Menu +

Comment réussir mon entretien d’embauche ? Une idée de Kendji Girac !

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




 

Aujourd’hui place à la chanson. Vous allez me dire que par rapport au titre de l’article on est loin du sujet, l’entretien d’embauche ? Et pourtant …. Quelques fois les bonnes idées comme les grandes idées peuvent venir d’une petite phrase !

 

 

 

 

Un bonhomme vert parmi tous les gris pour un entretien d\'embauche
    Entretien d’embauche…Soyez unique !

 

Une simple phrase…

 

Kendji Girac, vous connaissez ? Plus que le chanteur, plus que ses chansons, l’article met le focus sur une phrase d’une de ses dernières. Question travail, de nos jours la concurrence est dure et cette phrase remet les choses à leur place. Certains n’y verront qu’une constatation parmi d’autres. Pourtant, pour d’autres cela peut servir de révélation !

Comment ? J’espère que cet article va réussir à vous faire réfléchir. A mon avis, cela peut vous servir. Notamment si vous devez passer un entretien d’embauche. Mais pas que… Nous verrons dans un prochain article que cette phrase s’applique dans bien d’autres situations !

Voyons cela ensemble !

 

 

C’est pas qu’on est con, c’est qu’on est trop !

 

A l’horizon, pas de boulot ! C’est pas qu’on est con, non ! C’est qu’on est trop ! Voilà ce que vous pouvez entendre au tout début de la chanson (0,33/3,50).

Trouver du travail de nos jours est devenu compliqué. Je ne sais pas si cela vous est arrivé. Vous cherchez du travail. Vous trouvez un poste qui pourrait parfaitement vous convenir. Super ! Vous postulez. 1er succès, vous avez un entretien d’embauche. Arrive le jour du rendez-vous, de l’entretien.

Et là, vous voyez que vous n’êtes pas tout seul ! Loin s’en faut !

C’est fou ! On dirait que c’est le seul poste disponible.

« Vraiment, je n’ai pas de chance ! Un boulot sympa et tout le monde s’est donné rendez-vous ! Décidément, ça va être dur, trop dur ! »

Vous passez l’entretien. Vous n’êtes pas retenu. Mais vous êtes sérieux et vous souhaitez vous améliorer. Alors vous revenez voir le recruteur et vous lui demander pourquoi vous n’avez pas été pris. Et là la réponse est terrible !

« Votre CV est parfait, votre présentation aussi. Mais nous avons opté pour un autre profil…. je vous souhaite bonne chance. Vous ne devriez pas avoir de mal à trouver »

En fait, cette fameuse phrase prend là tout son effet. La concurrence est plus que présente !

 

Pour un entretien d’embauche, Kendji Girac donne une idée !

 

Tout le monde se ressemble !

 

Eh oui ! Ce n’est pas qu’on est con ! C’est qu’on est trop !

Des dizaines, peut-être plus se présentent devant la pénurie de travails proposés. Aussi, évidemment, il y a beaucoup plus de chances (statistiquement) de ne pas être pris.

Mais alors qu’est-ce qui va faire la différence en entretien d’embauche ?

Ce n’est pas la capacité des personnes, ce ne sont pas les qualités et les défauts de chacun. Ce n’est pas non plus la bonne volonté. NON, le problème, c’est que pour un même poste les profils qui se présentent se ressemblent.

L’entretien est préparé, la présentation se passe sans problème. Mais, il y a un souci ! Devant autant de ressemblance, comment choisir ?

 

 

Comment choisir ?

 

Deux possibilités. Le recruteur prend sa décision à pile ou face. Cela peut paraître excessif, mais c’est souvent un peu le cas. Les différences sont telles qu’une décision est délicate. Rien ne vient faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre. Les entretiens étaient bons ! Les candidats étaient bons ! De fait la décision est on ne peut plus subjective. Un ressenti, une phrase qui a fait une différence, une tenue plus sympathique…

La deuxième possibilité, c’est que le demandeur avait quelque chose en plus ! Une façon de parler, de présenter les choses différentes. Il donnait l’impression d’avoir un supplément que n’avaient pas les autres. Une meilleure empathie vis-à-vis du recruteur et des besoins de la société. Une meilleure utilisation de ses qualités par rapport au poste proposé. Moins de réponses « bateau » et plus de culture entreprise. Bref, il marquait des points par sa différence. Et là, on sort du schéma, « on est trop ! ». En se différenciant, le postulant facilite le travail. Plus question pour le recruteur d’hésiter entre différentes candidatures « identiques ». Le candidat devient plus unique. Et bien entendu, cela peut faire la différence.

 

 

Soyez unique !

 

Alors, juste un petit conseil pour ceux qui cherchent du travail. Faites en sorte d’être unique. Une fois de plus si les gens ne trouvent de travail. Ce n’est pas qu’ils sont « cons », comme le dit la chanson. C’est qu’il y a trop de postulants.

Alors, apportez un CV différent de ce que font les autres. Proposez votre candidature de façon originale (vidéo, mini livre ou petit rapport illustrés [vantant vos qualités et résultats précédents],…)

N’hésitez pas le jour de l’entretien de vous munir de votre whatisit !

Vous devez sortir du lot. On doit se souvenir de vous par un de vos traits de caractère, une curiosité, une « originale » de façon de faire…

Mais par-dessus tout, rappelez-vous d’une chose ! Le recruteur a un problème. Il a besoin de quelqu’un pour un emploi dans son entreprise.

Aussi mettez-vous à sa place. Vers qui irez-vous dans ce cas là ? Vers une personne qui certes répond à vos questions, qui présente bien. Ou vers une personne qui répond parfaitement à vos besoins. Qui a compris que vous avez un problème. Et qui vous explique comment, elle pourra répondre à celui-ci parce qu’elle a les qualités pour le faire.

Vous comprenez que les autres aussi ont ces qualités. Mais eux n’ont pas su les mettre en avant quant au problème du recruteur !

 

 

Une réplique qui peut faire la différence !

 

Une dernière réplique que vous pouvez faire et qui peut faire mouche !

Demandez ! « Vous voulez que je vous dise pourquoi vous pouvez me faire confiance ? »

A cela le recruteur ne peut que vous répondre OUI. Ce qui déjà est très positif. Il va savoir qu’il a quelqu’un de confiance. Puisque vous lui dites. Or, c’est l’une de ses principales préoccupations.

A vous de préparer votre réponse. « Je n’accepte pas de décevoir — Quand je travaille pour l’équipe, je m’en sens responsable ! — J’ai toujours été fier de l’entreprise pour laquelle je travaillais et j’ai bien l’intention de continuer. — Je m’engage personnellement à apporter tout ce qui peut faire avancer l’entreprise, l’unité dans laquelle je suis !,… »

Ce ne sont que des exemples. Vous pouvez faire beaucoup mieux. Pensez-y !

 

 

Puisez dans vos savoirs…

 

N’hésitez pas à compléter en ajoutant des compétences qui ne sont pas demandées. Mais qui montre votre éventail de connaissances et de capacités.

Vous êtes bricoleur. Parlez du fait que cela demande d’être méticuleux.

Vous faites un sport collectif ou vous travaillez pour une association. Insistez sur le côté gestion d’équipe et ambiance. Souvenez-vous de l’équipe de France de football. Ce ne sont pas les meilleurs peut-être qui ont été sélectionnés. Mais ceux qui formaient la meilleure équipe, la meilleure ambiance. Et la réussite a été là !

Vous êtes ordonné. Dites que pour vous c’est quelque chose d’essentiel pour une bonne organisation.

Vous savez gérer votre emploi du temps. Expliquez que c’est une chose sur lequel vous avez beaucoup travaillé. Donnez des exemples.

Vous êtes marié depuis de nombreuses années ? Insistez sur ce gage de fidélité. La culture d’entreprise, c’est une vraie qualité.

Vous avez une connaissance du marketing. Pour un travail manuel, c’est un plus. Vous savez quelles sont les demandes des clients.

Etc…

 

 

Votre action du jour

 

Prenez le temps d’écouter la chanson et imprégnez-vous de cette phrase. Faites en sorte qu’elle ne vous représente pas. Pour cela, voyez dans votre présentation, dans votre façon de procédé des pistes de progression. Comment pouvez-vous faire différent ? Rappelez-vous ! « On est trop ! ».

En fait, ce n’est pas tout à fait exact. On est trop à se ressembler. C’est plutôt là le souci.

Et de même, le recruteur a un problème. Il veut être sûr de son recrutement. Alors, donnez-lui des garanties ! Pas celles des autres ! Non, les vôtres avec votre souci de proposer votre aide à résoudre son problème.

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Vous trouvez qu’on est trop ? Quelle est votre idée qui pourrait faire la différence en entretien d’embauche ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



1 commentaire sur Comment réussir mon entretien d’embauche ? Une idée de Kendji Girac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.