Menu +

Je me bouge, je nourris le loup qui est en moi !

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




11

 

Aujourd’hui je vous raconte une histoire ou plutôt une petite leçon de sagesse. Elle est courte, mais elle représente tellement la vérité !

Je vous laisse en sa compagnie, et vous propose de méditer la — dessus.

 

histoire des deux loups, les 2 loups, sagesse amerindienne, gentil loup, mechant loup,apprivoiser le loup,dresser son loup, vilain loup,je me bouge
Lequel je nourris ?

 

L’histoire.

 

Un vieil Indien explique à son petit-fils que chacun de nous a en lui deux loups qui se livrent bataille.


Le premier loup représente la sérénité, l’amour et la gentillesse.


Le second loup représente la peur, l’avidité et la haine.


« Lequel des deux loups gagne ? » demande l’enfant.


« Celui que l’on nourrit » répond le grand-père.

Sagesse amérindienne

 

 

Qui est le loup qui vous accompagne le plus souvent ?

 

Vous l’avez compris ! Il y a régulièrement une alternance entre ces deux « loups » au sein même de votre personne.

Si vous décidez, ou si vous agissez en développant la peur autour de vous. Si vous êtes colérique, agressif, vous avez de fortes chances de nourrir votre loup violent et négatif.

Au contraire, si vous décidez d’apporter de l’amour, de la gratitude aux autres. Vous allez nourrir votre loup de bonheur et positif.

Vous le comprenez cela ne tient qu’à vous !

 

Vous n’êtes plus un enfant !

 

Il peut semble normal que l’enfant se pose la question. Il a des réactions qui peuvent même quelquefois le surprendre.

Il peut s’énerver, crier, bouder. Et d’un autre côté, représenter la gentillesse même en faisant des câlins. Ses loups peuvent aller facilement d’un côté ou d’un autre.

Avec le temps, on peut apprendre à reconnaître les deux visages.

Et il ne tient qu’à soi-même de décider quel loup on souhaite nourrir.

 

Comment apprivoiser son loup ?

 

Il est simple de se laisser déborder par les côtés négatifs du loup colérique, dépité, sans amour…

Mais la bonne nouvelle, c’est que l’on peut « dresser » ce loup.

Cela peut prendre du temps, de la patience du travail sur soi.

Comme vous pouvez le voir. Les dresseurs récompensent l’animal qu’il dresse. Vous pouvez agir de la même façon.

Lorsque votre « méchant loup », prend les devants. Faites une pause, réfléchissez à son message.

Puis transformez ce message en un message de « gentil loup ». Et alors, vous allez voir quelque chose d’extraordinaire se passer.

Vous êtes en colère après quelqu’un. Prenez une inspiration. Comprenez que la colère n’est pas la solution. Faites en sorte de comprendre pourquoi la personne est en colère. Acceptez-le. Adoptez votre réponse en fonction.

  • Accepter qu’il ait raison.
  • Comprendre sa colère, mais lui dire que vous n’êtes pas d’accord.

Là, où vous aviez l’estomac noué, les muscles tendus, les poings serrés, vous allez passer à une situation de détente. Expliquer calmement et clairement ce que vous ressentez.

Naturellement, votre cerveau fait libérer des hormones qui plutôt que de vous stresser, vont vous apporter du bien-être.

Pas simple à faire pouvez-vous penser ?

 

J’ai du mal à me débarrasser du « vilain loup » !

 

Eh oui, le problème c’est que les deux loups existent. Et quelquefois, le « méchant » est tenace.

Il y a de nombreuses années, la seule alternative que pouvait avoir l’être humain était la fuite ou l’affrontement.

La fuite était utile souvent, mais elle ne nourrissait pas son homme. Seule l’attaque physique pouvait pallier à cela ! On a gardé dans nos gènes ces attitudes.

La colère pouvait faire fuir les bêtes et les ennemis, et rassurer les vôtres. La violence apportait la nourriture à la famille.

Plus tard, l’être humain a regardé l’entourage différemment. Il a apprivoiser certains animaux. Il a accepté d’autres personnes autour de lui. Il leur a fait confiance.

Il est facilement compréhensible que nous soyons encore partagés par ces deux façons de répondre.

Mais il ne tient qu’à vous de privilégier l’un ou l’autre. On peut le faire, c’est possible. A vous » d’apprivoiser », a vous de faire confiance et d’aimer votre prochain.

Et c’est là qu’arrivera la deuxième récompense.

 

Je crée un cercle vertueux !

 

Comme on vient de le voir, Répondre à la manière du « gentil loup », vous apporte déjà une réponse agréable. Les hormones libérées ne sont pas des hormones de stress, mais de bien-être.

Mais le plus beau reste à venir.

En utilisant ces réactions de « gentil loup », vous allez apporter du bonheur et de la sérénité aux autres. Et en retour, ces personnes vous donneront de leur reconnaissance.

Et vous savez ce que la reconnaissance apporte ?

Une nouvelle vague d’hormone de bien-être. On pourrait l’appeler le « deuxième effet »…

Autrement dit, en distribuant de l’amour, du positivisme, de l’enthousiasme, vous serez entouré de ces émotions.

Attention, l’inverse est vrai aussi. Que préférez-vous ? Un monde de haine, de colère et de peur ?

 

Je fais un petit pas vers un avenir meilleur de la planète !

 

Maintenant, imaginez la portée de votre attitude de « gentil loup ».

Vous êtes le loup gentil avec une personne. Cette même personne, qui vient de connaître un bon moment, va peut-être le partager avec 2 ou 3 autres personnes.

Vous avez compris, ces 2, 3 personnes vont « positiver » avec encore 2,3 personnes, etc.

Votre seule intervention peut irradier un ensemble de personnes !

Une fois de plus, attention l’inverse est toujours vrai.

Alors un seul mot d’ordre ; « Choisissez votre loup ! Et nourrissez-le bien ! ».

 

 

Votre action du jour, c’est de surveiller le méchant loup qui est en vous. Dès qu’il souhaite prendre la situation en main, prenez une pause ? Respirez et faites appel à votre « gentil loup ». Analysez vos émotions sur le moment. Ressentez le bien-être, là où vous pourriez être énervé, tendu…

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous dompté votre « mauvais loup » ? Donnez-nous vos expériences de dompteur de loups ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



1 commentaire sur Je me bouge, je nourris le loup qui est en moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.