Menu +

Je me bouge, Cool, les gens me like !

 

 

Le temps est passé par là dorénavant, la vie c’est tu like , tu partages ou tu hate. Récemment j’ai pu voir un article sur Pamela Anderson qui a prévu d’écrire un livre de développement personnel. Ses conclusions l’ont interpellé.

Mais qu’est-ce qui a pu la choquer ?

 

like, pamela anderson, like ma vie, likeur, hateur
    Pamela Anderson, la nouvelle égérie du développement personnel ?                                        CC BY-NC by Chris Feichtner

 

 

 

Si c’est Pamela Anderson qui le dit !

 

C’est vrai que lorsque l’on parle développement personnel, Pamela Anderson n’est pas la première personne à qui l’on pense. On la connaît plutôt sous son « étiquette » actrice.

Mais la remarque qu’elle fait traduit une certaine dérive quant au domaine de l’estime de soi. Et cela permet de remettre un peu les choses en ordre.

Certes, il y a des mouvements qu’il est intéressant de suivre. Mais le progrès quelquefois doit être manipulé avec des pincettes.

Qu’elle est donc cette constatation ?

 

 

Je te like, je te hate !

 

Nous l’avons vu dans l’introduction. Aujourd’hui les gens, plus particulièrement les jeunes ont une nouvelle façon de « se voir ». Ou plutôt de se faire voir. Et ils utilisent ce retour pour se construire une image.

Soyons clair et simple ! Étant « constamment » penché sur les réseaux sociaux, chacun reçoit en retour de ses propres actions, les appréciations des autres.

Vous écrivez quelque chose sur ce que vous venez de faire ou que vous avez l’intention de faire. Et aussitôt, en direct, vous recevez les retours des gens. Il y a ceux qui like, il y a ceux qui hate. Et dorénavant, ce sont ces retours qui façonnent l’estime et la confiance des personnes.

 

 

Revenons au temps de Jules César !

 

Si les likes sont en majorité, c’est que « c’est bien », vous êtes dans le bon sens ! Si au contraire ce sont les hates qui prennent le dessus ou sont nombreux, alors, c’est que vous agissez mal ou que vous vous y prenez mal !

En fait, ce n’est plus vous qui vous faites votre vie, ce sont les autres qui en « direct-live » vous influencent. Ce sont eux qui vont vous faire poser des questions. Est-ce que j’ai raison de faire cela ? Je ferais bien de les écouter…

Pour ceux qui sont fans ou qui ont quelques souvenirs des films de péplum, nous voici revenus au temps des empereurs romains.

Et étonnamment les symboles sont restés les mêmes que ceux qui étaient utilisés dans les arènes pour les gladiateurs. Les même si ce n’est qu’il n’est pas question de vie ou de mort.

 

 

Facebook et Youtube vous font agir !

 

Le pouce en l’air est devenu un pouce bleu et le pouce en bas est devenu un pouce rouge. Vous voyez la similitude.

Ces gestes sont repris dans YouTube.

Cela veut dire quoi ? Si le pouce est en l’air, super les gens ont apprécié. Si le pouce est en bas, c’est que cela n’a pas plus.

Maintenant, remettons cela en fonction du tempérament de chacun.

Comment chaque personne va réagir ? Il y a ceux qui vont relativiser, voire ne pas tenir compte. Mais à côté de cela il y a ceux qui prennent cela comme « argent comptant ».

« Si les gens n’aiment pas, c’est que ce n’est pas bon. Et si ce n’est pas bon, c’est que j’ai fait de la daube ! Vraiment je suis mauvais ! Je n’ai pas les qualités pour ! »

Si au contraire les gens like, alors là le moral est à son zénith. « Vraiment, j’ai fait du bon boulot ! Les gens apprécient ! Je suis doué pour cela ! »

Et le pire dans tout cela, c’est qu’au cours de la même journée ils vont être tour à tour géniaux puis catastrophiques.

Difficile comme cela d’avoir une bonne opinion de soi !

 

 

Le risque est présent !

 

Si l’on parle de confiance en soi. On sait que la base solide pour espérer en avoir est d’éprouver une bonne estime de soi.

Or l’estime de soi c’est ce que l’on ressent au plus profond de soi. Ce n’est pas ce que les autres pensent.

Bien sûr, il est nécessaire quelquefois de tenir compte de ce que disent les autres. Mais il n’est pas question que ce soient les autres qui « fabriquent » votre vie.

Or en adoptant ce principe d’accepter d’être jugé à tous instants, c’est tout l’inverse qui se produit.

Vos émotions, votre ressenti ne viennent plus de vous, mais des autres. Que vous connaissiez les gens ou non d’ailleurs.

Cela peut paraître excessif, mais c’est un tableau de la vie que l’on voit de plus en plus.

Des personnes se sentant obligées de faire le buzz pour avoir des likes. D’autres qui se retrouvent avec le moral dans les chaussettes suite à un nouveau hate. Et le pire peut arriver quant les hates se multiplient et que l’on à faire à une personne fragile…

Alors que faire ?

 

 

L’une des solutions

 

À cela, il y a 2 réponses. Une qui va être compliquée de faire, au vu de l’habitude qui est prise. Et une autre que vous pouvez adopter dès maintenant si vous êtes adepte du like et du hate.

La première donc sera sans doute ardue pour les accrocs ! Il s’agit tout simplement de prendre du recul, voire d’arrêter. Voyez si vous êtes accroc à ce point là ! Faites une pause numérique ! Privilégiez les contacts directs avec les gens ! Et laissez tomber votre téléphone, vos applications, vos réseaux sociaux.

Cela peut paraître fou à dire. Mais simplement, prenez le temps d’écouter et d’entendre ce que vous dit votre interlocuteur, plutôt que d’être plongé dans votre smartphone.

Revenez dans la vraie vie, celle qui se passe en direct sous vos yeux. Et pas la vie de ceux qui vous écoutent et imaginent pour vous ! Des personnes qui sont peut-être à l’autre bout de la terre et que vous ne rencontrerez jamais !

Faites une pause pour voir ! Et faites le point. Est-ce que vous vivez mieux, moins bien. La seule différence, c’est que vous n’avez plus ces likeurs qui vous poussent ou ces haters qui vous ralentissent ou vous arrêtent.

 

 

La deuxième solution !

 

La deuxième solution. Vous pouvez la commencer dès aujourd’hui. Si vous devez continuer à utiliser les réseaux, engagez-vous à l’adopter dès maintenant.

Cela ne tient qu’à un mot ! RELATIVISEZ !

Chaque remarque, chaque retour que vous avez, ce n’est qu’une appréciation à un moment T de votre vie. Ce n’est pas parce que vous avez un like, que tout ce que vous faites est bien.

De la même façon, ce n’est pas parce que vous avez des hates que ce que vous faites est nul !

Non, il se trouve que quelqu’un a jugé que cela ne lui convenait pas. Mais vous ne connaissez pas toutes les raisons qui elles lui ont fait dire cela.

Était-ce de l’humour, de la méchanceté, une façon de se différencier des autres peut-être à ce moment-là, la personne voit tout en noir.

Vous le savez. Vous-même pouvez avoir des réactions étonnantes quelques fois. Alors pourquoi les autres ne le feraient-ils pas ?

Mais est-ce que vous devez tenir compte de tout cela et ne voir que le hate en question ?

Bien évidemment non. C’est pourquoi il est important de relativiser.

Ayez votre propre opinion sur ce que vous faites ! OK, vous pouvez tenir compte de ce que vous retournent les autres. Si cela doit vous sensibiliser sur un problème, si cela doit vous faire progresser…

Mais ne laissez pas les autres vous juger aussi catégoriquement !

Etr si vous pensez ne pas savoir relativiser, il ne vous reste plus qu’une solution. Vous la connaissez, c’est la première.

COUPEZ TOUT ! Faites une pause réseaux sociaux ! Il en va de votre santé et de votre humeur !

Dorénavant, vous verrez Pamela Anderson avec d’autres yeux ! Tout comme pour Mr Monk, vous la remercierez plus tard….

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour est de prendre conscience si cela n’est pas déjà fait de l’importance que peuvent prendre ces messages retours. Que ce soient des likes ou des hates, ils ne représentent qu’un moment T de votre vie. Un hate ne doit pas généraliser ce que vous faites bien. De même un like n’est pas une fin en soi. Faites en sorte de relativiser ces annotations. Et prenez la décision de couper cela, si vous estimez que cela influe particulièrement votre vie !

Quelques jours de repos ne feront aucun mal, bien au contraire. Soyez vous ! Ne dépendez pas de ces appréciations externes !

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. C’est plutôt votre truc les likes et les hates ? Comment gérez-vous ces remarques ? Est ce qu’elles vous touchent particulièrement ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



1 commentaire sur Je me bouge, Cool, les gens me like !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *