Est-ce que le verre d’eau est lourd ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




Le verre d’eau est-il lourd ? Aujourd’hui, je vous raconte de nouveau une petite histoire.

Vous allez voir qu’un simple verre d’eau peut vous éclairer sur un problème que vous rencontrez. Ou que vous avez certainement croisé !

 

un verre d\'eau rempli est il lourd ? Voila la question posée...
     Le verre d’eau est-il lourd ?

 

 

Le professeur et le verre d’eau.

 

Voilà donc votre histoire du jour. Un jour, un professeur de psychologie se présente devant ses élèves dans un amphithéâtre. Il tient à la main le verre d’eau dont je vous ai parlé.

Et leur dit : « Je vais vous poser une question ! »

Chacun s’attend à ce que le professeur de psychologie demande si le verre est à moitié plein ou moitié vide.

Ou est-ce que le verre est totalement rempli ?

Mais la question du professeur est tout autre.

« Vous voyez ce verre. Il est rempli d’une certaine quantité d’eau. Maintenant la question est donc. Est-ce que vous pensez que ce verre est lourd ? »

 

 

Les réponses fusent !

 

Chacun y va de sa réponse. Même si pour l’ensemble des élèves, le poids ne leur semble pas démesuré.

« Il doit peser environ 150 grs ! ».

« Non, il ne paraît pas lourd ! ».

« Peut-être pour un bébé, ou une personne âgée sans force. Il peut être lourd ! », etc.

Maintenant, vous l’avez compris.

Effectivement, à part pour les derniers cas cités, le verre en question n’est pas vraiment lourd. 250 grs maximum.

Et pourtant, la réponse du professeur fut beaucoup plus nuancée. Voire radicalement différente.

On va lui laisser la parole !

 

 

Le professeur répond

 

« Vous avez en partie raison. En effet le poids de ce verre d’eau est très supportable. Mais, ce n’est pas sa masse proprement dite qui va réellement nous intéresser. Car comme vous allez le voir. Malgré son poids, vous avez toutes les chances de ne pas le garder en main tellement il sera lourd. »

Là, vous comprenez que les élèves se posaient des questions.

« Franchement je ne vois pas comment je pourrais faire tomber un tel verre aussi léger ! » pensaient certains.

Et donc le professeur alla plus loin dans ses explications.

 

Le fond du problème avec le verre d’eau.

 

« Effectivement, si vous le soulevez 10 secondes, vous n’aurez aucun mal à le tenir en main. Par contre, il peut devenir très très lourd si vous devez le tenir durant plusieurs heures. En quelque sorte, son poids va augmenter au fil du temps. »

Vous êtes d’accord avec moi ?

« Ce qui se passe, c’est que bien que le verre d’eau lui ne change pas (poids). Votre comportement va changer. Vos muscles vont s’ankyloser, se tétaniser. Pour finalement ne plus être capable de serrer le verre dans votre main ! Et donc, il va tomber ! »

« Autrement dit, ce qui au départ est tout à fait supportable peut devenir impossible à contrôler ! »

« Maintenant, à partir de cet exemple avec le verre d’eau, voyez-vous où je veux en venir ? »

 

 

Le verre d’eau et la vie au quotidien.

 

« Vous savez que nous sommes en cours de psychologie. Aussi, vous vous doutez bien que cette expérience va nous servir pour en apprendre plus sur la vie en général ? Et plus particulièrement sur la vie au quotidien »

« À quoi pouvez-vous comparer le verre d’eau  dans une vie au quotidien ? »

Les élèves commençaient à comprendre où le professeur voulait en venir.

Effectivement, il est tout à fait possible de comparer le verre d’eau avec un souci qui vous tombe dessus.

Quel que soit ce souci, votre réaction va créer des situations totalement différentes.

 

Un souci et puis s’en va…

 

Si vous gérez ce problème sur le champ. Il ne pèsera pas plus lourd que le verre d’eau que vous tenez quelques secondes dans votre main.

Vous avez un souci. Qu’il soit financier, que ce soit un problème de communication, de relations. Un souci professionnel. Si vous trouvez une solution pour l’éliminer, il ne vous posera plus problème. Peut-être un simple échange de paroles, une mise au point sauront étouffer ce souci. En fait, qu’importe la solution que vous apportez. Dès que le souci est traité, il ne vous importune plus.

De la même façon que le verre d’eau qui sur le moment est tout à fait supportable et léger.

 

 

Le souci comme le verre d’eau dure… dure !

 

Par contre, si vous ne gérez pas le problème. Si celui-ci continue d’occuper votre esprit, là la situation devient compliquée. Beaucoup plus lourde. Tout comme le verre d’eau, le souci ne change pas. Son « poids » reste identique et pourtant, inutile de vous faire un dessin.

Le souci devient omniprésent. Il s’amplifie dans votre esprit. Impossible de vivre sans y penser. Il ne fait que vous alourdir le moral.

Personnellement, je viens de vivre une situation semblable récemment. Alors, autant vous le dire, mais vous le savez déjà. Quand vous avez un gros souci qui croise votre vie. Il est difficile de penser à autre chose. Celui-ci est continuellement présent dans votre esprit. Impossible de s’en défaire ! De penser à autre chose.

 

 

Traitez ou alors…

 

Vous pensez trouver tous les stratagèmes pour oublier. Faire du sport, regarder un film ; rien n’y fait.

Le pire est de vouloir vous consacrer à une tâche qui demande un minimum de concentration. Simplement un peu d’attention. Eh bien ! Si le souci est comme j’ai pu le vivre. Toutes vos pensées reviennent inexorablement vers celui-ci.

Autrement dit, impossible de se concentrer sur quoi que ce soit. Votre cerveau est constamment baigné. Enlisé comme au beau milieu des sables mouvants. Vous pouvez vous débattre. Essayer de changer « d’airs ». Rien n’y fait !

Et rien n’y fera tant que vous ne le traiterez pas !

 

 

Les changements s’opèrent !

 

À la manière du verre d’eau, tout cela prend un poids de plus en plus important. Vous êtes empêtré dans cette mélasse. Votre comportement change radicalement. Ce ne sont plus vos mains ou vos bras qui se tétanisent. Vous pouvez devenir irritable. Vous vous énervez ou vous souffrez d’un mal-être.

Il se peut que le souci soit plus insidieux. Vous pensez vivre sans problème, tranquillement. Mais il revient à la charge. Il est juste là pour vous plomber le moral.

Voilà en quoi, cette analogie avec le verre d’eau est intéressante et claire à comprendre.

 

 

Ne gardez pas le verre d’eau !

 

Aussi, comme aurez pu conclure le professeur de psychologie. Faites en sorte de ne pas garder le verre d’eau trop longtemps en main. Sinon, il deviendra inexorablement lourd, lourd, très très lourd… !

À ce sujet, je vous rassure. Ma situation s’est parfaitement arrangée. Cela a demandé quelques mises au point, quelques discussions. Mais dorénavant, le problème est loin derrière.

Si vous avez des soucis ou un problème particulier, je vous souhaite exactement la même chose. Mais pour cela, il est important d’agir, de régler la situation. Et surtout, de ne pas garder le verre d’eau !

 

 

Votre action du jour

 

Une fois de plus simple à comprendre. Faites en sorte de poser le verre d’eau afin d’éviter qu’il ne devienne pas trop pesant. Autrement dit, si un problème vous « prend la tête ». Ne faites pas l’autruche en évitant de le corriger. Prenez les choses en main et trouvez la solution pour le résoudre.

Rappelez-vous qu’un simple problème peut vous polluer, voire vous détruire la vie. Aussi, comme le conseille le professeur « Ne le gardez pas en main. Posez-le ! »

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Que pensez de cette analogie avec le verre d’eau ? Est-ce vous avez fait la paix avec votre verre d’eau ? Sinon, qu’attendez-vous ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.