Menu +

Gérer les priorités en premier ! Comment faire ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




Gérer les priorités en premier ! Aujourd’hui, on va parler de priorités et comme faire pour les réaliser. À tous moments, que ce soit le matin en te levant. En début de semaine ou de mois. Tu sais que tu as de nombreuses tâches à réaliser. C’est pourquoi dans l’article d’aujourd’hui, tu vas décider ce qui est à faire en premier.

 

Photo d\'anniversaire pour l\'article gérer les priorités. est ce urgent et important ?
     Gérer les priorités! Un anniversaire, important et urgent ?

 

 

 

Est-ce que tu as toi aussi, ce problème ?

 

Bien sûr, à moins que tu n’utilises déjà cette technique. Tu pourrais continuer à faire tes tâches au fur et à mesure sans en préciser l’ordre. Mais il y a un gros problème qui te guette. Sournois, malin, et qui utilises tes faiblesses au maximum.

Ce problème, c’est que tu peux être tenté de faire d’abord ce qui te plait. Ou au pire ce qui ne te demande aucun effort. Tu as le droit de penser qu’en fait c’est du travail. Tu as raison !

Et le pire dans tout cela, c’est que tu avances bien. Autrement dit, tu devrais être content ! Et peut-être que tu l’es.

Le malaise dans tout cela, c’est que tu n’as pas fait ce qui est peut-être compliqué. Ce qui est désagréable. Et pire, ce qui est important.

C’est une certaine forme de procrastination. Tu repousses à plus tard.

Même si tu as l’impression d’avoir bien travaillé… Tu comprends comment cela peut être sournois… ?

 

 

Gérer les priorités, cela demande de l’énergie !

 

Là arrive un nouveau problème ! C’est que même si cela ne demandait pas grand effort. De faire tout ce que tu as fait jusqu’à maintenant. Cela t’a quand même demandé une dose d’énergie. Et l’énergie, tu le sais comme moi. Tu en as plus le matin (même si tu n’es pas trop réveillé le matin). Qu’en fin de soirée.

Je te laisse apprécier comment tu fonctionnes. Plus du matin que du soir. Mais en général, les gens sont plus en forme le matin.

Et donc, le problème arrive tranquillement. Tu as moins la pêche pour continuer, une fois les tâches précédentes réalisées.

Alors là se présentent 2 possibilités.

  • Ou tu te forces ! Et là il te faut plus de volonté, car tu as déjà évacué pas mal de calories. Cela devient encore plus difficile de te lancer. Pour le coup, tu n’y prends aucun plaisir. C’est même une corvée.
  • Ou tu te dis que tu en as assez fait pour le moment. Et tu repousses à plus tard. Le lendemain ? Tu comprends que tu peux tout à fait recommencer le schéma…

Alors, comment faire ?

 

 

La matrice d’Eisenhower va t’aider !

 

Eh bien ! Tu vas commencer par réfléchir. Note que puisque tu remplis ta liste de journée la veille. Tu peux aussi à ce moment-là procéder au tri que nous allons voir ensemble.

Pour procéder à ce tri, tu vas utiliser ce que l’on appelle la matrice d’Eisenhower.

Eisenhower était réputé pour être une personne particulièrement productive. Il a créé cette matrice. On peut dire cet outil, pour ne réaliser que ce qui est important.

Tu comprends que si tu n’as fait que des choses importantes en fin de journée. Tu as tous les droits d’être satisfait et de te récompenser.

Mais attention, n’est pas Eisenhower qui veut ! Et peut-être n’en as-tu pas l’intention ? Toi, tu te satisfais d’avoir réalisé une bonne journée. C’est-à-dire d’avoir fait certaines choses importantes que tu avais planifiées. Et, à côté de cela, avoir passé une bonne journée ! Autrement dit, peut-être que tu as fait des tâches sans importance et perdu un peu de temps… Mais bon ! Rassure-toi, tu peux très nettement améliorer cela !

 

 

Gérer les priorités avec méthode !

 

Maintenant, en quoi consiste cette matrice d’Eisenhower ? C’est un outil qui va de permettre de gérer les priorités.

Et d’après toi, qu’est qui est à faire en priorité ?

Si tu as un examen dans les jours qui viennent. Réviser est à faire en priorité. Si tu as oublié de payer une facture ou une amende qui arrive à échéance ? C’est une priorité. Sinon, tu risques des pénalités. Si tu dois remettre un dossier demain. C’est une méga priorité ! Un anniversaire à souhaiter. Suivant la personne concernée, cela peut devenir une priorité. Ou tu risques d’en entendre parler pendant quelque temps…

Tu comprends, l’intérêt d’isoler les priorités ? Mais cela ne s’arrête pas là. Ou du moins, tu peux faire beaucoup, beaucoup mieux !

 

 

Gérer les priorités en les classant.

 

Pour gérer les priorités, tu vas rajouter un critère dans ta classification. Une tâche importante comme celles que l’on vient de voir ensemble. Peut être urgente ou elle peut attendre.

Pour l’examen, si ce n’est pas dans la semaine. Il te reste un peu temps. Pour la facture ou l’amende. Si c’est demain le dernier jour. Tu n’as plus une minute à perdre. Cela est ultra urgent ! À moins que tu apprécies de te faire remarquer. Ou de dépenser de l’argent inutilement…

Pour le dossier demain. Idem, tu es dans l’urgence. Et pour finir, l’anniversaire. Ce ne sera urgent que demain. Ta tâche du jour, cela peut être tout de même de te faire un pense-bête pour ne pas oublier…

Tu vois donc se dessiner deux cas de figure pour une tâche importante.

 

 

Il y a important et important !

 

Il y a les tâches importantes et urgentes. Et les tâches importantes, mais non urgentes. À cela Eisenhower a rajouté 2 sortes de tâches. Les tâches urgentes, mais moins importantes.

Celles-ci par exemple, ce vont être les tâches qui sont utiles, mais surtout aux autres. On te demande l’aide ou de rendre service. Tu reçois des mails qui demandent (peut-être) de réponses.

Le fait que tu ne les fasses pas, risque de déplaire. Mais cela n’entraine rien de grave ou d’irrécupérable.

La dernière sorte de tâches. Ce sont les tâches sans importance et sans urgence. Tu vois ce qu’il en est ? Télé, réseaux sociaux, jeux, ragots, pause café à rallonge…

Alors, pour faire simple. Pour gérer les priorités, tu vas commencer par les tâches importantes et urgentes.

 

Qu’est qu’une tâche importante ?

 

C’est quoi une tâche importante ? C’est une tâche, qui si elle n’est pas faite. Va te causer du tord, des soucis ou pire de gros problèmes ! D’où l’intérêt de gérer les priorités !

Elles sont importantes parce qu’elles te regardent personnellement.

Aussi, c’est à toi de voir ce que cela peut occasionner. Pour être sûr du côté important. Pose-toi la question. Est ce que cela va me faire du tort si je ne le fais pas ? Est ce que cela va entrainer des problèmes, des gros soucis ?

Une fois que tu as ta réponse. Il ne te reste plus qu’à juger de l’urgence. Est-ce que cela peut attendre ?

Si oui, alors, cette tâche doit figurer dans les premières positions sur ta liste de journée. Voir en première.

Sinon, tu peux encore la reporter un petit peu. Mais ne tarde pas. Inutile d’en faire une tâche importante et urgente. Travailler dans l’urgence, ce n’est pas la meilleure des solutions. Imagine que ce jour-là, tu es malade. Que tu as une impossibilité ou une grosse difficulté. À éviter.

 

 

La tâche basique est importante et urgente !

 

Pour les autres cas, les tâches importantes, mais non urgentes, gère les au mieux. Si tu peux t’en débarrasser, fais-les ! Sinon, tu sais que tu peux les reporter sans subir de préjudices.

Quant aux tâches non importantes et non urgentes. Tu l’as compris. À quoi bon perdre du temps avec celles-ci ?

Mais rappelle-toi ! Ce n’est pas le bagne ! Si tu as réalisé tout ce que tu avais prévu. Cela peut tout à fait être ta récompense. Faire ce qui plait. Cela a du bon, bien entendu !

Pour conclure, je n’en ai pas parlé. Mais pour tes tâches basiques d’objectifs. Fais en sorte de les considérer comme des tâches urgentes et importantes. Ce n’est que de cette façon que tu seras en mesure de réaliser tes objectifs.

D’ailleurs, rappelle-toi l’effet que cela fait de ne pas faire cette tâche un jour. Tu dois te sentir mal. Fautif de ne pas avoir fait ta tâche quotidienne !

C’est aussi cela, gérer les priorités.

 

 

Ton action du jour

 

Ton action du jour est de prendre le temps de bien différencier tes tâches en fonction de la matrice d’Eisenhower.

Est ce que ta tâche est ?

  • Importante et urgente. (À faire en priorité)
  • Importante, mais non urgente. (À faire rapidement)
  • Urgente, mais non importante. (Cela peut attendre)
  • Non urgentes et non importantes. (Tu peux t’en passer)

Prends le temps de faire cette opération et reporte les tâches ainsi dans ta liste de journée.

C’est la première étape pour gérer les priorités efficacement !

À demain !

 

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Est-ce que tu procèdes déjà ainsi pour gérer les priorités ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.