Menu +

L’astuce pour une conversation efficace ! Vous la connaissez ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




La communication, c’est simple. Mais cela le devient encore plus quand vous connaissez une astuce pour cela. Dans l’article d’aujourd’hui, c’est le moment de dévoiler cette méthode ridiculement simple. Voyons cela ensemble !

 

Il n\'est pas utile d\'avoir un haut parleur et de crier pour avoir une communication simple.
  Pour une communication simple. pas besoin d’écraser les autres !

 

 

Une communication simple ? Vous êtes sûr ?

 

Prenez le temps d’imaginer cette situation. Vous discutez avec une personne. Que ce soit en famille au travail, dans une réunion. La discussion pourrait être intéressante, mais voilà !

Gros problème, la personne en face de vous ne cesse de faire étalage de sa science. En fait certains aspects qui pourraient être expliqués simplement sont pour vous difficilement compréhensibles. Quand ce n’est pas totalement.

Bref, de deux choses l’une !

Ou vous êtes un imbécile et vous et ne comprenez rien ! Ou décidément cette personne à la manière de noyer les autres. En employant un amas de paroles incompréhensibles pour le commun des mortels. La communication et la simplicité, ce n’est pas son truc !

Vous voyez la situation ?

 

 

Et vous, vous en êtes où ?

 

La première question qui peut vous venir à l’esprit et je vous encourage à le faire c’est : « Est ce que je suis de ce genre de personnes ? ».

Avouez que c’est intéressant de le savoir.

Quand vous savez que vous, de votre côté vous détestez les gens qui agissent ainsi. Il serait dommage que certaines personnes vous ressentent comme cela !

« Je déteste chez les autres ! Mais moi cela ne me dérange pas de le faire naturellement ! » J’espère que vous n’êtes pas dans ce cas de figure.

 

 

Ce sont les planètes qui le disent…

 

Revenons un peu en arrière et analysez le fonctionnement de la personne en question. En fait, il y a deux possibilités. Ou la personne se fait un malin plaisir à « écraser » les autres par « sa science ».

Ou, elle ne se rend pas compte de la façon dont elle communique. Elle a pris l’habitude de dire les choses qui pour elles, sont évidentes.

Dans les 2 cas, la communication est catastrophique !

Pensez au dialogue que pourraient avoir un boucher et un astronome. Si l’astronome explique que l’alignement des planètes peut avoir une action sur la qualité de la viande en agissant sur les herbages. Et qu’il est possible de remédier à cela en privilégiant les élevages de l’hémisphère sud pendant certaines périodes de l’année…

Vous vous doutez que cela risque de ne pas changer les habitudes du boucher. Il ne va pas s’arrêter de travailler parce que le scientifique lui dit que les planètes ne sont pas favorables…

Avoir des connaissances, c’est bien ! Mais tout le monde n’y voit pas le même intérêt.

 

 

3 éléments pour une discussion de valeur

 

Maintenant, parlons de vous ! Vous savez plein de choses et c’est tant mieux ! Vous avez un savoir sur de multiples sujets. Et vous aimez bien faire profiter les autres de votre savoir.

Mais vous ne souhaitez surtout pas vous retrouver dans le cas de figure ci-dessus.

Vous savez que pour qu’il y ait communication simple, vous avez besoin de 3 éléments, (en fait 4 avec le message envoyé).

Il faut qu’il y ait un émetteur (ce sera vous pour l’occasion). Il vous faut, à moins de parler tout seul un récepteur (ce sera votre interlocuteur). Notez que si vous vous parlez tout seul, vous êtes effectivement l’émetteur et le récepteur. Et dans ce cas de figure, vous n’aurez pas besoin du troisième élément. Car en principe, vous êtes capable de comprendre ce que vous dites. Enfin, c’est à souhaiter…

Donc ce troisième élément, c’est le « feed-back ». Autrement dit le retour du récepteur vers l’émetteur.

S’il n’y a pas de récepteur, il n’y a pas de communication simple. De la même façon, s’il n’y a pas de « feed-back », il n’y aura pas plus de communication du tout. Éventuellement juste de l’information.

Alors, à moins d’avoir à faire à une personne qui s’écoute parler. S’il n’y a pas de retours, la discussion va rapidement couper court.

C’est pourquoi il est important de se poser la question, vu précédemment.

 

Pour une communication simple ! Le schéma .

 

Observez les signaux !

 

Vous pourrez y rajouter quelques autres questions. « Est-ce que ce que je dis intéresse mon interlocuteur ? Qu’est-ce qui me le prouve ? »

À quoi bon partager vos connaissances si la personne en face ne comprend rien ?

Et donc pour cela, vous avez besoin de ses signaux à elle. Est-ce qu’elle acquiesce d’une façon ou d’une autre. Par des mots, des gestes, des onomatopées…

Est ce qu’elle demande des compléments, des explications supplémentaires ?

Est-ce qu’elle vous regarde ?

Tous ces petits messages sont pour vous la garantie que la personne vous écoute et vous comprend. Aussi, ne les négligez pas !

C’est tellement désagréable de se rendre compte après une communication, même une communication simple que la personne n’a rien saisi. Ou, n’en avait rien à faire ! Vous ne trouvez pas ?

 

 

Commencez par les fondamentaux !

 

Maintenant, comment être sûr que ce que vous dites est compris des autres ?

Il y a bien sûr les recommandations de base.

  • Évitez d’utiliser des mots compliqués. En utilisant des mots simples, vous avez toutes les chances que celui qui est en face comprenne.
  • N’utilisez pas de mot de jargon. Pour vous cela semble une évidence. Tout le monde comprend ce que vous dites dans votre milieu, votre métier. Mais dans d’autres situations, ces mots ne veulent tout simplement rien dire. Évitez si vous parlez d’une recette de cuisine de dire que vous singez les morceaux de viande. Ou que vous devez faire une brunoise de légumes. (Je vous laisse le temps de chercher si vous ne connaissez pas…). Cela reste du chinois (tiens, encore un terme de cuisine…).

 

La méthode qui fonctionne à tous les coups !

 

Mais la technique qui marche le mieux en terme de communication simple. Que ce soit à l’oral ou à l’écrit ! C’est de vous adresser aux autres comme vous le feriez pour un ado d’une quinzaine d’années.

Ayant acquis les connaissances de base durant son cursus scolaire, il comprend ce qui est expliqué simplement. Expliqué avec des mots qu’il connaît.

Il n’a pas obligatoirement le langage scientifique ou technique que vous possédez. Si bien que c’est à vous de faire l’effort pour qu’il comprenne.

Eh bien, c’est cet effort-là qu’il faut appliquer, encore et encore. Cela pour avoir une communication simple et efficace avec les autres !

Faites en sorte de simplifier. S’il ne comprend pas, c’est que vos explications sont mauvaises.

Essayez, j’avoue que ce n’est pas simple de prendre exemple sur les vulgarisateurs. Des gens qui sont capables de vous expliquer le complexe avec des explications simples.

Utilisez les analogies, les comparaisons pour bien présenter le sujet dont vous parlez. Voyez le corps humain comme une machine. Ce sera toujours plus simple que d’expliquer les interactions compliquées qui y règnent !

 

 

Avant de vous lancer…

 

Vous l’avez compris. Cet article met l’accent sur un phénomène de communication qui peut avoir lieu régulièrement. Faites en sorte d’y échapper. Sinon, vos discussions n’aboutiront à rien. Ou plutôt si ! Elles risquent de vous éloigner des autres !

Alors, plutôt que de vouloir parler à tout prix. Plutôt que de vouloir « étaler votre science » !

Prenez le temps de voir si la ou les personnes en face de vous écoutent et apprécient votre discussion.

Ne soyez pas complexes dans ce que vous dites. Utilisez des mots simples. Évitez les « mots savants ». Utilisez les comparaisons. Privilégiez le type de communication que vous auriez avec un ado de 15 ans.

Une communication simple, réussie, est une communication qui a été bien comprise. Et qui permet d’aller plus loin dans le détail par la suite.

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour est une fois de plus de vous observer. Vous arrive-t-il de vous retrouver dans le rôle de celui qui sait tout ! Et qui le fait savoir !

Est-ce que vous prenez le soin de scruter les réactions de l’autre pour voir s’il comprend bien ce que vous lui dites ? Faites-vous des efforts de simplification.

Faites en sorte de vous rappeler de l’ado de 15 ans. Une fois votre communication terminée. Essayez de vous imaginer ce qu’il a pu comprendre. Avez-vous été clair, simple, imagé ?

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Êtes-vous du genre je fais voir que je sais ? Utilisez-vous plutôt le style ado de 15 ans ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.