Menu +

Et pour la bonne humeur, on fait comment ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




Et pour la bonne humeur, on fait comment ? Hier, après le premier jour de confinement, c’était le moment de se poser.

En effet, qui que vous soyez je pense, et c’est aussi mon cas. Vous n’avez pas l’habitude de vivre ainsi de manière confinée.

 

Photo de Saint Patrick d\'un homme qui rit Cela illustre l\'article sur la bonne humeur.
La bonne humeur ! Petit coup d’oeil à la Saint Patrick !

 

Le cerveau ne sait pas encore faire !

 

Votre cerveau n’a pas non plus cette habitude. Alors, il lui faut un peu de temps pour s’adapter à la situation.

Vous le savez, l’être humain a un fort pouvoir d’adaptation. Quand il lui est nécessaire de le faire.

Or, il se trouve que c’est le cas depuis 2 jours.

Aussi, une fois les esprits clairs. Il sera donc possible de prendre de nouveau les choses en main.

Il est possible de commencer demain. C’est ce que je vous propose !

 

 

Que va piano, va…

 

Pourquoi demain ?

Pour ne pas précipiter les choses. Il est très simple de s’emballer. Mais souvent cela se traduit par un arrêt plus ou moins rapide.

Aussi, je vous propose de procéder différemment. Et donc, de se mettre réellement à l’action demain !

Mais cela ne veut pas dire qu’aujourd’hui il ne se passe rien quant à la motivation notamment. Et la bonne humeur. Il va y en avoir besoin ces quelques semaines…

Pour cela, jai deux « méthodes » à vous proposer. La seconde date de la dernière guerre mondiale. Ce n’est pas récent, mais elle a fait des miracles ! Et elle est toujours bien entendu d’actualité.

 

 

La bonne humeur cela se travaille !

 

La première, c’est de travailler la bonne humeur. Vous savez. Nous savons que cette situation n’est pas la plus agréable à vivre. Autrement dit et quoique l’on peut en penser, le moral est « atteint ». Ne serait-ce que par une certaine inquiétude. Une communication moins « riche » qu’habituellement, un univers beaucoup plus exigu, etc.

Alors la première des choses à faire c’est de se mettre de bonne humeur.

Et pour cela, rien ne vaut le rire. Une petite scène pour commencer (comment apporter du bonheur aux autres !)

Pour continuer, je vous mets une nouvelle vidéo. C’est de l’humour un peu lourd. Un peu étonnant ! Mais j’ai bien aimé !

 

Une histoire pour la bonne humeur.

 

Les enfants s’en mêlent !

 

Je n’oublie pas ceux qui sont confinés avec les enfants. Cela peut vite devenir compliqué quant à la bonne humeur. Mais après tout, quand on est bien organisé…

 

Une photo pour illustrer le télétrvail avec les enfants, dans la bonne humeur !
Organisation pour une bonne humeur !

 

 

Une histoire terrifiante.

 

Maintenant, voilà la deuxième méthode. Comme je vous le disais, elle est apparue après la Seconde Guerre mondiale. En fait de méthode, il s’agit d’une constatation faite par un professeur en neurologie et psychiatrie. Peut-être connaissez-vous déjà cette personne ? Il s’agit de Viktor Frankl (wikipédia Viktor Frankl ).

Durant la Seconde Guerre mondiale, il a vécu l’enfer des camps de concentration nazis.

Et il a remarqué une chose étonnante. Pour faire simple.

Contrairement à ce que l’on peut penser. Ce n’étaient pas les hommes les plus forts. Ceux qui étaient de suite dans l’action, les plus costauds, qui avaient le meilleur pourcentage de survie. Au contraire, ils étaient les premières victimes.

Pendant que ceux qui paraissaient les plus faibles eux au contraire avaient plus de chance de s’en sortir.

Alors comment était-il possible d’expliquer cela ?

 

 

La bonne humeur de l’après !

 

En fait, Viktor Frankl, est arrivé à la conclusion que ces personnes là, agissaient différemment. C’est d’ailleurs de cette façon-là que lui a pu surmonter toutes ces épreuves.

En fait, ces personnes avaient une vie intérieure intense. Vie intérieure qui leur donnait un espoir que les autres eux n’avaient plus.

Ils se questionnaient, se redonner de la valeur. Valeur que leur avaient enlevée les tortionnaires.

Parmi toutes ces pensées internes, Viktor Frankl notait celles qui lui avaient donné le plus la foi.

Et ces pensées, c’étaient de se voir après la guerre. Après la libération des camps.

 

 

La bonne humeur dans l’enfer.

 

Il se voyait retrouvant les siens. Fêtant la libération et la joie. Il revoyait les scènes du passé récent où le bonheur était présent.

Et il retransmettait dans le futur, à sa sortie les mêmes événements. Il les visualisait.

Et le disait-il ! Il ne se passait pas une journée sans qu’il « vive » ces moments de joie et de bonheur.

Ce sont ces projections entre autres qui lui ont permis de sortir victorieux de cette épreuve. Il constata par la suite que bon nombre de témoignages qu’il entendit par la suite disaient la même chose.

Dans ces conditions extrêmes, il était essentiel, vital, de donner un sens à sa vie. Une vision. Et bien entendu, si cette vision était heureuse. Cela ne faisait qu’améliorer les résultats.

 

 

Donner un sens à sa vie du moment.

 

Voilà donc où je voulais en venir avec cette « méthode ». Il est évident que les conditions ne sont absolument pas identiques ni comparables.

Mais nous sommes confrontés avec le confinement. Et une des résultantes de celui-ci est le côté anxiogène.

Aussi, il devient indispensable, « vital », de donner un sens à sa vie. Nous aurons l’occasion de voir cela un peu plus tard. Avec la visualisation, les affirmations, les objectifs. Mais en attendant, voilà ce que vous pouvez mettre en place.

 

 

La bonne humeur, ce sont des images… !

 

Faites en sorte chaque jour de penser au moment où vous serez libéré de l’endroit où vous êtes cloitré.

Imaginez-vous retrouver vos proches, vos amis. Faire la fête ensemble, vous serrez dans les bras. Donner des poignées de mains comme jamais.

Reprenez des anciennes photos si vous avez du mal à vivre ou revivre cela. En pratiquant cette visualisation au quotidien. En emmagasinant ces belles images. Ces belles sensations. Cela va vous donner du moral.

Cela vous donne aussi en quelque sorte un but. Et vous le savez ! Le simple fait d’avoir un vrai but vous permet d’avancer. Mieux que cela, d’avancer dans le bon sens.

 

 

Votre action du jour.

 

Voilà donc votre action du jour. Elle est double. Et surtout, faites en sorte de ne pas passer une journée sans utiliser ces 2 « méthodes ».

Chaque jour, prenez le temps de rire. Habituellement, on dirait que c’est du temps perdu. ! Regardez les bébés, les chiens gaffeurs ou autres sur Facebook. Mais habituellement, vous pouvez rire avec les autres. Là, vous êtes seul. Alors profitez du rire des autres.

Pensez aussi au téléphone et n’hésitez pas à raconter une bonne blague à une de vos connaisances. C’est une façon d’aider et soutenir les autres dans ces moments délicats.

Et prenez le temps chaque jour. Prenez le temps de vous apprécier après dans la joie et la bonne humeur. Quelques minutes suffisent.

Ne serait-ce que le matin en se levant. Ou le soir avant de s’endormir.

Plus vous aurez ces images en tête. Plus vous aurez le moral. Vous savez pourquoi et ce qui vous attend après cette période de confinement.

J’aurais l’occasion de vous le répéter dans les prochains jours. En attendant de passer à une autre action demain, je vous souhaite une bonne journée !

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Que pensez-vous de ces deux « méthodes » de bonne humeur ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



3 commentaires sur Et pour la bonne humeur, on fait comment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.