Menu +

Savoir communiquer, ce n’est pas qu’une question de mots – 17 astuces pour être mieux perçu !

 

Vous savez qu’un des peurs principales des gens en général, c’est de penser qu’à une occasion quelconque, on leur demande de faire un discours. Vous imaginez la scène, vous êtes dans une réunion et là, le conférencier vous propose de prendre la parole et de donner votre avis. Quelles émotions ressentez-vous au moment même où vous pensez à cela ? Vous vous sentez à l’aise ?

Comment faire pour que cela se passe correctement ?

communication,17 astuces,règles de communication,bonne communication, réeussite
                  Une bonne communication, c’est utiliser les bonnes règles !

Quelles sont les règles d’une bonne communication ?

Le but de cet article n’est pas d’apprendre à prendre la parole en public, mais de sensibiliser à cette situation et de connaître un maximum de règles pour parvenir à une bonne communication.

Ces règles pourront être utilisées pour toute sorte de communication que ce soit une discussion face à face avec une personne, mais aussi face à un groupe.

Voici ces 17 règles qui caractérisent une bonne communication.

  1. Maitriser son sujetPour être à l’aise dans une communication, l’essentiel est de maitriser son sujet. Il ne sert à rien d’inventer, de broder une conversation. Tôt ou tard cela se remarquera et vous en perdrez toute crédibilité. »Avoir la tchatche », n’est pas la solution pour un bon résultat.
  2. Regarder les gens.Vous vous adressez à une personne ou à un groupe, c’est donc vers lui que votre regard doit aller. Qu’y a-t-il de plus désagréable qu’une personne qui vous parle et qui regarde ailleurs.Cela ne donne vraiment pas l’impression d’être intéressé dans ce qui est dit.
  3. Écouter.C’est un des points les plus importants de la communication. Une communication n’est pas un monologue. Quel qu’en soit le type, il est important de prendre le temps d’écouter l’autre et d’y mettre toute son attention.
  4. Parler lentement et clairementSans aller dans un rythme digne d’un escargot champion, prenez le temps de parler, articuler. Les gens qui ont un rythme rapide ne donnent pas l’impression de confiance que nécessite une bonne communication. Alors, n’allez pas à la vitesse du TGV ni celle de la limace en extase devant une salade, mais adoptez un rythme accessible à tous
  5. Être enthousiaste.Soyez enthousiaste. Cela apportera a votre discours une grande crédibilité. On a envie de suivre les gens qui dénotent un grand enthousiasme. Ils semblent passionnés par ce qu’ils disent et transmettent cela à leur audience.
  1. Ne pas couper la parole.C’est un point névralgique dans une conversation. Les gens qui coupent la conversation semblent vouloir détourner la discussion vers eux. Ils coupent la personne qui a commencé dans son élan et il n’est pas rare que celle-ci ne reprenne pas là où elle en était. Peut-être parce qu’elle a perdu le fil, ou tout simplement pour marquer son désaccord.
  2. Reformuler et demander un feed back.Pour que la communication soit productive, il est important que les deux camps aient compris le message de l’autre. Celui qui parle doit poser des questions pour s’enquérir si le recevant a compris. Celui qui reçoit l’info doit reformuler pour confirmer qu’il a bien compris.
  3. Travailler le ton de sa voix.Il est important lors d’une conversation de moduler le tonde sa voix. Cela évite de la lassitude, met de la vie dans la conversation. Eh oui la vie, ce n’est pas un long chemin tranquille, il se passe des choses. Pour la voix c’est la même chose, exprimer les différentes séquences de votre discours en modulant votre voix. Tour à tour, soyez enjoué, rieur, sérieux, professoral…
  4. Se déplacerQuand les conditions le permettent, n’hésitez pas à vous déplacer. Cela demande aux gens qui vous écoutent de vous suivre et cela rajoute à leur concentration sur votre discours.de plus, cela évite au regard d’être fixe et de s’ennuyer par la suite.
  5. Travailler son comportement non verbalLe comportement verbal doit suivre le message que l’on souhaite faire passer. Ne faites pas non de la tête en disant oui. Ne soyez pas recroquevillé sur vous-même si le message est un message d’ouverture sur la vie, le monde… Si le discours est gai, soyez gai, ne faites pas la tronche ! Etc.
  6. Utiliser les mots de l’autre.Faites attention aux mots que vous utilisez. Le plus important c’est que cela soit accessible à chacun. Chacun doit comprendre. Pour qu’un discours soit compris de tous, il faut que celui-ci soit accessible à un adolescent de 14 ans. Dans la mesure du possible, quand vous adressez à des personnes qui ont une spécialité (C’est le cas de pratiquement tout le monde.), utilisez des mots appropriés à cette spécialité. (Pour la mécanique parler d’engrenage, pour la cuisine de proportions, pour le ménage de mettre à net, pour la médecine d’ordonnance, etc.)
  7. RespirerPrenez le temps de respirer. Entre chaque phrase, partie de phrases, prenez une inspiration. En faisant cela, prenez aussi l’habitude de parler par le ventre, tout comme vous respirez. À force de parler avec le haut du corps, on a tendance à s’essouffler et les discours peuvent devenir indistincts.
  8. Utiliser des images a l’oral.Quand vous le pouvez utiliser, des images. Quand on a une tâche importante à faire, il est facile de l’imaginer en se voyant » au pied du mur ». Ou plutôt que d’éviter de faire n’importe quoi, « il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs ! ». Cela devient clair et vous gardez un souvenir de la discussion.
  9. Prenez appui.Il est important pour avoir une voix posée et calme de prendre un appui quelque part pour se sentir plus fort, plus affirmé. Ce peut être un bord de table, vous pouvez vous raccrocher au micro, vous caler droit sur une chaise ou un fauteuil. Quand il n’y a pas d’objet à proximité, vous avez toujours…. vos jambes. Prenez un solide appui sur vos jambes, soyez bien « campé », cela vous donnera de l’assurance.
  10. Respecter les silences.Respecter le temps de parole des autres, c’est aussi respecter ses silences. Un silence n’est pas fait pour constituer une situation pesante, c’est une situation de passage, une halte entre 2 fils de conversation. Il doit être respecté. La personne qui respecte les silences, voire qui les utilise est toujours le signe d’un bon communicant.
  11. Faites des gestes.Un discours se doit d’être vivant, alors si les paroles s’échangent, il faut que les gestes aussi suivent. Avec les gestes vous pouvez facilement appuyer des émotions. (Poing serré pour la ténacité, mains tendues pour la gratitude, doigt levé pour montrer l’importance…). Un discours animé est toujours un discours où les gestes interviennent.
  1. Sourire.Encore et toujours, le sourire. C’est le comportement le plus fédérateur. On est attiré par une personne qui sourit. Il est toujours plus agréable de voir une personne qui vous sourit plutôt qui à la mâchoire triste et tombante. Même un discours grave peut être accompagné d’un sourire (Avec modération bien entendu.)

Vous voilà paré pour être un bon communicateur. Dans vos discussions de tous les jours, ou vos interventions lors d’un meeting, une cérémonie ou une quelconque activité, ayez en tête ces 17 points et essayez d’en respecter le maximum. Ce ne sont que des conseils relativement basiques, mais si vous les utilisez tous, vous conviendrez avec moi que vous serez sur la voie des bons communicateurs, ce qui est peut-être déjà le cas.

Par la suite dans le blog, nous aurons l’occasion de revoir tous ces points de façons moins théoriques et plus pratiques ? Ce sera une bonne occasion pour revisiter tout cela.

 

Votre action du jour, c’est de vous imprégner de ces 17 points et de faire en sorte que vous les utilisiez dans vos conversations de tous les jours. Que ce soit en face à face individuel ou en groupe prenez l’habitude d’égrener chacun d’eux. Le top de sera de les glisser en totalité dans vos discussions.

 

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. »Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Où en êtes-vous en communication ? Respectez-vous toutes ces règles ? En connaissez-vous d’autres ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Savoir communiquer, ce n’est pas qu’une question de mots – 17 astuces pour être mieux perçu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *