Menu +

Utilisez vos gestes – Comment 2 minutes peuvent changer votre vie !

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




 

Dans cette vidéo, Amy CUDDY spécialiste américaine des sciences sociales nous parle de comportements non verbaux
Nous savons que nos comportements non verbaux influencent fortement les autres.

Mais le but de cette conférence c’est de montrer que nos comportements non verbaux influencent aussi ce que nous pensons et ce que nous ressentons.

Amy CUDDY nous donne une méthode !

J’observe les autres.

Dans un premier temps Amy demande aux gens de prendre conscience de leur position. Comment se tiennent-ils ?

Certains sont recroquevillés, d’autres ont les jambes croisées, certains s’étalent.

Il est intéressant de s’observer dans ses postures, cela sera abordé plus loin.

Les gens s’intéressent particulièrement au langage du corps.des autres. (Avec des exemples amusants en politique.).

Quand on pense langage non verbal on pense à communication, et quand on pense à communication, on pense a interactions.

Effectivement consciemment ou inconsciemment chacun étudie le langage corporel des autres.

Si bien que l’on en arrive à juger et faire des déductions très souvent à partir de ces attitudes non verbales.

Il en est de même lorsque nous vivons des situations importantes comme un entretien d’embauche, une promotion, un rendez-vous amoureux…

Elle cite une expérience ou les gens qui doivent avoir à faire à un médecin jugent celui-ci à partir d’une vidéo de 30 secondes sans son. En ce court laps de temps ils jugent la gentillesse, si oui ou non il poursuivront le médecin en justice.

Cela n’a rien à voir avec la compétence, mais uniquement sur le fait d’appécier cette personne et sa façon d’agir.

Elle cite ensuite une autre expérience.

Je m’observe.

Habituellement, nous avons tendance comme on vient de le voir à observer les autres. Par contre nous avons tendance à oublier de nous observer.

Car nous sommes affectés par notre propre non verbal, nos pensées, nos sentiments et notre physiologie.

Amy en vient à a qui l’intéresse le plus en tant que psychologue travaillant dans les grandes écoles.

Elle s’intéresse à la dynamique du pouvoir et va donc nous détailler ses observations, en matière de signes non verbaux concernant la domination.

Dans le règne animal, la domination se caractérise par le fait de s’étendre. L’animal se dresse, s’ouvre. Il en est de même pour les humains.

Ce qui est étonnant c’est que l’expression de « fierté » est faite aussi bien par les gens voyants que par les non-voyants qui remportent une course sportive. Ils ne l’ont jamais vu, mais le font naturellement. (Bras en V, menton levé.).

Au contraire, la personne qui se sent impuissante va être recroquevillée. Elle se referme.

Amy en arrive à faire le parallèle avec ce qu’elle peut observer dans les classes des universités.

C’est la même chose, il y a les dominants qui s’étalent, prennent toute la place et lèvent la main avec

fougue.

Et d’autres qui eux sont recroquevillés, ils se font tous petits et lève très discrètement la main.

Elle note que les femmes sont moins dominantes en général, ce qui se traduit par une participation moins importante et aboutit à une différence de note globalement inférieure.

Et donc elle se pose la question, de savoir si en faisant semblant d’être dominant, cela améliorerait leur participation.

Elle part de ce que l’on sait :

Nos comportements non verbaux influencent fortement ce que les autres pensent de nous.

Et se pose la question :

Est-ce que nos comportements non verbaux influencent ce que nous pensons et ressentons pour nous-mêmes.

La réponse est oui ;
Par exemple nous sourions, quand nous sommes heureux. Mais si nous sommes forcés à rire, cela nous rend aussi heureux (Expérience du stylo.)

Cela va dans les 2 sens.

Il en est de même pour le pouvoir.

On peut être naturellement puissant, mais si on adopte des positions de dominant cela fonctionne aussi.

Elle en arrive au fait que notre corps peut changer notre esprit. Elle s’appuie pour cela sur des tests faits notamment en ce qui concerne la libération des hormones que sont la testostérone pour la puissance et le cortisol pour le stress.

Un dominant a un taux élevé de testostérone et faible de cortisol., c’est l’inverse pour une personne non dominante.

Le dominant a une grande puissance, mais aussi une bonne gestion du stress.

L’exercice des 2 minutes

Puis elle passe aux exercices.

Dans les différentes expérimentations, on va demander aux gens de se tenir dans des positions de dominants ou de dominés pendant 2 minutes. Puis on leur fait faire des paris aux jeux et ensuite ils font de nouveau des analyses pour voir l’évolution des taux des différentes hormones.

Elle propose 5 positions de dominants et à l’inverse 5 positions de dominés.

Les résultats sont édifiants.

Pour les « dominants », la testostérone augmente et le cortisol diminue/

Contrairement pour les dominés c’est l’inverse.

Elle en arrive à la conclusion qu’effectivement les attitudes du corps influencent sur ce que l’on pense, le corps change l’esprit !

À partir de cette expérience, d’autres travaux sont faits pour valider ou non ces « petites observations. ».

La situation utilisée est un entretien d’embauche avec des conditions très stressantes.

Toujours 2 groupes avec les mêmes exercices, ils sont enregistrés.

Ensuite les cassettes sont étudiées sans aucune connaissance des groupes auxquels les gens appartenaient.

Et effectivement l’ensemble des gens « dominants » sont choisis et les « dominés » non.

Cela provenait non pas du discours, mais véritablement de la présence de ces personnes.

Le jugement se fait sur les attitudes.

Par la suite Amy nous raconte sa propre histoire.

Nombreux sont les gens qui ne pensent pas que ces résultats soient vraiment sérieux.

Est-ce que le fait de faire semblant peut changer tout cela ?

D’où son histoire.

Son histoire donc tient en un grave accident qui la prive en partie de ses moyens cérébraux.

Avec beaucoup de travail de temps et un peu de chance, elle obtient finalement son diplôme, 4 ans après ceux de sa promotion.

Elle est acceptée dans une école supérieure, du fait d’une amie mentor.

Au moment de passer les examens finaux, elle craque victime du syndrome de l’imposteur (Elle pense ne pas mériter d’en être là où elle est. Ce n’est dû qu’à la chance, aux relations…).

Son amie la conjure de continuer et lui dit qu’elle n’a qu’à faire semblant. Elle le fait et se rend compte qu’effectivement elle le fait vraiment.

Plus tard, après avoir obtenu son grade, une étudiante vient la voir en lui disant

« Je ne suis pas censée être ici. », En fait les mêmes paroles qu’elle quelques mois auparavant.

Elle lui répond la même chose qui lui avait été dite.

Amy prend doublement conscience de la situation, elle n’est plus elle dans cette situation et si cela a marché pour elle cela doit marcher pour cette étudiante.

À son tour elle la conjure de faire semblant, de se montrer puissante, que sa place est bien ici et qu’elle va réaliser sa meilleure performance.

Ce qu’elle fit.

Sa 1 ère conclusion ne faites pas semblant jusqu’à ce que vous le fassiez, mais faites semblant jusqu’à ce que vous le deveniez. Soyez puissant, faites-le en faisant semblant, mais faites-le encore et encore jusqu’à ce que vous soyez effectivement puissant.

Sa 2e conclusion et ce sera aussi la mienne, faites en sorte de partager ce petit exercice de 2 Minutes ? Cela peut apporter de grands changements dans la vie des gens. Prenez le temps de ces 2 min et faites monter votre taux de testostérone. Adoptez la posture Wonder Woman.

Votre action du jour, c’est de mettre en pratique cet exercice et de ressentir les émotions que cela vous apporte. Trouvez 2 minutes, étalez-vous sur le bureau, levez vos bras en V dans les toilettes, redressez-vous les mains sur les hanches dans le couloir. Et faites en profiter les autres !

« Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« » Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. »Christian GODEFROY.

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous essayé les postures ? Avez-vous senti des changements dans vos émotions et vos résultats ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



1 commentaire sur Utilisez vos gestes – Comment 2 minutes peuvent changer votre vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.