Menu +

Commencez petit !

 

 

Commencez petit ! On a pu voir que le principal pour avancer c’était dans un premier temps de passer à l’action. Le deuxième point c’est ensuite d’enchainer avec le plan d’action prévu. Mais quelle est la meilleure méthode pour débuter ? « À fond » ou au contraire doucement ?

 

Commencez petit
    Commencez petit ! Apprenez le piano !

 

 

Pour moi, ce sera « à fond » !

 

Nombreux ceux qui conseillent d’aller à fond ! Cela a le mérite de ne pas laisser le temps à trop réfléchir. Le deuxième avantage c’est que vous voyez les choses avançaient plus vite. Cela peut vous donner le moral.

Vous profitez du fait que vous avez un moral à tout casser. Normal, vous êtes plein d’enthousiasme pour votre nouvelle orientation. Alors pas d’hésitation vous foncez !

Peut-être vous vous reconnaissez dans cette façon de faire ? Une fois décidé, vous avez l’habitude de vous y mettre à fond.

Si c’est le cas, bravo ! À condition, bien entendu que vous continuiez ainsi et que vous obtenez ce que vous souhaitez.

Si par contre, c’est votre façon de faire. Mais que souvent il vous arrive de ne pas aller jusqu’au bout. De laisser tomber. Alors il est temps d’employer une autre méthode plus « soft ».

 

 

Les enfants nous en disent plus !

 

Eh oui, on en a déjà parlé auparavant dans le blog. Au départ quand on débute, rien ne nous arrête. La motivation, l’enthousiasme sont là pour nous pousser.

Quand on sait ce que l’on veut, on met toutes les ressources avec soi, pour y arriver.

Un peu comme les enfants qui veulent un jouet, ils font tout ce qui est possible pour l’avoir. Ils demandent, demandent et demandent encore. Ils crient, ils pleurent, se roulent par terre. Dans d’autres cas, pour atteindre le jouet, ils vont escalader des meubles. Pire que cela…, dans d’autres cas, ils vont être sages jusqu’à ce que les parents craquent.

Mais, il arrive fréquemment qu’au bout de quelque temps, des fois quelques petites minutes, ils laissent tomber.

Ils avaient une terrible envie, le jouet. Et finalement, voyant que cela ne vient pas, ils passent à autre chose.

De toute façon, ils n’auraient jamais pu (même si certains sont très patients), continuer à pleurer. À demander, à risquer de se blesser en escaladant ou rester sage éternellement.

 

 

Est-ce vraiment ma meilleure façon de faire ?

 

Ce qui se passe est simple. La motivation peut s’estomper avec le temps. L’enthousiasme est volatile. Il n’est pas inépuisable. Et donc la furieuse envie du départ s’envole.

Voilà la situation que vous pouvez trouver si vous aussi, vous vous lancez à fond et totalement dans l’action.

Les progrès du départ qui vous ont motivés n’ont plus la même efficacité par la suite.

Surtout du fait qu’au départ les avancées peuvent être énormes. On voit les résultats. Prenons l’exemple du piano. Dans un premier temps, « à fond » ! Vous apprenez les notes, leurs positions sur le clavier. Vous apprenez à jouer un morceau simple. Super ! Les progrès sont géniaux ! (Normal vous débutez !).

Par la suite, vous vous rendez compte que c’est un « travail » de tous les jours. Il faut répéter les gammes, multiplier les exercices de base. C’est moins « cool » !

Cela devient moins » enrichissant », mais pourtant nécessaire. Est ce que cela peut vous dégoûter au point d’arrêter au bout de quelque temps ?

Si oui, alors, voyons comment envisager la situation sous un autre angle. Commencez petit !

 

 

Gagnez du temps !

 

On va prendre la situation à l’inverse. Plutôt que de commencer « à fond », on va débuter tranquillement, doucement ! Commencez petit !

On ne se jette pas à corps perdu dans la nouvelle activité !

Bien entendu, on y va doucement, mais dans un premier temps on passe à l’action ! Cela ne change pas !

Alors on procède, petite étape par petite étape.

Qu’est ce que cela va changer ?

En fait beaucoup de choses ! La première, c’est que vous allez vous rendre compte comme dans le premier cas, si cela vous intéresse. Est-ce que cela vous plait toujours vraiment ? Est-ce que vous êtes prêt à continuer à vous investir ?

Vous allez me dire que cela ne change rien de la façon « à fond », mais au final, si ! Vous allez y consacrer moins de temps. Ce sera donc moins de temps perdu !

 

 

Gagnez en motivation !

 

Le deuxième point, c’est que cela ne va pas vous prendre un temps fou comme la méthode « à fond ».

Vous pourrez tout à fait envisager cette nouvelle activité sans trop empiéter sur vos autres activités.

En commençant doucement, vous allez voir ce dont vous êtes capable. Combien de temps vous pouvez y consacrer ? Ou vous voulez y consacrer ! Quels sont les résultats ?

Ainsi vous allez vous créer une petite routine, en y travaillant chaque jour.

Il arrivera à un moment où vous allez faire un point de la situation. Soit vous êtes dans le cas 1 et vous décidez d’arrêter. Cela n’est pas pour vous. Du moins pas sur le moment.

Soit vous êtes toujours motivé. Vous savez que les progrès vont arriver encore et encore. Ce sont des petits succès plutôt que les gros obtenus par le « à fond ». Mais l’accumulation de ces petits vous motive de plus belle et persiste dans la durée !

 

 

Modulez votre rythme !

 

Le troisième point, c’est que vous allez pouvoir moduler votre rythme ! Vous avez fait connaissance avec votre nouvelle activité tranquillement. Vous savez si vous êtes toujours motivé.

De plus, vous avez maintenant, on vient de le voir, votre rythme de base.

En fonction du temps que cela vous prend et de l’intérêt que vous y trouvez. Vous allez pouvoir augmenter votre rythme. Chose qui n’est pas possible quand vous êtes « à fond ».

Vous pouvez donc accélérer votre cadence et votre pratique. Vous avez pris quelques habitudes, pris quelques raccourcis qui vous permettent de le faire sans rajouter trop de temps. Vous vous en savez dorénavant capable.

Ou simplement, vous le faites de façon ponctuelle. Vous reviendrez à votre rythme de base par la suite.

 

 

Commencez petit ! 4 raisons de le faire.

 

Voilà, les raisons pour lesquelles, il peut être plus malin de commencer doucement. Si vous commencez « à fond », certes vous pouvez gagner en motivation. Mais d’un autre côté vous pouvez voir les résultats diminuer par la suite.

Quand vous commencez petit, cela vous prend moins de temps et ne vous bloque pas vis-à-vis de vos autres activités.

Vous pouvez évaluer si votre motivation continue, en ayant dépassé beaucoup moins d’énergie !

C’est une façon de pouvoir moduler votre rythme.

Vous pouvez vous créer une routine quotidienne qui se cale bien dans vos journées.

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour, c’est de prévoir les petites étapes qui vous allez mettre en place pour votre objectif. Si vous avez toujours désiré de faire quelque chose et que vous n’en avez pas eu la possibilité. Commencez petit ! Trouvez-vous de toutes petites tâches qui vont vous faire entrer de plain-pied dans l’activité, le comportement que vous désirez atteindre. Ne vous jetez pas à corps perdu. Évitez la méthode « à fond ». Privilégiez de petits actes. Si vous voulez écrire un livre, n’écrivez qu’une demi-page par jour. À la fin de l’année, vous aurez terminé votre livre de 180 pages. Pour ce qui est de comment faire, télécharger simplement le livre==>.

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Vous êtes plutôt du genre « à fond » ou vous commencez petit ? Qu’avez-vous envie de débuter ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *