Menu +

Comment réussir le marathon ? 7 conseils.

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




Courir le marathon ? Cela vous tente ? Mais avant cela, vous voudriez être sûr de réussir ! Alors, comment faire ? C’est ce que vous allez voir dans cet article. Mon expérience toute récente peut vous y aider !

 

Réussir le marathon, c'est ce que j'ai fait le 07 avril à Rome devant le Colisée !
     Comment réussir le marathon? Une immense joie !

 

 

 

Deux bonnes nouvelles pour un article !

 

Vous avez pu remarquer ces jours-ci que j’étais peu assidu sur le blog. J’ai effectivement pris quelques jours de « vacances ».

En fait, il s’est passè pas mal de choses en une dizaine de jours. La première nouveauté n’a rien à voir avec le marathon. Mais c’est un véritable bonheur qui vient de débarquer parmi nous.

Je suis l’heureux papi depuis quelques jours d’un petit Simon. Et autant vous le dire, c’est un grand moment de joie pour toute la famille !

Il ne fait aucun doute que j’aurais l’occasion d’en parler par la suite. Vous savez que les enfants sont pour moi une source d’inspiration. Ils ont beaucoup de choses à nous apprendre ou réapprendre.

Et là évidemment, j’aurais devant les yeux le modèle parfait pour vous faire part de mes observations…

Maintenant, venons-en à la deuxième nouvelle. Celle qui fait le titre de l’article….

 

 

Après la réussite, la joie !

 

Eh oui ! Je vous avais dit que je me préparais pour mon premier marathon. Alors, oui je me suis préparé, nous verrons cela par la suite.

Et il y a quelques jours, j’ai effectivement fini mon premier marathon. Cela se passait dans la capitale Italienne, Rome. Je n’ai pas besoin de vous raconter l’explosion de joie à l’arrivée. La photo suffit à cela ! La joie, mais aussi la fierté….

Me voilà donc avec un beau défi réalisé. Alors, vous vous en doutez. À moins que le marathon ne soit qu’une formalité pour vous. Cela demande pas mal de préparation et d’entrainement.

Et c’est donc de cela que je vais vous parler. On est en présence d’un vrai défi. Un bel objectif.

Aussi, comme pour tout objectif cela va nécessiter plusieurs étapes. Voyons cela ensemble.

 

 

Je fixe mon objectif pour le mararthon ! 1re étape.

 

Tout commence par une idée, il y a quelques mois. Mon fils ayant déjà couru un marathon me propose de le suivre. Lui pour améliorer le temps qu’il avait fait auparavant. Moi, pour finir un marathon tout simplement.

Curieusement, je n’ai pas hésité longtemps. Pourtant, vous vous en doutez. Commencer à courir en se lançant dans un marathon. Ce n’est pas le plus simple. Qui plus est, pour quelqu’un qui n’a plus vraiment 20 ans….

Mais voilà, c’était mon fils ! Et, c’était Rome ! (Ou comment joindre l’utile à l’agréable ! Belle visite en perspective !

C’est ainsi que le projet a pris naissance. Nous avons donc l’idée de base. De là est né l’objectif :

« Le 07 avril, je finis le marathon de Rome ! »

 

 

Que l’objectif soit SMART !

 

Une fois l’objectif fixé. Ce n’est pas obligatoirement le plus compliqué ! Mais c’est l’étape indispensable pour commencer un projet.

Il s’agit là d’un objectif clair et tout à fait SMART. (Objectif SMART). Vous verrez par la suite que celui-ci va encore être précisé et détaillé.

À partir de ce moment-là, il est possible de réfléchir à sa réalisation. Et de mettre en place un plan d’action.

Mais là, arrive une des premières difficultés. Difficultés qui peuvent se transformer en erreurs irréparables. Si elles ne sont pas changées à temps…

 

2 ème étape : la préparation !

 

Vous savez que pour espérer obtenir un objectif. La première chose à faire est de passer à l’action. Dans ce cas précis du marathon, la première des choses à faire était donc de se mettre à… courir !

Mais voilà, même si vous savez qu’il est impératif de ne pas attendre pour agir. Cela n’empêche pas de prendre le temps de la réflexion ! (préparation avant l’action).

C’est le moment de vous renseigner sur l’objectif que vous souhaitez atteindre. Voyez comment ceux qui ont voulu réaliser un objectif identique s’y sont pris. Ont-ils un blog où ils expliquent comment ils ont procédé ?

Existe-t-il une formation, des livres sur ce sujet ?

C’est là tout l’intérêt de la préparation ! Faites en sorte de détailler au mieux. D’avoir le maximum d’informations à ce sujet. Cela va grandement vous simplifier la vie pour dresser votre plan d’attaque !

 

 

Attention à la première impression ! 3e leçon.

 

Cela pourra vous éviter ce qu’il m’est arrivé dans un premier temps !

Comme je vous le disais, je n’y connaissais rien en marathon. La seule expérience de course que j’avais eue auparavant fut de me retrouver aux urgences lors d’un trail de 15 km. Il y a quelques années. Victime de crampes, impossible de finir avec une douleur qui n’en finissait pas…

Alors ayant décidé de finir ce marathon. J’avais décidé, sans plus me renseigner de mettre en place un plan de travail. J’en avais parlé lors d’un article précédent (astuces pour les bonnes résolutions).

Mon idée semblait sensée. Être capable de courir à la fin du premier mois 1 h 30 à environ 8,10 km/heure. Le mois suivant 2 h, puis le 3e 2 h 30, etc.
jusqu’à 5 h le dernier mois, celui du marathon.

Mais voilà. Au bout de 4 mois, je me suis trouvé confronté à un problème. Il me devenait impossible de suivre le rythme prévu. En fait, je n’arrivais pas à récupérer entre 2 semaines. Et mon corps, notamment mes pieds n’étaient pas du tout d’accord avec cette cadence.

Il n’était plus question de continuer ainsi. Inutile d’insister avec cet entrainement !

Si bien que finalement, j’ai fait un premier break en décembre.

Cool, cela correspondait aux fêtes de fin d’année… !

 

 

Je me renseigne à ceux qui « savent » ! 4e leçon.

 

À ce moment-là, j’ai fait la rencontre de plusieurs personnes qui avaient connu cette expérience. Et leurs conseils m’ont totalement fait changer d’avis quant à mon entrainement.

Voilà donc la quatrième leçon de cette « épopée » !

Demandez, renseignez-vous auprès de ceux qui « savent », à ceux qui ont connu la situation. Vous avez quelques chances que si cela a fonctionné pour eux, cela fonctionnera pour vous aussi.

Quelle était donc cette méthode d’entrainement au marathon ? Eh bien ! À moins que vous ne le sachiez, cette méthode est totalement contre-intuitive.

Car à aucun moment, vous n’allez dépasser le temps de 2 h 30 lors de votre entrainement. Étonnant, non ?

C’est-à-dire que si vous débutez en marathon. Vous ne savez pas le jour J, ce qui va se passer après 2 h 30 de course.

Et pourtant, comme vous allez le voir. Cela fonctionne !

 

 

Je choisis le bon plan d’action pour mon marathon !

 

Me voilà donc en début d’année à reprendre l’entrainement après ce petit break.

Suite aux différents entrainements que j’avais faits. J’avais pu me rendre compte que je tenais le 9,5 km/h. J’envisageais donc de courir le marathon en 4 h 30.

Du coup, le jour J. Je ne savais pas, ce qui allait se passer entre les 2 h 30 max de course (prévu à l’entrainement). Et ces fameuses 2 heures suivantes….

Raison de plus pour vous dire que si on ne vous le dit pas. Vous n’avez pas obligatoirement l’idée de raisonner ainsi… !

Maintenant pour être clair avec cette façon de faire. Tout est fait pour une bonne récupération. Pour éviter la saturation !

J’ai donc mis en place mon plan d’action. Pour cela, j’ai utilisé tout simplement un plan d’entrainement clefs en main qui a fait ses preuves.

Vous pouvez le trouver sur le site de Kalenji (Décathlon) à cette adresse. Plan d’entrainement 4 h 30 marathon en 12 semaines. Il y en a bien d’autres. Mais aujourd’hui, je peux vous dire qu’il fonctionne. Ou du moins qu’il a fonctionné pour moi !

Mon nouvel objectif est donc :

« Le 07 avril, je finis le marathon de Rome en 4h30mn ! »

Et de là, une cinquième leçon arrive !

 

 

5e leçon : la méthode universelle pour agir !

 

Cette 5e leçon, c’est tout simplement de suivre à la lettre le planning. Inutile de réfléchir à quoi que ce soit ! Tout est écrit, planifié !

Effectivement, je n’en ai pas parlé pour le moment. Mais vous le savez, il est primordial de noter clairement sur papier (ou tableur), votre objectif. Ainsi que votre plan d’action. Il va vous servir par la suite !

Ainsi, chaque jour, vous savez quelle est votre « mission » !

Il ne reste plus qu’à l’appliquer en respectant les étapes une à une. Je vous en avais parlé avec la méthode IKEA, chère à Olivier Roland (méthode universelle pour agir !).

Ne cherchez pas à inventer ou innover. N’oubliez pas que dans un cas comme le marathon, votre santé est en jeu !

Et de toute façon, vous aurez l’occasion de le faire une fois que vous maitriserez la situation.

Vous voilà donc chaque jour avec votre todo list quant à votre objectif quotidien.

 

 

La 6e étape : assiduité et endurance.

 

Maintenant, tout est clair. Il ne reste plus qu’à appliquer. Et cela, vous vous en doutez, demande certaines conditions. Nous allons voir cela ensemble.

Cette période, c’est aussi le moment de faire certains tests. Est ce qu’il est meilleur de courir avec de la musique, des podcasts. Ou peut-être sans rien. Testez les différentes alimentations et le rythme d’hydratation.

Faire le test le plus rapidement pour les chaussures, les chaussettes. Question de voir si vos pieds apprécient… ou pas ! Peut-être aussi la tenue. Afin d’être top pour le jour J. Il est intéressant de faire le vide le jour de la course.

Maintenant, quelles sont donc les qualités nécessaires pour un bon entrainement ?

La première, vous venez de le voir, c’est l’assiduité. Il est important de ne pas rater un jour. Pour être performant, vous avez besoin de cela ! Chaque séance est présente pour de bonnes raisons.

Et cette assiduité, cette endurance seront la conséquence de 2 autres valeurs. La discipline et la confiance en soi.

 

 

La confiance en soi, cela se travaille !

 

Car je ne vous le cache pas. Il y a des jours où tout est simple et d’autres moins. Un matin vous vous levez. Vous regardez votre programme. Et vous voilà parti ! En rigolant, pourrait-on dire !

Et le lendemain, fatigué des efforts de la veille. Ou tout simplement parce que vous n’en avez pas vraiment envie. Vous n’arrivez pas à vous motiver.

Et c’est là où les étapes précédentes interviennent.

Vous avez votre objectif. Vous vous êtes peut-être engagé vis-à-vis des autres (la valeur de l’engagement).

Voilà autant de raisons de continuer.

Vous avez aussi vos résultats au quotidien. Vous avez réussi les jours précédents. Ce sont autant de succès. Qui vous donnent confiance ! Vous savez que vous savez le faire… Vous comprenez alors l’intérêt de bien noter toutes ces étapes et vos résultats ?

Noter vos succès est vraiment une bonne source de motivation !

Ensuite, arrive alors, la première grosse récompense avant la course finale… La dernière semaine d’entrainement !

 

 

Être prêt dans sa tête 7e leçon pour un marathon !

 

Le rythme redevient quasiment nul. Plus d’effort. Si ce n’est un petit effort alimentaire et sanitaire. Pâtes et riz à tous les repas. Et une bonne hydratation.

En quelque sorte le repos avant la tempête.

Votre corps prend le temps de se relaxer, de se détendre. Il ne vous reste plus qu’une chose à faire. Attendre quelques jours pour le jour J.

Vous êtes toujours concentré sur la course, mais dorénavant seul le mental travaille. N’hésitez pas à utiliser la relaxation, la visualisation !

Voyez-vous passer le mur des 30 km. Car vous savez que c’est cette barrière que tous les marathoniens craignent. Puis celle des 35… Et bien entendu la ligne finale. Vous arrivez les bras écartés, la joie du travail bien fait sur le visage….

Ne négligez pas cette étape !

 

 

Quelques conseils supplémentaires pour votre marathon  ! 8e leçon

 

Maintenant, vous voilà le jour de la course. Avant cela, la veille, vous avez tout préparé (préparation la veille).

Un point que je n’ai pas abordé. C’est que dans ce genre de course vous avez des assistants aux allures. Chacun d’eux est équipé d’un ballon gonflable que vous pouvez suivre à distance.

Bleu pour 3 h, jaune pour 3 h 15, violet pour 3 h 30, etc. Turquoise pour 4 h 30. C’était donc ma couleur ce jour-là !

Vous voilà donc parti pour 42,195 km. Peu de conseils supplémentaires. Mais cependant indispensables !

 

7 conseils pour réussir le marathon :

 

  • Ne quittez pas le rythme de votre « ballon ».
  • Surtout, ne soyez pas grisé par les premiers kilomètres. Même si vous vous sentez « facile ». N’accélérez pas ! C’est la première cause de non-réussite. Les jambes risquent de vous manquer à la fin.
  • Idem pour le semi-marathon. La moitié d’un marathon, ce n’est pas exactement la moitié de la course. En kilomètres OK, mais pour les efforts, surement pas. La deuxième partie va vous demander plus beaucoup plus. Et surtout de serrer les dents…
  • Hydratez-vous et mangez à chaque ravitaillement. Forcez-vous ! Un oubli et vous risquez de le payer très cher par la suite. Prenez cela comme une récompense. Vous verrez cela peut servir !
  • Méfiez-vous des 30, 35 kilomètres ! Il n’y a rien d’anormal à se sentir vidé. Tout le monde y passe. Alors, c’est là le moment le plus délicat. Vous devez surpasser cela. La discipline que vous avez travaillée va vous aider. En effet, il est simple de s’arrêter et de continuer en marchant. J’en ai vu beaucoup le faire. Mais j’en ai vu beaucoup d’autres et moi avec, recommencer à trottiner après le ravitaillement. Et là, miracle ! Vos jambes se remettent en mouvement. Un seul mot d’ordre, forcez-les à se remettre en mouvement.
  • Puis, arrive le 37e kilomètre. Et là, les choses se simplifient. Plus que 5 km et quelques…. Puis 4 km, 3 km….
  • Reprenez votre souffle et appréciez la dernière ligne droite. Regardez autour de vous ! Appréciez les encouragements ! Appréciez votre travail ! Tout cet entrainement, ce n’est pas pour rien ! Vous avez tellement donné que les émotions sont là présentes à fleur de peau. Vous verrez, ce n’est pas vraiment le moment. Mais faites un ancrage de ce moment de pur bonheur… !

 

La leçon finale de votre défi du marathon !

 

Après l’arrivée, un seul conseil. Ne vous allongez pas. Continuez à marcher tranquillement. L’effort a vraiment été intense. Vous risqueriez d’avoir beaucoup de mal à vous relever.

Maintenant, voyons ensemble ce que vous venez de réaliser !

Vous venez de finir les 42,195 km du marathon. Demandez autour de vous et voyez combien de personnes ont déjà fait cela !

Une chose est sûre dorénavant. Quand vous avez décidé de faire quelque chose, vous vous y tenez. Cela a beau être dur, compliqué, long… En mettant en place tout ce que l’on vient de voir, vous pouvez vous aussi arriver à votre objectif.

De mon côté j’ai réussi ma mission, mon défi. Maintenant, je peux vous le dire, j’y ai pris du plaisir. Alors je vous souhaite d’obtenir une pareille réussite pour vos objectifs. Et je vous donne rendez-vous pour un autre challenge !

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour, c’est de lire attentivement cet article. Si vous devez vous lancer dans un marathon, suivez bien toutes les 8 leçons que vous venez de voir. La réussite est au bout. Pour tous les autres objectifs ; le cheminement est le même.

  1. Fixez votre objectif précis.
  2. Préparez votre plan d’action.
  3. Ne vous fiez pas obligatoirement à votre première impression (même si elle vous semble sensée et cohérente.)
  4. Renseignez-vous à ceux qui savent.
  5. Utilisez la méthode universelle pour agir.
  6. Faites preuve d’assiduité et d’endurance.
  7. Soyez prêt dans votre tête !
  8. Utilisez les derniers conseils supplémentaires.

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Êtes-vous prêt, maintenant que vous savez comment réussir le marathon ? Quel est votre prochain grand challenge ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment reussir la course grand,comment reussir le marathon

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



2 commentaires sur Comment réussir le marathon ? 7 conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.