Menu +

Je me bouge, j’utilise ma passion pour me réaliser !

 

 

Aujourd’hui, nous faisons un petit tour par Sydney. Nous allons parler de passions, de hobbies qui peuvent devenir des sources d’amélioration. Que ce soit du point de vue financier, confiance en soi ou tout simplement échange avec les gens.

Passion, je me bouge, confiance en soi, gagner financièrement, Australie, aborigène
                  Franck et ses poésies.

 

Les spectacles de rue !

 

La façon de procéder que je vais vous relater dans cet article se passe très régulièrement dans nos pays. En effet certaines personnes utilisent leurs connaissances, leurs passions pour arrondir leur mois, voire pour en faire leur source de revenus. Certains en profitent pour progresser dans leurs connaissances et apprentissages.

Il s’agit des spectacles, des animations de rues. Combien de fois, vous êtes — vous retrouvé devant un inconnu ou un groupe d’inconnu jouant de la musique ? Ce pouvait être aussi une prestation de danse, de chant ou d’acrobaties…

Suivant votre humeur, suivant votre temps disponible, il vous est peut être arrivé de vous arrêter et d’apprécier ces moments. À la suite de cela, vous avez peut-être glissé une pièce en direction de l’artiste.

Je ne parle pas, des artistes qui vous mettent devant le fait accompli, qui imposent leur lieu (un wagon de métro par exemple) et leur moment.

Non, plus simplement de personnes qui font profiter de leur art à qui veut bien les écouter. Quels avantages en retirent-ils ?

 

Je me réalise avec ma passion !

 

En procédant ainsi, il est possible de retirer de nombreux avantages.

  1. La première est de gagner un peu d’argent.Je vous l’accorde, tout le monde ne vit pas de cette façon de faire. Mais pour certains, il sont acquis une technique et un savoir qui leur permet une telle chose. Nous verrons un exemple rencontré, plus loin.

     

  2. J’améliore mon savoir et ma technique.En présentant publiquement à d’autres, il est possible d’acquérir un savoir de plus en plus conséquent. Il est intéressant d’observer ce qui fonctionne et ce qui au contraire, n’est pas favorable. Ce peut être aussi tout simplement une façon de s’entrainer ailleurs que seul à la maison. Le fait de le faire en public peut vous obliger à aller de l’avant. C’est définitivement une bonne façon de progresser.

     

  3. Je travaille ma confiance en soi.Le jour, où une personne ou plusieurs viennent pour apporter des compliments, voire une petite pièce, cela met du baume au cœur et augmente la motivation. Vous travail, votre exercice est apprécié.

     

  4. Je donne aux autres.Vous faites profiter de votre art. Pour les personnes qui s’arrêtent, c’est le moment de profiter d’un bon moment, de se faire plaisir, d’oublier quelques moments ses soucis…

    Même si vous êtes débutant, certaines personnes apprécieront votre démarche. Bien sûr, il n’y aura pas foule, mais imaginez, ne serait — ce qu’une personne !

     

Je rencontre un poète !

 

Ne pensez pas que cela demande obligatoirement un investissement personnel très important. Dans un parc à Sydney, un parc au nom célèbre puisqu’il se nomme Hyde Park (comme à Londres), j’ai fait une rencontre.

Comme vous le voyez sur la photo, Franck lit tranquillement un livre. Il a trouvé une façon originale de faire profiter de son art, il aime la poésie et écrit des poèmes. Vous pouvez donc le croiser, livre à la main avec son chapeau sur lequel apparaît un panonceau « Poetry ». (Poésie).

Il vend donc ainsi, les poésies qu’il écrit sous forme de parchemin (4 $). Il n’est pas question de forcer la main aux gens, ou de clamer quoi que ce soit. Non, simplement, il propose son savoir-faire aussi simplement que cela.

 

Passion, je me bouge, confiance en soi, gagner financièrement, Australie, aborigène
10 secondes et nous voilà en plein folklore Aborigène !

Sur le port place aux aborigènes !

 

Un peu plus loin sur le port, un autre spectacle attire l’œil. Un duo d’artiste qui a bien compris l’intérêt que représentent les aborigènes en Australie et notamment leur folklore. Un déguisement très succinct, une peau de bête, quelques peintures, un Didgeridoo (Instrument à vent typique.), une bande sonore pour un fond musical et quelques percussions. Et en deux, trois mesures, vous voilà transporté directement dans le folklore aborigène. L’investissement des deux personnes est dans ce cas de figure, plus important. On peut comprendre que leur représentation est bien rodée. Et pourtant, il n’y a qu’un instrument et une bande-son. Mais là, le public afflue et récompense les artistes !

Toujours aucune pression sur le public, ceux qui veulent s’arrêtent, les autres passent. Certains donnent, d’autres non…

 

À Bali, un guitariste révise sa passion dans la rue.

 

Pour conclure, en me promenant dans une petite ruelle de Bali, j’ai pu croiser une personne qui jouait de la guitare. Il était avec son fils et celui-ci avait l’air d’apprécier. Manifestement, ce n’était pas un virtuose, mais la passion était là. Il essayait tant bien que mal de faire sortir les notes qu’il avait apprises, ainsi que quelques morceaux de musique.

Eh bien, les gens s’arrêtaient, prenez le temps d’échanger quelques mots avec lui. Certains allaient même jusqu’à lui demander de jouer certains morceaux. Il faisait signe oui de la tête, mais cela n’allait pas plus loin.

On pouvait voir qu’il était heureux, on s’intéressait à lui et son fils n’avait d’yeux et d’oreilles que pour lui. Et pendant ce temps-là, certainement qu’il progressait. Peut-être dans quelques tempes aura-t-il droit à une piécette ?

Comme quoi, pratiquer son art en public, même pour un débutant, cela pouvait avoir un effet assez étonnant.

 

Action du jour.

 

Rassurez-vous, je ne vais pas vous demander de descendre dans la rue et de pratiquer votre passion ! Attention, si vous souhaitez le faire, pas d’hésitation ! Profitez de tous les bienfaits que cela apporte. En attendant, voyez de votre côté comment vous pourriez vous aussi, mettre en pratique votre passion, votre hobby pour en faire profiter les gens. Et éventuellement en tirer quelques avantages financiers.

Tout est envisageable, la musique, la peinture, le dessin, la danse, le chant…. Mais ce peut être aussi de la couture, du petit artisanat. Les gens sont attirés par les personnes qui pratiquent un art en direct. Ils peuvent mettre être prêt à laisser quelques euros pour ces réalisations. Essayez de penser aussi au folklore, aux curiosités de la région. Prenez conscience de cela et prenez le temps d’apprécier ceux qui procèdent ainsi !

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous déjà pensé ou fait une telle chose ? Quelle serait votre idée pour une prestation dans la rue, sur un banc ou ailleurs… ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



2 commentaires sur Je me bouge, j’utilise ma passion pour me réaliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *