Menu +

Ne pas attendre le moment idéal – Je l’ai attendu, il n’est jamais venu !

Vous est — il déjà arrivé de vous dire ? : » quand j’aurais du temps j’écrirais mon livre. », « Quand j’aurais de l’argent j’achèterais une voiture. », « Quand je serais plus vieux, je ferais le tour du monde. ».24

La vie est faite de questions et c’est bien ce qui en fait souvent son intérêt. On a toujours envie de quelque chose de nouveau. Mais parfois, cela s’arrête à l’envie et à ces paroles que l’on se répète en soi même. Cela peut même devenir un fonctionnement, une habitude. Et si vous décidiez de changer ! Qu’en pensez-vous ?

moment idéal, arreter de penser,agir, agir maintenant, agissez
                               Je n’attends pas, je passe à l’action !Le moment idéal n’existe pas.

 

Il peut être bon quelquefois d’attendre, pour que les conditions de base soient réalisées, mais il ne sert à rien d’attendre des années en attendant que tout soit au point.

Par exemple vous devez voyager, il vous faut un peu de temps pour obtenir votre passeport ou vos visas, quelques jours pour acheter tout ce dont vous avez besoin. Et après ?

Vous allez attendre que le prix des places soit encore plus bas. Que les conditions politiques du pays soient encore meilleures, que vos enfants soient « grands » pour mieux apprécier, que vous ayez accumulé un peu plus d’argent. Vous pouvez vous faire mille remarques et vous poser encore plus de questions.

Vous pouvez attendre le temps parfait, le moment où toutes les conditions seront réunies.

Mais voilà, ce moment-là n’existe pas ! Alors, la solution la plus simple est de passer à l’action.

La meilleure défense c’est l’attaque.

Vous avez déjà entendu cette formule. Eh bien, dans le cas présent, il est important de l’utiliser. Plutôt que de vous défendre contre les questions qui vous entourent et vous harcèlent, vous allez aller de l’avant sans vous soucier de celles-ci.

Vous souhaitez vous marier, mais vous voulez attendre le bon moment ou vous serez sûr de ne pas divorcer. Vous comprenez que cette condition est impossible à vérifier avant même que votre mariage soit célébré.

Vous pouvez si vous pensez que cela puisse diminuer les risques, expliquer vos craintes à la personne aimée. Vous pouvez vous assurer auprès d’elle que vos visions de l’avenir soient en harmonie avec les vôtres. Mais rien ne vous apportera la certitude que vous ne vous séparerez pas.

Donc plutôt que de continuer à vous perturber l’esprit, prenez la bonne décision, mariez-vous !

Il est préférable de vous jeter dans le vide, dans l’action plutôt que de continuer à vous questionner.

Alors, oubliez le risque 0. Acceptez cette vérité, et agissez maintenant ! Une fois dans l’action, vous vous posez moins de questions. Vous faites en sorte de résoudre les étapes une par une.

Ne soyez pas le devin de vos problèmes !

Agir a aussi l’avantage, si d’aventure ce que vous avez prévu ne se réalise pas comme vous le souhaitiez, de vous déculpabiliser. Il est facile de retourner le problème contre vous si vous échouez. Vous vous direz, « Je le savais, je l’avais prévu ! ».

Mais rappelez-vous, le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est vrai et ce que vous pouvez imaginer avec détails.
Quand vous vous dites, « cela va mal se passer. », « il me faut plus d’argent pour cela ! », » Je vais aller droit dans le mur ! », qu’est ce que votre cerveau comprend ?

« Cela doit mal se passer. », pour réussir il faut plus d’argent ! », « je vais dans le mur ! ».

Alors si effectivement une de ces situations se produit, ne soyez pas surpris, c’était « votre souhait », votre idée.

Il vous faut donc éviter de vous poser toutes les questions possibles. Cela donne autant de possibilités d’arriver du fait de l’interprétation de votre cerveau.

Et puis en imaginant, toutes les probabilités, vous ne serez pas étonné d’ » avoir raison », l’une de vos inquiétudes arrivera et vous vous en voudrez de l’avoir quand même fait.

Donc, une fois de plus arrêtez les questionnements et les tergiversations et agissez maintenant !

 

Votre action du jour, c’est de faire le point sur les désirs que vous avez. Faites le tour et choisissez celui ou ceux que voulez atteindre. Posez-vous la question de savoir par quoi commencer et faites la première action ? Si le désir n’est pas suffisamment présent, arrêtez tout, ne vous posez pas de questions. Peut-être ce désir reviendra, mais en attendant il ne doit pas vous perturber l’esprit. Ne vous intéressez qu’à a ce que vous voulez et en aucun cas à ce que vous ne voulez pas !

 

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. »Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Êtes-vous du genre à vous poser des tas de questions ? Qu’avez-vous décidé de faire, pour lequel vous allez agir maintenant ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Ne pas attendre le moment idéal – Je l’ai attendu, il n’est jamais venu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *