Menu +

En faire moins ! Pour mieux avancer ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




Dans l’article d’aujourd’hui, je te propose d’en faire moins. Comme tu vas le voir, il y a deux façons de moins en faire. Et tu vas pouvoir agir sur ces deux façons. Je me doute que cela t’intéresse. Alors, voyons cela ensemble sans tarder !

 

Une photo d\'une personne faisant le ménage. L\'article du jour c\'est en faire moins. peut serait-il bon de diminuer ?
    En faire moins ! Il n’y a pas que le ménage…

 

 

 

En faire moins pour avancer davantage.

 

Depuis le début du confinement, je te dis de mettre en place des méthodes. D’utiliser certaines astuces. Et là, je te demande d’en faire moins ! Mieux ! En faire moins pour avancer davantage.

Je me doute que tu te dis que c’est bizarre. Il y a certainement un piège derrière !

En fait, ce n’est pas tout à fait faux ! Mais, tu vas le voir, tu as tout intérêt souvent à en faire moins.

 

 

En faire moins en diminuant le non-indispensable !

 

En fait, tu vas pouvoir agir sur 2 directions pour en faire moins. La première, ce va être d’éliminer ce que tu fais qui ne sert à rien. Voire à pas grand-chose.

Est-ce que tu es un adepte du ménage à outrance ? Du nettoyage sans fin ? En fait, tu voudrais que cela soit plus blanc que blanc. En ce moment, plus désinfecté qu’un sas de bloc opératoire…

Est ce que tu es du genre à remplir des dossiers que tu ne revoies plus jamais après ? Et d’ailleurs, que personne ne regarde…

Plus précisément avec ce que l’on fait ensemble en ce moment. Est-ce que ce que tu fais a vraiment un intérêt pour la réalisation de tes objectifs ?

Une fois de plus, les objectifs, c’est bien ! Mais cela n’empêche pas de vivre. Mais pourquoi passer du temps sur des activités qui ne t’apportent rien.

 

 

Les habitudes sont modulables…

 

Ce sont peut-être des habitudes que tu as, que tu conserves en temps « normal ». C’est pourquoi tu peux avoir le plus grand mal à t’occuper de réaliser ce que tu aimerais vraiment. En fait, c’est une véritable perte de temps et d’énergie. Qui fait malheureusement partie de ton fonctionnement.

Peut-être es-tu trop perfectionniste ? Peut-être as-tu l’idée que si tu bouges, tu avances… ! (En fait, tu fais plus de vent qu’autre chose…)

Si tu es dans un de ces cas, le confinement peut être une bonne nouvelle. Cela te permet, tu as le temps. De voir et d’observer comment tu agis.

Quand tu fais le point en fin de journée avec ton tableau de suivi. Essaie de voir ces moments ou tu passes du temps. Ou tu perds ton temps, on peut dire.

C’est le moment de travailler là-dessus. Pour peut-être diminuer voire de t’en débarrasser.

Tu te doutes que tu vas en faire moins. Et pour le coup effectivement tu peux te consacrer à ce qui te plaît vraiment !

 

 

En faire moins si c’est néfaste !

 

La deuxième direction, c’est d’éliminer une chose qui est néfaste. Soit à tes objectifs. Soit à ta santé ou autre domaine.

En faire moins, cela va consister à.

  • Soit diminuer cette activité.
  • Soit de t’en débarrasser.

Alors, maintenant, je peux te le confirmer. Le vrai piège est là ! Et c’est d’autant plus compliqué en cette période de confinement. Où tu as peut-être pris l’habitude d’en faire encore plus.

Si tu es fumeur, est-ce que tu as augmenté ton nombre de cigarettes ? Est-ce que tu grignotes plus ? Est-ce que tu a fait des sodas un de tes produits phares de première nécessité en ce moment ?

 

 

En faire moins sans tout stopper !

 

Alors évidemment il n’est pas question de te dire de tout stopper net. Comme ça d’un coup. Quoique tu peux essayer ! On en reparle d’ailleurs demain.

Mais tu as la possibilité de diminuer. C’est cela en faire moins ! Alors, ce n’est pas un exactement un piège. Mais c’est un beau challenge, je te confirme.

Cependant, tu vas être étonné. Cela ne va pas être aussi compliqué que cela. Et tu sais pourquoi ? Parce qu’en fait tu vas le faire naturellement.

 

 

T’inquiète pas, c’est bien calé dans ton esprit !

 

Comme tu vas pouvoir le constater. Le simple fait de te le dire installe cela dans ton esprit. Et tu sais que ton cerveau ne te quitte jamais (enfin je l’espère). Alors, dès que tu vas t’approcher de la bouteille de coca (stoppez les sodas !). Dès que tu vas mettre la main à la poche pour sortir ton paquet de cigarettes. Qu’une notification arrive sur ton smartphone. Un petit avertisseur interne va se mettre en marche.

Et là, libre à toi de céder ou pas ! Mais quoi qu’il en soit. Le simple fait de te poser la question va diminuer le fait que tu craques. Tu peux diminuer ainsi sans véritable effort. Ne serait-ce qu’une infime partie. Mais jour après jour, cela peut avoir un effet beaucoup plus important !

 

Une méthode simple…

 

Pour cela, tu vas utiliser ta feuille de journée. Et tu vas noter noir sur blanc ce que tu veux ralentir ce jour. Il n’est pas question de tout éliminer. Ça c’est pour demain, et ce sera un tout autre phénomène qui entrera en jeu.

Inutile de vouloir travailler sur plusieurs points. Un par jour est très suffisant. Tu as le temps d’en rajouter par la suite.

Tu peux donc décider de te calmer sur les sodas, les gâteaux et les cacahuètes. Sur la cigarette, l’alcool. Sur les réseaux sociaux, les mails. Tu peux aussi te décider à te calmer sur le ménage et le rangement.

Tu notes donc un point et tu verras le soir ce que tu as fait dans ce sens.

 

En faire moins en… repoussant !

 

Une bonne technique pour diminuer (voire annuler avec le temps) est de repousser la tentation. Tu te dis. OK je ne fume pas de suite. Je fumerais un peu plus tard. Ainsi, tu repousses.

Peut-être qu’effectivement ce sera remis a plus tard. Mais quelques fois tu peux oublier. Surtout si tu fais quelque chose d’intéressant. Ou si tu pars sur une séance POMODORO.

Cela peut ne te revenir que quelque temps après. C’est toujours cela de « gagné » !

L’important, c’est de noter ce moment de tentation, quand il survient. Du coup, tu te sens fautif… ou pas. Mais tu sais que tu dois prendre une décision.

Et rien que cela sera favorable à une diminution. Essaie-le !

 

Ton action du jour

 

Ton action du jour est simple. Prends le temps d’observer les moments de ta journée où tu t’es laissé aller. Tu peux le faire le soir, en faisant ton tableau de suivi.

Prévois le lendemain sur ta liste de journée de surveiller ce point. Pour le diminuer. Voire l’éliminer.

De la même façon, prévois quelque chose que tu vas aussi diminuer ou annuler. Quelque chose qui ne va pas dans le sens de tes objectifs. Ou plus important, quelque chose qui va contre ta santé. Tu n’en auras que plus d’énergie par la suite.

Et de plus, cela fait travailler une qualité sur laquelle on reviendra. La discipline !

Donc pour conclure, en faire moins, c’est bon pour avancer. C’est donc bon pour ton moral !

En attendant, n’oublies pas de rire et de penser à l’après « moment Viktor Frankl ».

 

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. En faire moins, OK, mais par quoi allez-vous commencer ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.