Menu +

Je me bouge, comment débuter une conversation ? Partie 4.

 

 

Comment débuter une conversation ? Dans le précédent article (je communique facilement), vous avez vu 3 techniques pour une bonne communication, une fois que votre interlocuteur a parlé. Aujourd’hui, vous allez prendre les choses en main. C’est vous qui allez faire le premier pas dans la discussion. Voyons cela ensemble !

 

 

debuter une conversation,a un vernissage, a une conférence, il ne pleut pas
  Tout commence par un regard !

 

 

Vous voilà au milieu de l’arène !

 

Ça y est, vous avez fait tout ce qu’il fallait jusqu’à maintenant. Au milieu de tous ces inconnus, vous avez mis toutes les chances de votre côté. Bien habillé, votre posture est droite, vous n’avez pas oublié votre « qu’est ce que c’est ? ». Vous n’oubliez pas de sourire.

Vous avez en tête les recommandations pour une bonne communication.

Ce va être le moment qui peut vous paraitre le plus compliqué. Vous allez aborder » l’autre ».

À vrai dire, cela n’est pas aussi compliqué. Nous allons d’ailleurs le voir ensemble.

Avec la préparation que vous avez travaillée, cela même ne devrait pas poser de soucis.

Notez bien que vous allez aborder une personne (si vous avez « visé » celle-ci) ou plusieurs dans la soirée. Mais la méthode pour débuter une conversation est identique.

C’est parti ! Mais…

 

 

Avant de débuter une conversation… je continue de me taire !

 

Dans cette étape on continue dans le muet ! Il n’est pas nécessaire d’ouvrir la bouche.

Vous allez mettre à contribution votre….regard. Faites un tour de la pièce où vous êtes. Quand vous avez l’occasion, n’hésitez pas à partager le regard des autres personnes.

Oui, ce sont vos yeux qui font la première approche. N’oubliez pas d’y joindre, mais cela ce doit être déjà assimilé, votre sourire (rien n’est plus attirant, attractif qu’un simple sourire).

Deux cas de figure se présentent. Vous avez une idée de la personne avec laquelle vous souhaitez communiquer.

Ou vous n’avez pas d’idées préconçues.

Un rapide tour de salle dans les 2 cas s’impose.

Dans le premier cas, vous l’avez compris le principe va être de croiser le regard de la personne choisie.

Dans le deuxième cas, vous allez croiser le regard de plusieurs personnes. Alors,  vous allez pouvoir apprécier quel est le retour de ceux-ci.

Pour les deux cas de figure, il s’agit d’un premier contact. Ensuite, prenez un petit temps de recul vis-à-vis de ces personnes.

Quelques minutes après, renouvelez votre regard sur la personne. Celle que vous avez choisie, ou dans le deuxième cas, celle qui vous aura donné le meilleur retour possible. Du moins ce que vous avez ressenti.

L’intérêt de cette façon de faire est que la personne ne s’adresse pas totalement à un inconnu. Même si la première rencontre (visuelle) date d’il y a quelques minutes, elle a le mérite d’exister.

Cela va simplifier la communication.

Aussi, vous l’avez compris, maintenant c’est le moment d’ouvrir la bouche.

 

 

Que dire pour débuter une conversation ?

 

Là, on aborde ce qui pourrait représenter la difficulté de la communication proprement dite. Mais en fait, vous allez voir qu’il n’y a pas de difficultés.

Vous pouvez vous retrouver devant la personne et chercher dans votre tête ce que vous allez dire. Et là, il y a de fortes chances qu’effectivement vous soyez « à sec ». Trop occupé à savoir ce que vous allez dire, plutôt que de vous intéresser aux gens et à l’environnement.

Donc, une fois de plus préparez votre intervention. Réfléchissez aux questions que vous pouvez poser. Il est préférable que ce soient des questions ouvertes afin de débuter une conversation.

Mais l’important, c’est de débloquer une situation. Alors un oui, c’est déjà un bon début.

Imaginons qu’il pleuve dehors

« On est mieux à l’intérieur n’est-ce pas ? ». Il s’agit d’une phrase bateau, mais elle a le mérite d’accrocher et maintenant, à vous d’enchainer.

Si vous êtes à une conférence :

  • « J’ai trouvé le conférencier excellent, et vous qu’en avez-vous pensé ? »
  • « Comment avez-vous trouvé la conférence ? »

A un vernissage :

  • « J’aime bien ce tableau, et vous comment le trouvez-vous ? »

A une soirée :

  • « L’ambiance est sympa, qu’en pensez-vous ? »

 

 

Et s’il ne pleut pas !

 

Et s’il ne pleut pas, allez-vous me dire ?

Commencez par un « Cette salle est vraiment agréable, vous ne trouvez pas ? »

Vous pouvez enchainer par un « C’est reposant, il faut dire que j’ai passé une mauvaise journée, et vous ? »

Vous voyez, plutôt que d’aller vers des questions sur ce qu’aime la personne, sur ses aspirations, vous ne lui demandez que quelques souvenirs récents, sa journée.

Cela ne demande pas une grande réflexion, mais d’un autre côté, cela permet à celle-ci de se livrer un peu.

Et vous le savez, il y a d’autres moyens d’avancer dans la connaissance de cette personne.

Si elle possède un « qu’est ce que c’est ? », ne pas hésitez à lui en parler. Rappelez-vous, c’est fait pour cela donc pas d’hésitation !

« Vous avez un joli foulard ! »

« Vous allez me trouver curieux, mais qu’est ce que représente ce pin’s ? Je ne l’ai jamais vu auparavant ! »

 

 

Privilégiez la simplicité !

 

Vous voyez, c’est simple.

Rien ne sert d’être gêné. De même inutile de partir sur des sujets complexes ou du moins « à risques ». Faites dans la simplicité et le général.

Si la personne en face de vous est prête à la communication, cela se fera naturellement.

Ce qui compte c’est de débuter la conversation. Vous brisez la glace. Maintenant au gré de la conversation vous revenez aux méthodes précédentes des fils de la conversation, du perroquet.

Vous pouvez ensuite enchainer avec ce qui vous plait ou mieux bien sûr ce qui plait à votre interlocuteur.

Votre capacité d’écoute, vous permet de saisir ce qui intéresse, inquiète, fait le bonheur de votre partenaire de discussion.

Et cela vous donne autant de pistes pour de belles discussions !

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour est de mettre en application ces quelques façons de faire. Préparez quelques phrases pour débuter une conversation. Choisissez plusieurs situations et trouvez celles qui vous conviennent. Vous verrez, elles vous rendront de grands services, le moment voulu. Pas besoin de chercher vos premiers mots. Vous les avec déjà travaillés et vous les avez en tête. Maintenant, c’est aussi le moment de mettre cela en pratique. Essayer de faire cela dans les transports en commun, dans les magasins. Commencez si vous le souhaitez par des endroits où vous ne connaissez personne, si vous avez quelques hésitations. Dans le prochain article, je vous donnerais quelques conseils supplémentaires et attendant, pratiquez, communiquez !

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous quelques phrases pour débuter une conversation ? Comment abordez-vous les gens ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Je me bouge, comment débuter une conversation ? Partie 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *