Menu +

Je me bouge, je transforme mes problèmes en richesse !

 

 

Aujourd’hui je vous fais part, d’un petit texte de Omraam Mikhael Aivanhov, qui était un maitre spirituel et conférencier. Il met le doigt sur un phénomène naturel, qui devient une belle métaphore pour les gestions de problèmes.

 

Aivanhov, perle, probleme,problemes, problèmes,huitre perle, polir, je me bouge
Je transforme un problème en perle !

 

Voici ce texte !

 

« Observez la nature, vous découvrirez qu’elle ne cesse de nous présenter des méthodes pour résoudre nos problèmes. Par exemple : comment l’huître s’y prend-elle pour fabriquer une perle ? À l’origine, il y a un grain de sable qui est tombé dans sa coquille, et ce grain de sable est une difficulté pour elle, il l’irrite. “Ah, se dit-elle, comment m’en débarrasser ? Il me gêne, il me gratte, que faire ?” Elle se met à réfléchir, elle se concentre… elle médite ! Et voilà qu’un jour elle commence à sécréter une matière spéciale avec laquelle elle enveloppe ce grain de sable tellement désagréable, et il devient lisse, poli, velouté. Quand elle a réussi, elle est contente, elle se dit : “Non seulement ce grain de sable ne me gêne plus, mais j’en ai fait une perle magnifique !”
“Voilà la leçon de l’huître perlière : elle nous montre que si par la pensée nous arrivons à envelopper nos ennuis, nos contrariétés d’une matière lumineuse, irisée, nous amasserons de grandes richesses. Le véritable spiritualiste sait travailler sur ses difficultés pour en faire des perles très précieuses.”

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Quelles leçons tirer de cela ?

 

Le processus de création des perles se traduit en 3 périodes. En fait, il est possible de retrouver ces mêmes 3 étapes dans la façon de traiter les problèmes.

 

  1. Le problème est là.Vous êtes confronté à un problème, un souci. Celui-ci va très rapidement prendre le dessus dans votre esprit.Il vous occupe de façon insistante et revient constamment à la charge.

    Vous vivez des émotions désagréables, vous pouvez être irrité… !

     

  2. Vous le polissez.Afin de résoudre ce problème, vous mettez en marche tout ce qui pourra le résoudre. Vous commencez à réfléchir à celui-ci. En fait, vous commencez à arrondir un peu les angles. Est-il aussi important que cela ? Vous pouvez le relativiser. Vous pouvez aussi l’accepter sur le moment et vous y attaquer plus tard. (Ne tardez pas, plus tard veut souvent dire jamais !).Ou finalement, plutôt que de le conserver dans l’état, à vous miner le moral, vous cherchez le comment pour sortir de cette situation. Vous entrevoyez une ou des solutions !

    Vous les mettez en place. Ce faisant, vous lissez de plus en plus. Vous êtes à l’étape où vous avez éliminé pratiquement tout le côté nocif de cette difficulté. Votre ennui n’est plus cette réalité qui vous agresse. Il est devenu une forme supportable. Il ne lui reste plus qu’une étape pour atteindre l’état maximum recherché, la perle.

     

  3. Vous en faites une perle !Certains s’arrêteront à l’étape précédente. Il ne subsistera que des embryons de perles, sans réelles valeurs. N’oublions cependant pas que l’action entreprise dans la 2e étape a tout de même enlevé la douleur et l’irritabilité.C’est un début essentiel.

    Mais vous pouvez aussi utiliser ce début de travail de polissage, de façonnage pour aller au-delà. Il vous faut pour cela y déposer la nacre qui va former la perle.

    Ce problème peut vous servir de base a des résultats tout à fait positifs.

Où nous mène les problèmes ?

 

En vous occupant du problème, en y appliquant vos solutions, vous pouvez, non pas fabriquer une perle, mais des perles.

 

  • Souvent les problèmes viennent d’autres personnes. Réglez le problème, et pour peu que vous ayez proposé une solution gagnant gagnant, vous arrangez les relations entre vous.
  • Si vous trouvez la solution à un problème, vous pouvez en faire profiter les autres. Vous envoyez un message de gratitude et de partage.
  • Un ennui peut vous faire sortir de votre zone de confort. Et vous savez que pour changer, pour s’améliorer il est nécessaire de procéder ainsi. Les nouvelles situations entraînent de nouvelles attitudes.
  • Un problème, ce peut être aussi l’occasion de prendre une grande décision. (Une jambe cassée, vous ne pouvez plus vous déplacer momentanément. Vous vous mettez à l’écriture. Une facture arrive, c’est la facture de trop. Vous pouvez changer de travail, trouvez une ressource supplémentaire. — Un problème de santé, vous vous mettez au sport et vous surveillez plus votre alimentation…)
  • La perle des perles, vous éliminez le stress provoqué ! Ce faisant, vous faites profiter votre santé d’un environnement plus agréable, détendu, sans stress nocif !

 

J’espère que ce texte vous aura inspiré, comme il a pu le faire pour moi. Et si c’était votre nouvelle façon d’agir ? Peut-être est-ce déjà le cas ? Sinon, il est fort probable que dorénavant, vous ne voyez plus les problèmes de la même façon qu’aujourd’hui !

 

 

Votre action du jour, c’est d’analyser votre ou vos problèmes du jour. Aussi, n’attendez pas que ceux-ci vous sapent continuellement le moral. Commencez votre travail de polissage. Posez-vous les bonnes questions. Agissez ! Et pour finir, profitez de ce message qui vous est envoyé pour aller au-delà. Utilisez-le pour vous améliorer et progresser vers les autres.

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Prenez-vous l’habitude de polir vos problèmes quand ils surviennent ? Avez-vous une méthode pour cela ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Je me bouge, je transforme mes problèmes en richesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *