Menu +

Je me bouge, l’autocontrôle, je me fais aider par un inspecteur !(partie1)

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




 

 

 

Aujourd’hui, vous allez changer d’identité. Vous allez vous transformer en une autre personne. Cela vous permettra de vous faire aider par un inspecteur qui fera votre autocontrôle. Ce sera l’occasion de mettre en lumière ce que vous devez améliorer ou changer. Vous pourrez trouver dans cette façon de faire quelques-uns de vos futurs objectifs ou projets.

 

autocontrole, autocontrôle, je me bouge, rangement, reparation, plan d\'action, audit, analyse
                    Je fais l’autocontrôle de la pièce !

 

Vous allez être contrôlé.

 

Un inspecteur ? Mais qu’est ce que cela peut bien vouloir dire ?

En fait, vous allez voir, c’est d’une grande simplicité. Le principe de cette façon de faire est que vous allez imaginer être contrôlé.

Est-ce que cela vous est déjà arrivé ? Il peut s’agir d’un contrôle fiscal, je ne vous le souhaite pas. Mais ce peut être aussi n’importe quel contrôle que vous avez pu avoir dans le cadre de votre travail, à l’école ou autre.

 

Un contrôle, c’est à dire ?

 

Pour vérifier la bonne marche d’une entreprise, la direction envisage régulièrement des inspections, des contrôles. Au travers de ceux-ci, cela permet à la direction d’avoir une bonne vue de ce qui se fait à l’intérieur même de la société.

Tous les services peuvent être contrôlés, et bien entendu toutes les personnes. Ces contrôles, lorsqu’ils sont bien faits ne sont là que pour la progression de la maison. Il n’y a pas de notion de sanction ou autres. Le but est simplement de voir ce qui se fait bien. Mais aussi ce qui ne se déroule pas correctement. Cela permet, une fois les données acquises, de mettre en route les mesures correctives.

Il en est de même pour l’école. Le but de ces contrôles étant d’apprécier le niveau des élèves.

 

C’est quoi, le travail d’un contrôleur ?

 

Revenons un peu en arrière, et voyons comment un contrôleur fait son travail. Il arrive sur place avec une trame de contrôle, un tableau, une liste d’items à vérifier. En fait, chacun à sa façon de faire. Telle que la société la mise en place.

La suite du travail est simple. Il commence sa visite, s’assure que les différents points sont respectés ou non. Au fur et à mesure, il note sur son document les points positifs, les points négatifs et les points à améliorer.

Il poursuit ainsi jusqu’à la fin du processus de travail. Il pose les questions prévues dans le questionnaire et enregistre les réponses. Ensuite, deux cas de figures se présentent. Il continue le travail et analyse les résultats ou simplement s’arrête là. Le reste du travail est fait par d’autres services ou directement par la direction.

 

L’analyse

 

Ce processus constitue un positif pour les entreprises. En effet, les résultats vont permettre de voir ce qui va bien. Puis ensuite ce sera le moment de mettre en œuvre les moyens pour remédier aux problèmes relevés. Si un problème de sécurité, de productivité, de suivi client est constaté, diverses mesures peuvent être prises pour le corriger.

Que ce soit une réorganisation de personnel, un achat de machine ou de matériel, une mise en place de procédures… Toutes les solutions peuvent être abordées.

À la suite de ces discussions, une décision est prise pour faire en sorte de régler le problème rencontré. On met ainsi en place un plan d’action. Et par la suite, une contre-visite confirmera ou non la réussite de cette décision.

Le schéma est donc simple :

  • Contrôle
  • Analyse des écarts
  • Plan d’action
  • Contre visite

Si vous possédez une voiture, cela doit vous rappeler quelque chose. Vous voyez, le contrôle technique suit aussi ce processus ! Dans ce cas-là, on parle essentiellement de sécurité.

 

Devenez votre propre contrôleur.

 

Et bien ! Dans notre méthode du jour, vous allez devenir votre propre inspecteur. Vous allez tout simplement faire le même travail que fait l’inspecteur. Munissez-vous d’une feuille et d’un stylo et évaluez la situation.

Dans un premier temps, vous n’aurez pas le support avec toutes les questions et tous les points à contrôler. Mais petit à petit, vous pouvez tout à fait vous les fabriquer.

Imaginez que vous ayez à contrôler le travail de votre collègue de bureau. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais vous n’auriez aucun mal à le faire. Alors, pourquoi ne pas faire la même chose avec vous ?

 

Qu’est ce que vous allez contrôler ?

 

En fait vous pouvez tout contrôler. Aujourd’hui, nous n’allons aborder dans cet article, que les locaux. Autrement dit, vous allez simplement contrôler les lieux où vous vivez.

Dans le prochain article, nous irons beaucoup plus loin. Nous parlerons de vous et de vos façons de faire.

 

Prenons un exemple d’autocontrôle.

 

Vous êtes parti pour contrôler une des pièces de votre habitation. Prenons la chambre par exemple. Il y a un lit, une commode, une table de nuit, et une armoire.

Les contrôles vont se focaliser autour de quelques items. Le nettoyage, le rangement, ce qui fonctionne ou pas et ce qui, est acceptable ou à changer..

Après à vous de détailler ceux-ci selon votre personnalité. Certains seront plus à cheval sur la propreté que d’autres. Ce sera encore différent quant au rangement.

Plus vous détaillerez les éléments, meilleurs seront les résultats.

Par exemple. Si vous utilisez l’item rangement pour l’ensemble de la pièce, qu’est ce que vous obtenez ?

La question sera : est-ce que la pièce est bien rangée ? Dans ce cas-là, vous allez tenir compte de ce que vous voyez au premier abord dans la pièce. Il s’agit d’une vue d’ensemble. Ce que pourra voir une personne invitée, à qui vous faites visiter.

Cela suffira pour certaines personnes.

Mais si vous voulez plus de précisions. Si vous voulez être sûr de retrouver facilement quelque chose dans l’armoire, la commode. Alors vous allez devoir plus détailler votre listing de questions.

 

Je détaille les éléments !

 

Chaque pièce va donc devenir, des murs, des plafonds, des plinthes. Puis des étagères, des tiroirs, tout cela pour chaque meuble. Des dessus et dessous de meubles…

À cela vous n’oublierez pas l’électricité et tout ce qui a attrait, les ampoules, les fils… La même chose pour la plomberie, etc.

Comme vous le voyez, c’est un travail qui peut être finalement très complet.

Mais une fois que vous avez en main ce listing, il ne vous faut que quelques minutes pour faire le point. Et c’est bien là tout l’intérêt.

Vous avez sur un papier tout ce qu’il y a à faire. À partir de maintenant, vous ne pouvez pas dire que vous ne le saviez pas. C’est le début du processus, la première étape.

Vous pouvez passer ainsi ensuite à la deuxième étape, l’analyse.

 

Que faire après l’autocontrôle ?

 

Une fois de plus cela va dépendre de vous. Mais si vous vous êtes engagé, c’est pour progresser et allez de l’avant. Alors c’est le moment de prendre des décisions et de fixer les objectifs.

N’oubliez pas que la prochaine fois, nous parlerons de votre façon de faire. Ill ne s’agira plus de pièces et de mobilier. La procédure sera la même, mais vous comprenez tout l’impact que cela pourra avoir sur vous. C’est vraiment une bonne méthode ou tout du moins un bon départ pour se fixer des améliorations (peut-être des résolutions…).

En attendant, revenons-en à notre pièce.

Qu’avez-vous noté ?

  • Du nettoyage ? Pas de problème il ne vous reste plus qu’à le planifier. Est-ce du nettoyage quotidien, hebdomadaire, mensuel, annuel ? À vous de le fixer.
  • Du rangement ? Idem.
  • Matériel qui ne fonctionne pas. Prévoir le remplacement, soit un achat, soit une réparation.
  • Travaux à envisager. Prévoir peinture ou papier peint, etc.

Vous pouvez avec toutes ces données, fabriquer votre plan d’action. Il ne vous reste plus qu’à le notifier d’une façon ou d’une autre. Ensuite, poser la première action et ainsi de suite.

Le support que vous utiliserez sera là pour vous rappeler les étapes à suivre. Mais il vous sera utile aussi pour suivre l’avancement des opérations.

Ce sera à la fois votre planificateur et votre vérificateur.

Vous pourrez ainsi par la suite procéder à votre contre-visite pour apprécier ou non les progrès.

 

Quels résultats en attendre ?

 

Il y a de nombreux degrés d’utilisation de cette méthode, mais cela peut aller très loin.

Vous pouvez ainsi en arriver à savoir tout ce qui se trouve à un endroit précis ainsi que son emplacement exact. Imaginez un tiroir ou vous savez ce qu’il y a au détail près. Oui, cela existe ! Et d’ailleurs, ne faites-vous pas cela d’une certaine façon quand vous classez vos fichiers dans des dossiers sur votre ordinateur ?

De la même façon, vous procédez ainsi pour le rangement de réfrigérateur. Et cela peut vous rendre rapidement des services. Vous voyez d’un seul coup d’œil ce qui peut manque par exemple.

Vous l’avez compris, une fois que vous avez mis en place cela, il ne vous reste plus qu’à faire de nouveaux autocontrôles. Les 9 dixièmes du travail seront faits et il ne vous restera que le minimum à finaliser.

 

Conclusion du système.

 

Comme vous le voyez. Ce simple contrôle peut amener à pas mal d’activités et de travaux par la suite.

Aussi le but de cet article, ce n’est pas de vous faire peur. Non, le but est simplement de prendre conscience, que l’on peut à un instant T faire le point d’une situation et d’en tirer les enseignements.

Libre à vous d’en faire ce que vous souhaitez. Mais une fois de plus, si cette façon de faire fonctionne dans les entreprises, elles fonctionneront de la même façon avec vous…

 

Votre action du jour.

 

Votre action du jour, va consister à préparer votre auto contrôle. Choisissez la situation qui vous convient bien. Vous pouvez commencer par le contrôle d’une pièce, votre bureau par exemple. Selon votre degré d’exigence, il sera plus ou moins détaillé. Le plus important c’est de commencer la démarche. Ensuite de voir comment elle évolue. Dans le prochain article, nous irons plus loin dans la démarche. On s’attaquera non plus à des objets ou à des lieux. Non, ce sera le moment de vous fixer des objectifs pour vous personnellement.

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Avez-vous déjà pratiqué l’autocontrôle ? Qu’en avez-vous retiré ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



2 commentaires sur Je me bouge, l’autocontrôle, je me fais aider par un inspecteur !(partie1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.