Menu +

Je me bouge, faire un don à contrecoeur pour ma réussite !

 

 

Imaginez vous faire un don à une personne, une association ou un parti politique que vous n’aimez pas ! Voire, que vous détestez ! Cela ne vous vient pas à l’idée sans doute !

Maintenant, imaginez qu’en faisant cela, vous utilisiez une méthode qui peut vous rendre de grands services.

Vous aimeriez en savoir plus ? Voyons cela ensemble !

 

faire un don,engagement public, engagement publique, je me bouge, récompense, punition, monk, Godefroy
                       Faire un don à contrecoeur !

 

Je fais un chèque qui me brûle les doigts !

 

Vous est-il déjà arrivé de faire un chèque (un virement) à quelqu’un ou un organisme que vous avez en horreur ? Attention, pour le coup, les impôts cela ne compte pas. L’obligation est là et vous ne voulez pas être hors la loi.

Non là, je vous demande bien de faire un don à contrecœur. Qui plus est, de votre propre volonté. Autrement dit, vous vous engagez à verser une somme à des gens que vous n’aimez pas !

Vous allez me dire qu’il n’en est pas question ! Et que jusqu’alors cela ne vous est pas arrivé.

Pourtant, je persiste et je signe. Je vais vous demander de faire un chèque qui va vous brûler les doigts.

Mais alors pourquoi feriez-vous une chose pareille ?

 

Je profite de cette idée déplaisante !

 

L’idée derrière l’idée c’est que vous allez envisager de faire quelque chose à contrecœur, pour vous punir. Ce sera une façon de vous sanctionner.

Mais vous sanctionner de quoi ? Vous n’avez rien fait pour cela !

Eh bien, oui et c’est bien tout le problème ! Vous n’avez rien fait ou peut-être vous n’avez pas été au bout de ce en quoi vous vous étiez engagé.

Vous commencez à comprendre ?

La première étape consiste à trouver un objectif. Vous le posez, vous l’écrivez. Maintenant, vous passez à l’action !…ou pas…

Quoi qu’il en soit, de deux choses l’une, vous réussissez… ou pas…

Et alors l’idée répugnante intervient ! …

 

La récompense ou la punition !

 

Le « deal », le marché est simple.

 

  • En cas de réussite, vous vous récompensez (je me récompense). Vous pouvez même envisager notamment s’il s’agit d’une réussite financière d’en faire profiter et faire un don à une association qui vous plait.C’est une façon de partager avec les autres.

 

  • En cas de non-réussite, en cas d’abandon, vous faites un chèque à la personne ou l’organisme que vous détestez. Et là, double coup fatal. Vous vous faites mal en constatant votre échec ! Et vous enrichissez quelques-uns que vous ne pouvez pas voir ou entendre !

 

Avouez que cela fait mal ? Non ?

Mais d’un autre côté, pensez à la puissance de cette façon de voir les choses !

 

J’utilise cette méthode !

 

Dorénavant, prenez le parti de vous engager dans ce sens-là pour vos objectifs importants. Si vous voulez vous mettre une énorme pression, prévoyez une belle somme. Une somme qui vous le savez, vous fera un mal encore plus terrible en cas d’échec.

Mais rassurez-vous, une petite somme est très suffisante !

Le moteur de ce processus, c’est que même minime, il vous sera insupportable d’engraisser quelqu’un ou quelque chose que vous n’aimez pas !

Tout cela à cause de votre comportement.

Alors que vous pourriez faire profiter de ces sommes à des personnes que vous appréciez.

 

Comment l’utiliser ?

 

Rien de plus simple. Vous vous fixez un objectif. Faites en sorte qu’il soit clair (4 erreurs), et écrivez-le.

Maintenant, vous allez rajouter une nouvelle clause. Vous avez fixé la date de réalisation. Il vous suffit de rajouter la personne ou l’organisme à qui vous allez faire un chèque. Ainsi que son montant. Cela dans le cas où vous ne le réalisiez pas.

Ce sera votre épée de Damoclès. Au-dessus de votre tête, toujours prête à vous transpercer si vous n’arrivez pas à vos fins.

Reconnaissez qu’il y a mieux comme situation. Mais, et c’est ce qui fait le succès de cette méthode, cela vous procure une motivation supplémentaire !

Cela vous donne une raison de tout faire pour ne pas avoir à vous infliger un tel traitement.

 

Je préviens autour de moi !

 

Maintenant, vous pouvez passer un cap supplémentaire. Vous allez utiliser l’engagement public. Nous avions déjà vu cela dans un article (l’engagement).

C’est-à-dire que vous allez, autour de vous, annoncer votre objectif. Mais mieux que cela, vous annoncez aussi ce qu’il vous en coutera si vous ne réussissez pas. Et qui en profitera. Les gens qui vous connaissent ne perdront pas une occasion de vous le rappeler en cas d’insuccès. Vous savez comment les gens peuvent être cruels !

Ils se feront un plaisir de vous rappeler votre engagement à ce moment-là. Autant vous dire qu’ils ne rateront pas l’occasion !

Aussi voilà comment, à partir d’une hypothèse désagréable, vous pouvez obtenir ainsi un puissant levier de motivation.

Faire un don, n’hésitez pas à l’utiliser. Il y a de fortes chances que vous fassiez tout pour ne pas arriver à cette situation.

Et en cas d’échec malgré tous vos efforts, ce sera une leçon que vous risquez de ne pas oublier de sitôt. Et vous savez que vous pouvez compter sur les amis…

 

Votre action du jour.

 

Prenez le temps de trouver à qui vont profiter vos faiblesses, à qui vous allez faire un don. Voyez du côté de la politique, vous avez peut être un avis très établi. Alors pourquoi pas un autre parti ? Pensez à une association avec qui vous avez du mal ! Une personne, un proche qui vous horripile !

Vous devriez trouver. Et multiplier les effets en faisant un engagement public. Contactez les personnes en qui vous avez confiance et faire leur en part. Autant vous dire que la seule fierté devrait faire en sorte de vous guider au succès….

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous préparé votre chèque ? Que pensez-vous de cette façon de faire ?

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



1 commentaire sur Je me bouge, faire un don à contrecoeur pour ma réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *