vous visualisez et le tableau « original ». Dans la mesure où il n’a pas changé !

Bien des personnes disent qu’elles ont des soucis pour pratiquer la visualisation ! Partant de ce fait, utilisez cette technique et vous verrez les grands progrès que vous ferez ! Pensez à observer les gens !

 

Revenons à Adrien Monk !

 

Je reviens à notre cher inspecteur, car tout est parti de lui. Je veux parler de l’idée de l’article.

Il se trouve que lors d’un épisode, il assiste au tournage d’un film. Comme vous le savez peut-être, les scènes ne se déroulent pas obligatoirement en continu.

En fait, de nombreux « rushs » (prises faites pour un même plan.) Sont tournées et ensuite on passe à la phase de montage.

Pour que le film donne l’air d’être tourné en continuité, il est important que l’assemblage de 2 rushs soit cohérent.

Et c’est là qu’intervient Monk. Alors même que le réalisateur veut reprendre la scène pour un nouveau rush ; il intervient. L’homme en deuxième plan tient son parapluie de la main gauche. Alors que dans la scène précédente il était dans sa main droite. La voiture qui avait ses feux allumés, a cette fois ceux-ci éteints. Un des figurants fume une cigarette et dans la seconde prise n’a plus de cigarette.

Ce sont autant d’incohérences qui peuvent induire le spectateur dans le doute.

 

Pratiquez ! 

 

Bien sûr, le sens de l’observation de Monk est au-delà de ce que l’œil humain voit. Mais, cela donne une idée de tout ce qui peut se passer dans un tableau.

Au final, n’ayant pas atteint ce degré d’observation ni cette aptitude, notre vision de fait est souvent très limitée.

D’où l’intérêt de pratiquer les exercices précédents. Alors, n’hésitez pas !

 

Votre action du jour, est de prendre le temps d’observer les gens. Ensuite arrêtez-vous quelques instants. Essayez de vous rappeler les détails de ce que vous venez d’observer. Faites cela plusieurs fois dans la journée. Il ne vous faudra que peu de temps. Cependant, vous allez améliorer de façon remarquable votre qualité d’observation et de visualisation. Peut-être arriverez-vous en partie à la qualité de « l’observateur photographique ». Celui qui les yeux fermés pourra redonner détail après détail tous les éléments du tableau.

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous un bon sens de l’observation ? Que vous ont apporté ces techniques d’observation ?

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



1 commentaire sur Je me bouge, je m’intéresse aux autres, un seul mot d’ordre : observer les gens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *