Menu +

Sortir de sa zone de confort – Comment faire mieux en faisant différent ? (Partie 1)

 

Comme je vous en ai parlé dans l’article sur le séminaire de l’entrepreneur libre, un des intérêts d’aller à un séminaire, c’est de sortir de sa zone de confort.

Qu’est-ce vraiment que cette zone confort et quel sont les intérêts d’en sortir ?

Lisez bien jusqu’au bout, vous en saurez plus et cela vous donnera envie d’aller plus loin !

zone de confort, zone limite, limite de zone, zone à risque, zone de panique, zone de controle,
Je suis tranquille dans ma zone !

Qu’est-ce que la zone de confort ?

C’est la situation où vous vous sentez bien. Quelles que soient vos conditions, être dans sa zone de confort consiste à se retrouver dans un milieu que vous maîtrisez parfaitement.

Au fil des années, vous vous êtes construit une vie qui vous satisfait. Vous avez en main toutes les données pour bien vivre. Vous contrôlez ce que vous savez faire, ce que vous pouvez faire et qui côtoyer.

Vous êtes donc en plein dans votre zone de confort.

Notez bien qu’être dans cette zone de confort se conjugue en autant de façon qu’il y a d’individus. Les gens malheureux, dans le besoin se satisfont de leur situation, ne souhaitant pas risquer d’avoir pire. Les gens plus heureux se satisfont aussi de ce « confort ».

Pourquoi quitter votre zone de confort ?

Vous allez me dire. Super, tout va bien, je maîtrise parfaitement la situation. Pourquoi est-ce que je changerais ?

Effectivement, qui dit confort, dit tranquillité, dit pas d’ennuis.

Changer et risquer de sortir de cette situation est la porte ouverte au doute, à la peur, à l’inconnu. C’est pourquoi il est si simple d’y rester.

Mais voilà, un jour, vous avez décidé de vivre une vie plus réussie, plus heureuse. C’est pour cela entre autres que vous suivez le blog jmebouge.com et je vous en remercie.

Alors se pose la question, que dois je faire pour arriver à cela ?

Je n’irais pas par quatre chemins. Si jusqu’alors, ce que vous avez fait ne vous satisfait pas totalement et que vous voulez « avancer » ; pensez-vous que le fait de continuer ainsi vous le permettra ?

La réponse est claire, c’est non, il va vous falloir agir différemment.

Agir différemment, vous l’avez compris c’est ce qui va faire que vous allez sortir de votre zone de confort.

Vous savez donc maintenant que pour réussir, pour aller vers une vie plus épanouie, il vous faut sortir de celle-ci.

Qu’y a-t-il au-delà de la zone de confort ?

Certains s’inquiètent déjà de la réponse.

En fait ce qu’il y a en dehors de cette zone, ce sont des situations, des gens, des actions auxquels vous n’avez pas eu à faire jusqu’alors.

C’est tout ?

Oui, c’est tout, mais c’est beaucoup à la fois. Rappelez-vous, la première fois où vous vous êtes mis au volant d’une voiture pour la première fois, le jour où vous êtes arrivé dans une nouvelle école, votre première tentative sur une piste de danse.

Ce sont autant d’expériences qui vous confrontaient à un » nouveau monde ».

Vous vous en êtes bien sorti ? Alors bonne nouvelle, vous l’avez fait une fois, vous pouvez le faire de nouveau !

Puisque l’on était dans les souvenirs, faites encore un petit effort de mémoire. Est ce que le premier jour, vous avez pris la voiture, fait un tour de circuit digne de Hamilton, est ce que vous avez sorti une prestation de danse de rêve ? Est-ce que vous aviez des dizaines d’amis dès le premier jour d’école ?

Non bien entendu, cela s’est passé petit à petit. Il y a d’ailleurs mille façons d’aborder la sortie de la zone de confort.

Voilà un schéma qui vous en dit plus sur cette situation.

Sans titre-1

Différentes zones de vie.

Comment procéder pour sortir de cette zone de confort ?

Comme vous le constatez, il y a plusieurs zones qui peuvent succéder à la zone de confort.

  1. On démarre de la zone de confort.Comme nous l’avons vu, on s’y sent bien. Sans volonté particulière, on y reste et on stagne. Nombreuses sont les personnes qui choisissent cette situation.
  2. On atteint la limite de zone ou zone limite.Comme son nom l’indique, on est à la limite de la zone habituelle. On va donc aller dans un autre monde, mais un monde très voisin. On y va avec précaution. Généralement, ce sera au travers d’un petit pas. Je sors de chez moi et je côtoie les en ville. Je demande mon chemin à une personne inconnue. Au lieu de m’énerver, je prends une grande inspiration. Je repousse l’envie de manger une sucrerie. Bref vous voyez de quoi il est question. Vous faites un petit pas hors de votre zone de confort. C’est dans le domaine du réalisable sans préparation particulière de votre part.
  3. La zone à risques.Vous l’avez compris la difficulté augmente. Il faut noter un point, c’est qu’il y a deux manières d’arriver dans cette zone. Où vous partez de votre zone de confort et il vous faut du courage, de l’audace et de la volonté pour y arriver.Ou vous partez de la zone limite et aux frontières de celle-ci le passage est plus simple. Vous comprenez le principe ?En fait, en travaillant sur votre zone limite, vous allez accumuler les « petites nouveautés. », les petits pas. Ce sont des actions qui ne vous demandent pas de gros efforts. Au fur et à mesure, ces actions, ces découvertes vont venir se fondre dans votre zone de confort. Elles en feront partie prenante une fois que vous les aurez souvent pratiquées et assimilées.Petit à petit, vous repoussez les limites de votre zone de confort.Si par contre, vous utilisez la manière « forte », c’est à dire passer de la zone de confort à la zone de risques, vous devez vous équiper des armes vues au début de ce paragraphe.

    C’est une question de tempérament. Mais c’est aussi, un énorme gain de temps.

    Là, c’est plutôt l’étape, je m’adresse à un groupe de 2 ou 3 personnes. Je repousse le grignotage pour une semaine complète. Au lieu de m’énerver, je prends une respiration et je calme la personne en face de moi. Je vais non seulement en ville, mais au marché, en pleine foule.

     

  4. La zone de panique.Vous l’avez compris, sauve qui peut !Là c’est la zone qui vous paraît totalement inconfortable, voire improbable, pour vous.Faire un discours devant tout un auditoire. Arrêter purement et simplement les grignotages. Prendre le métro aux heures de pointe. Rester calme en toutes situations, calmer tous les conflits.Pour certains, cela fait déjà partie de leur zone de confort, mais pour de nombreuses personnes, cela paraît insurmontable.

    Alors là encore, il y aura plusieurs façons d’y arriver en étirant petit à petit sa zone de confort. Cela de fera en en passant par les zones limites et à risques.

    Il y a aussi et toujours pour les plus intrépides la voie directe. Votre tempérament en décidera.

Voilà pour aujourd’hui, après avoir fait connaissance avec la zone de confort, vous avez pu prendre conscience de ce qui se passait au delà. Demain, nous verrons les avantages et quelques actions à faire pour sortir de sa zone de confort.

 

Votre action du jour, c’est de prendre conscience, de ce qui constitue votre zone de confort. Par la suite suite, reprenez le diagramme et notez dans chaque zone, les actions qui pour vous appartiennent à celles-ci. Voyez comment vous pouvez passer de l’une à l’autre. En douceur par des petits pas, ou façon guerrière, en alliant courage, audace et volonté.

 

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Comment envisagez-vous de sortir de votre zone de confort ? Quels sont vos conseils en la matière ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



2 commentaires sur Sortir de sa zone de confort – Comment faire mieux en faisant différent ? (Partie 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *