Menu +

L’autosuggestion, la méthode pour se reprogrammer. (partie 1)

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




 

L’autosuggestion, on en entend beaucoup parler. Nombreuses sont les personnes qui ont des doutes sur les pouvoirs de celle-ci.

Comment cela ? Je me dis que tout va bien, et là pas de problème, ma vie s’améliore comme par un coup de baguette magique. Ce n’est pas sérieux !

Pourtant l’inverse n’étonne personne. Un matin, vous vous réveillez du « mauvais pied », vous vous dites que tout va mal. Vous le faites savoir aux gens qui vous croisent : » Eh bonjour, ça va ? »

Vous : » Non pas trop, je n’ai pas la forme ! »

Comme par enchantement, les gens s’affairent moins autour de vous, et comme vous l’aviez « prévu », votre journée est moyenne, voire mauvaise.

Pourquoi cela fonctionnerait-il dans un sens et pas dans l’autre ?

 

 

Autosuggestion, sugestion, emile coue,visualisation
Monument à Emile Coué (Nancy)                      CC BY by dalbera

Emile COUE

Ce que l’on appelle aujourd’hui autosuggestion, pensée positive, méthode Coué a été mis en lumière par Emile COUE (1957-1926). Il était pharmacien et persuadé que les pensées des clients influaient grandement sur leur santé. Un de ses faits d’armes a été de guérir un patient avec de l’eau distillée à la place du remède.

Autrement dit plus que l’effet du médicament, c’était l’influence des pensées positives qui pouvait guérir. Si un patient était persuadé que le produit était efficace, cela pouvait provoquer la guérison.

De nos jours tous les médicaments sont testés de cette façon entre autres. Un groupe test utilise le médicament et un autre groupe dit « groupe Placebo » utilise un produit neutre sans propriété particulière. Suivant les résultats, cela permet de confirmer la réelle efficacité de la molécule utilisée.

(Note importante : l’autosuggestion fonctionne, mais il faut garder en mémoire que l’on ne traite pas la cause, mais les symptômes. IL n’est donc pas question de suspendre un traitement sous réserve que l’on utilise les pensées positives.)

Emile COUE avait en tête que l’inconscient était plus fort que le conscient. Et son idée maitresse était que l’on pouvait en prendre le contrôle. La suggestion pouvait tout à fait guérir le corps, mais d’un autre côté cela pouvait aussi le détériorer en cas de pensées négatives.

Il est mort à presque 70 ans, ce qui à l’époque était un âge très respectable. Alors peut-on associer à cette longévité l’utilisation des suggestions ? (L’espérance de vie en 1900 était plutôt de 50 ans.)

Le cerveau peut être programmé comme un ordinateur.

La base des autosuggestions est l’idée que toutes sortes de répétitions vont programmer l’esprit.

Alors plutôt que d’avoir des idées désagréables et dévalorisantes [Vous savez la petite voix qui vous critique.], le principe est de « graver » dans votre subconscient des suggestions positives.

L’imagination a de grands pouvoirs [Regardez les enfants !], l’autosuggestion est un moyen d’utiliser cette force.

Pour pouvoir « graver » dans votre esprit les objectifs que vous visez, il y a une règle simple, mais cependant obligatoire. Cette règle, c’est qu’une fois que vous avez préparé vos suggestions, il va vous falloir les répéter. En effet la répétition est la base incontournable pour imprégner l’inconscient qui pourra alors agir sur le conscient. Pour une meilleure efficacité, il sera intéressant de rajouter quelques autres façons de faire. Nous verrons cela dans un article prochain.

Que se passe-t-il dans le fonctionnement de chacun ?

Vous avez décidé de faire quelque chose, quoi que ce soit. Deux cas de figure se présentent :

  1. Vous savez comment procéder, pour arriver à vos fins. Vous avez déjà réalisé ce genre de chose auparavant. Pas de problème, vous vous attaquez à la tâche. C’est aussi le cas, où vous n’avez pas encore fait, mais vous n’avez pas de barrière interne pour vous bloquer dans votre élan.
  2. Vous ne savez pas comment procéder ou vous avez du mal habituellement à réaliser cette action. Votre conscient vous dit d’y aller, cela va vous apporter des bénéfices.D’un autre côté, au plus profond de vous-même votre subconscient vous bloque. »Comment veux-tu y arriver, tu n’as jamais réussi cela, tu as trop de mal, tu n’y arriveras jamais, etc. ! ».Malheureusement le message est ancré et la suite est régulièrement la même, vous faites machine arrière et vous n’avancez pas.

C’est dans ce cas là que l’utilisation des autosuggestions va vous aider particulièrement.

Vous pourriez être tenté d’utiliser l’hypnose, la sophrologie, d’aller consulter un psychothérapeute, pour trouver au fond de vous même la ou les causes de ces blocages.

Mais dans un premier temps, vous pouvez essayer l’autosuggestion, pour vous répéter des suggestions positives qui au fil du temps vont prendre la place des pensées négatives que vous avez amassées et qui vous bloque dans votre avancée.

C’est aussi une démarche personnelle, qui si elle est suivie, vous amène automatiquement des résultats.

Faites une pause tout de suite, arrêtez votre lecture. En serrant les poings vers l’avant, dites-vous à haute voix « Yessss !!! ». Quel effet cela fait ? C’est tout de même autre chose que « Ça va pas trop bien ce matin… ». Bizarrement avec un seul mot et une attitude volontaire, vous retrouvez une sensation de dynamique.

Pratiquer les autosuggestions, c’est de la même façon, donner à votre inconscient les outils pour relâcher vos blocages et aller de l’avant.

Comment pratiquer ?

Nous irons plus en profondeur dans le prochain article, mais dans un premier, voilà ce que vous devez faire.

Vous devez tout d’abord savoir sur quel point vous souhaitez travailler. Quelles sont vos mauvaises habitudes, vos blocages, bref ce qui vous empêche de vous épanouir.[Confiance, estime de soi, timidité, colère, fainéantise…]

Une fois identifié, vous allez créer votre suggestion.

Vous allez vous la répéter matin et soir plusieurs fois.

C’est simple ! Oui c’est simple. On complétera dès demain la façon de faire des suggestions, mais en attendant utilisez la suggestion qui vous convient et répond à un de vos problèmes.

Chaque « séance », d’autosuggestion [on y reviendra], débutera par la formule d’Emile COUE : « Chaque jour et à tous les points de vue, je vais de mieux en mieux. ».

Vous la répéterez 10 ou 20 fois. Faites cela à mi-voix, d’un ton tout à fait monocorde et lentement.

Pourquoi commencer par celle-ci. En fait elle est globale et donne un message à l’ensemble du corps et de l’esprit. Elle prépare à la suite que vous allez donner.

Passer à votre suggestion, de nouveau 10 ou 20 fois.

N’en faites pas plus, suite à la formule générale, n’utilisez qu’une suggestion. Si vous souhaitez aborder d’autres suggestions, vous pourrez les alterner, mais dans un premier temps, utilisez-en une seule.

Pour que cela fonctionne pour vous, outre le fait que l’on pourra rajouter de la puissance en utilisant d’autres moyens que l’on verra ultérieurement, il est essentiel d’avoir confiance au processus.

Vous comprenez facilement que si consciemment vous n’y croyez pas, alors votre subconscient ne risque pas de suivre. Surtout que le but rappelez-vous est de remplacer des blocages établis depuis quelque temps dans celui-ci.

Votre action du jour, sera de préparer une suggestion et de faire une séance d’autosuggestion ce soir avant de vous coucher et demain matin avant de vous lever.

Dans un premier temps, répétez-vous la formule d’Emile COUE « Chaque jour et à tous les points de vue, je vais de mieux en mieux. »

Puis utilisez votre suggestion : « jour après jour je suis confiant en moi “, ‘je suis heureux, confiant et fort.’,…

Nous verrons plus tard comment préparer ces suggestions et les utiliser de façon optimale.

Vous verrez, vous me remercierez plus tard’ Mr MONK.

Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer.’Christian GODEFROY.

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Utilisez-vous l’autosuggestion ? Quelle est votre formule ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :formule pour se reprogrammer

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



2 commentaires sur L’autosuggestion, la méthode pour se reprogrammer. (partie 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.