Menu +

Je me bouge, apprendre une langue étrangère avec la technique du film !

 

 

Apprendre une langue étrangère avec la technique du film. Voilà un super programme pour l’article du jour. Aujourd’hui place à cette méthode qui va vous faire faire de gros progrès dans la langue que vous souhaitez apprendre.

Comment cela fonctionne-t-il ? Voyons cela ensemble !

 

technique du film, apprendre langue étrangère,A.J.Hoge
    J’apprends une langue étrangère avec la technique du film !

 

 

Le N° 1 des professeurs vous parle !

 

Il y a quelque temps, j’ai visionné une vidéo de A.J.Hoge, qui y enseignait une méthode étonnante pour perfectionner son anglais. Étonnante, mais avec des résultats bluffants.

A.J.Hoge est reconnu comme le numéro 1 mondial des professeurs d’anglais. Il donne de nombreuses leçons sur sa chaine YouTube. Et l’une de ses leçons est donc la technique du film.

Je vous donne le lien un petit peu plus loin dans l’article. En attendant, voilà à quoi cela ressemble !

Mais avant toute chose, revenons un peu en arrière dans vois souvenirs !

 

 

Souvenirs de films en VO !

 

Est-ce que vous rappelez l’époque où à l’école votre professeur de langue vous proposait de voir un film en version originale ?

Si cela ne vous est pas arrivé à l’époque, peut-être avez-vous essayé cette expérience. Expérience de vous retrouver devant un film sans sous-titres à tenter de comprendre ce qui se passait.

Il y a de fortes chances que pour vos débuts, la séance fut de courte durée. Au bout de quelques minutes, votre attention commençait à tomber. Vous ne compreniez pas le dixième des choses de ce qui défilait devant vos yeux. Vous avez certainement abandonné. Peut-être vous êtes-vous endormi d’ailleurs…

Rassurez-vous, c’est le lot de la plupart des gens !

Alors, est-ce à dire que c’est une mauvaise méthode ? Apprendre une langue étrangère avec des films ?

Clairement, si vous procédez ainsi, oui, ce sera certainement un fiasco !

 

 

1er conseil du professeur

 

Là, où A.J.Hoge apporte tout son génie, c’est qu’il utilise ce support en instaurant une technique. Technique qui est en fait une suite d’étapes qui vont améliorer drastiquement votre écoute. Mais aussi votre compréhension, votre élocution, sans oublier le vocabulaire et la grammaire.

Et le tout, avec un langage que vous avez toutes les chances de retrouver dans le pays où vous souhaitez aller.

Il ne s’agira pas d’un langage qui était utilisé dans les années 1960 ou du temps de Shakespeare. Non, il s’agira bien de la langue telle qu’elle est parlée de nos jours.

Et pour cela donc, vous allez utiliser, des films ou des émissions récentes.

Il met en garde cependant de ne pas utiliser le genre d’émission du type Sitcom. Le langage utilisé pourrait être un peu trop « argotique ». De plus, s’agissant d’un langage courant, cela pourrait faire appel à des événements locaux que vous ne connaissez pas. À une culture que vous ne maitrisez pas.

 

 

En préambule

 

Vous allez utiliser des DVD sous-titrés dans la langue souhaitée. Ou tout simplement un site comme YouTube. Vous trouverez de nombreuses vidéos sous-titrées sans problème.

Donc, choisissez votre thème que ce soit un film une série ou une émission, et c’est parti !

Regardez votre vidéo en entier. Utilisez-les sous titres de votre propre langue éventuellement. Cela vous permet de comprendre le film dans sa globalité. Il est important de comprendre dans un premier temps l’atmosphère générale. Même si, et cela devrait être le cas vous ne comprenez pas tout, voire peu.

Ensuite, passons à la suite. Et là, les surprises commencent.

 

 

Première étape

 

Jour 1

La première particularité de cette méthode c’est que vous n’allez utiliser pour commencer que les 2 ou 3 premières minutes. La première scène uniquement !

Cela évitera d’avoir une baisse d’attention. Et cela va vous permettre de vous focaliser parfaitement sur cette partie.

Donc dans un premier temps, mettez votre chrono à 2 minutes. Ensuite, visionnez la vidéo, maxi 3 minutes avec le sous-titrage de la langue que vous voulez apprendre. Puis pause !

Attention, celle que vous voulez apprendre, pas la vôtre ! Maintenant et jusqu’à la fin de la méthode, il en sera ainsi.

Durant cette première écoute, noter les mots et expressions que vous ne connaissez pas.

Pendant cette première pause, vous allez rechercher les définitions de ces nouveautés.

 

 

2e étape

 

Pour cette deuxième étape, vous allez revenir en arrière au début de votre scène de 2,3 minutes. Vous allez continuer à travailler sur celle-ci.

Maintenant que vous connaissez la signification des mots, vous visionnez de nouveau la scène. Vous pouvez avoir de nouveau les sous-titres dans la langue à apprendre.

Au bout de vos 3 minutes maxi, vous faites de nouveau, pause. Revoyez rapidement votre vocabulaire si nécessaire. Et pour finir, vous revenez au début de la scène pour l’étape N° 3.

 

 

3e étape

 

Comme vous allez le comprendre par la suite, vous allez faire cette opération de retour au début de la scène de nombreuses fois. Mais ne soyez pas impatient, les résultats seront là.

En écoutant une troisième fois, les mots vont s’ancrer en vous. Vous allez parfaitement comprendre ce que dit la personne dans la vidéo.

Vous pouvez répéter cela encore 1 ou 2 fois. C’est terminé pour aujourd’hui du moins pour cette scène.

Rien ne vous empêche si vous en avez le temps de sélectionner une autre scène d’une autre vidéo. Aussi, vous ferez la même chose pour celle-ci.

 

 

4e étape.

 

Jour 2

Vous continuez toujours avec la scène n° 1. Cette fois-ci sans sous-titres du tout. Écoutez particulièrement. Vous n’avez plus que le support auditif. Le support visuel a disparu, si ce n’est les mouvements de lèvres.

Les nouveaux mots vous apparaissent et vous les saisissez dorénavant bien.

Revoyez tout de même ceux-ci pendant la pause, puis…

Écoutez de nouveau sans sous-titre. Vous percevez de mieux en mieux ce qui est dit. Cela devient de plus en plus simple pour vous ? Refaites cela une ou 2 fois ou plus. Cela ne vous prend que quelques minutes 10, 15 minutes. C’est terminé pour cette journée.

 

 

5e étape

 

Jour 3

C’est le moment de travailler la prononciation. Revenez au début de la scène N° 1.

Visionnez une phrase et vous stoppez. Puis vous répétez la phrase en essayant de respecter la prononciation de l’acteur.

Puis vous passez à la phrase suivante et pause. Vous répétez, etc.

Faites-le, avec enthousiasme. Adoptez le ton, le rythme, les gestes de l’acteur !

Refaites cette opération 1 ou 2 fois, plus si vous le souhaitez. Toujours environ 15,20 minutes maxi.

Et rendez-vous au lendemain.

 

 

6e étape

 

Jour 4

Vous reprenez votre scène 1. Pour la première lecture, vous allez pouvoir mettre les sous-titres. Cette fois-ci vous allez prononcer ce que disent les acteurs en même temps. Pas de pause, vous vous synchronisez avec celui qui parle. Votre voix est « l’ombre » de celle de celle de l’acteur. D’où le nom « shadow » utilisé par A.J Hoge. Vous la suivez au plus près. Le décalage, si décalage il y a, doit être le plus réduit possible.

Vous pouvez utilisez les sous-titres, jusqu’à ce que soyez capables de le faire sans ceux-ci.

Puis faites la même chose sans sous-titres.

La 4e journée est terminée.

 

 

7e étape

 

Jour 5

Vous refaites la même chose. Mais ce jour-là il n’y a plus de sous-titres du tout.

Vous allez répéter en même temps. Et vous allez mettre dans ce que vous dites tout ce que vous percevez.

Le ton, les émotions, les gestes. Tout doit être identique « au jeu » de l’acteur en face.

Refaites cela plusieurs fois jusqu’à ce que vous soyez satisfait.

Ce sera le moment de passer au jour 6 qui est optionnel. Mais je vous recommande vivement cette étape. C’est elle qui va vous apporter l’assurance de ce que vous faites et de votre progression.

 

 

8e étape

 

Jour 6

Vous faites la même chose avec la scène 1, mais vous allez vous enregistrer. Utilisez pour cela une webcam, votre smartphone ou une caméra.

Mettez un casque audio (pour couper le son ambiant) et enregistrez-vous avec un micro.

Ensuite vous allez tout simplement comparer la vidéo de l’acteur et la vôtre.

Vous verrez ainsi ce qui va, et ce qui doit être amélioré.

Est-ce que la prononciation est bonne, le rythme est bon, les émotions, etc.

Cela permet à votre cerveau d’enregistrer ce qu’il y a à améliorer. Et nul doute que par la suite, vous allez progresser sur ces points en les travaillant.

Voilà comment s’arrête l’étude de cette scène n° 1. Vous pouvez passer à la scène n° 2 et recommencer toutes ces étapes.

 

 

Conclusion de la méthode.

 

Cela peut paraître long. Mais en fait, vous ne passez que quelques dizaines de minutes par jour. Et vous allez progresser à pas de géant dans votre prononciation, dans votre façon de parler. Vous serez plus à l’aise dans la diction, le rythme et le ton.

C’est une méthode qui va faire travailler différents canaux pour apprendre, le visuel, l’auditif, de même que les émotions.

Qui plus est, vous effectuez des rappels réguliers pendant ces 6 jours. Aussi, vous ancrez tout cela parfaitement dans votre esprit.

Et pour terminer, rappelez-vous si vous avez le temps, vous pouvez travailler une autre scène. Ce qui va vous apporter de nouveaux mots, de nouvelles phrases.

Mais aussi une meilleure écoute en travaillant sur d’autres personnes.

 

 

Anthony Robbins et les Néo-Zélandais.

 

Pourquoi je vous parle de Tony Robbins et des Néo-Zélandais ?

Je ne sais pas si vous connaissez l’élocution de Tony Robbins. Mais si c’est le cas, vous avez constaté comme moi que son débit est rapide. Je dirais très rapide.

Eh bien, en utilisant cette méthode, cela m’a permis de mieux appréhender sa manière de parler. Mon écoute s’est améliorée et depuis je comprends beaucoup mieux ce qu’il peut dire.

J’arrive maintenant à suivre une vidéo de lui en entier. Certes cela me demande encore beaucoup de concentration, mais j’ai bien progressé.

J’ai appliqué aussi cette façon de faire avec des personnes parlant le Néo-Zélandais. Vous savez que l’année dernière j’étais en Nouvelle-Zélande. Et autant vous le dire, leur accent et leur façon de parler sont assez différents de ce que j’avais pu apprendre auparavant.

Avec cette méthode que j’apprends un peu tard, j’ai fait aussi des progrès quant à mon écoute et ma compréhension des habitants de ce pays. Cela peut être intéressant de pratiquer avant de partir dans le pays.

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour, c’est de mettre en place cette méthode. Faites l’essai sur un film, une série ou sur une vidéo. Mettez chaque étape en place. Cela ne vous prendra que quelques minutes par jour. Mais vous verrez que vous allez vous étonner quand vous verrez les progrès que vous allez faire.  De plus, vous aurez devant vous le résultat de votre travail.

Dans le prochain article, vous verrez que cette façon de procéder peut être adaptée à toutes situations dans la vie. Et pour terminer, je vous laisse le lien vers la vidéo dont je viens de vous parler. (A.J.Hoge vidéo)

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Que pensez-vous de cette technique ? L’avez-vous essayé ? Dites-nous, quels sont les résultats ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :je bougej\apprends video

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



3 commentaires sur Je me bouge, apprendre une langue étrangère avec la technique du film !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *