Menu +

Je me bouge, une méthode pour rendre simple une tâche ?

 

 

Rendre simple une tâche. Dans l’article d’aujourd’hui, je vais vous parler d’une méthode pour rendre les choses simples. Vous risquez d’être surpris par cette façon de faire. Mais vous verrez en qu’en l’utilisant, elle va vous rendre des services que vous-même, vous n’auriez pas soupçonné.

 

rendre simple une tache, faire compliqué, méthode pour simplifier
  Et si je rapetisse la cible ?

 

 

Quelle est donc cette méthode ?

 

Avant de vous dire de quoi il s’agit, je dois vous prévenir que la réponse risque de vous paraître étonnante, voire plus.

Car ce que je vais vous proposer pour simplifier les choses, ce va être tout simplement de les compliquer.

Vous voyez, je suis sûr que vous demandez si j’ai bien toute ma raison !

Rendre les choses plus difficiles pour se simplifier la vie ! Il y a certainement un meilleur moyen de faire cela, quand même !

C’est possible, mais nous allons voir ensemble ce que cela peut nous apporter. Et comment vous allez pouvoir mettre cela en place.

 

 

D’où vient cette méthode ?

 

Pour trouver cette méthode, j’ai fait appel à quelques souvenirs personnels. Notamment une façon de faire qui m’est revenue à l’esprit il y a quelque temps.

Cette façon de faire, j’en avais déjà parlé lors d’un défi que je m’étais lancé. Ce défi était de me consacrer à la lecture rapide. (Lecture rapide.)

Outre l’utilisation d’un guide, j’avais utilisé à l’époque la variation de rythmes pour améliorer mon score.

Rappelez-vous ! Il suffisait d’augmenter le rythme de lecture avec des battements de plus en plus rapides. Tellement rapide, qu’à un moment il devenait très compliqué, voire trop compliqué à suivre.

Ensuite, il suffisait de revenir à un rythme plus lent et là, ô miracle, cela devenait simple de tout lire.

 

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

 

Pour simplifier les choses, je partais par exemple d’un rythme de 40 battements. Autrement dit je lisais une ligne à chaque battement.

Puis j’augmentais le nombre de battements, 50, puis 60 puis 70…

Il arrivait un moment ou cela devenait compliqué de suivre le rythme. Le cerveau n’arrivait pas à assimiler complètement, cela était trop rapide !

Et c’est donc là où la méthode intervenait. Je redescendais d’un cran les battements. Et j’avais la surprise de voir qu’au niveau inférieur soit 60 battements dans cet exemple, j’arrivais à suivre.

Mon cerveau avait fait connaissance avec un rythme bien plus important. Si bien qu’au niveau inférieur il était tout à fait capable d’assimiler.

Je passais donc d’un rythme de 40 lignes minute à un rythme de 60 lignes minute. Vous voyez la progression ? !!

La méthode consistait donc à trouver une façon de faire les choses plus vite, plus difficilement, pour arriver à un meilleur niveau.

Et vous comprenez bien que si vous devenez capable de lire à 60 battements, alors lire à 50 deviendra pour vous ultra simple. Alors même que quelques minutes avant vous en étiez à 40.

 

 

Je complique les choses pour les simplifier !

 

Maintenant, imaginez que cette façon de faire soit utilisable dans toutes les activités, toutes les tâches.

Vous auriez en main une façon de faire qui vous « assurerait » des résultats !

La seule chose que vous devez trouver, c’est comment compliquer quelque chose qui par la suite va devenir simple à faire.

Je vous avoue que cela peut paraître « tordu », mais avec un peu d’imagination vous allez trouver ces façons de faire.

D’ailleurs je vais vous donner quelques exemples pour clarifier cela.

 

 

Comment reproduire cela dans toutes les situations ?

 

Prenons l’exemple de sportifs. Par exemple le tennis de table, quels effets cela résulterait si vous faisiez vos entrainements avec une petite raquette ? Vous vous doutez que vous auriez plus de facilité avec une raquette normale.

De même au foot : vous êtes gardien de but et vous vous entrainez dans des buts plus grands que la normale. Que va t ’il se passait quand vous allez revenir à des cages conventionnelles. Par contre il est possible d’inverser la situation pour les attaquants. En diminuant les dimensions des buts, vous compliquez la chose. Et donc, revenir à des buts plus grands vous facilitera la tâche.

Un résultat identique est obtenu par les jeunes qui s’entrainent avec des « grands ». Ils n’ont aucun mal par la suite à rejouer avec ceux de leurs âges.

 

 

Quittons le sport !

 

Mais cela ne s’applique pas qu’au sport. Ayant fait un peu de théâtre, on vous recommande pour maitriser un texte de l’apprendre et de le réciter dans toutes les situations possibles, même les plus délicates.

Sauter à la corde en récitant le texte, le réciter en chantant, le crier, le dire à une vitesse vertigineuse…

Quand vous procédez ainsi, vous n’avez plus aucun mal pour le ressortir dans la situation normale sur scène. De plus, cette parfaite connaissance vous permet de pouvoir vous plonger complètement dans les émotions, le texte ne devenant plus un problème.

Pour améliorer votre attitude de persuasion, adressez-vous à un public qui n’est pas compétent dans ce que vous voulez enseigner. Vous apprendrez plus rapidement la pédagogie, vous saurez plus facilement vous faire comprendre.

Devenir un orateur de premier ordre est votre ambition, adressez-vous à un public hostile. Vous verrez à quelle vitesse vous allez progresser !…

 

 

Profitez de votre énergie !

 

Voilà comme vous le voyez, cette méthode est simple. Et vous vous en doutez elle est vraiment efficace.

De plus, ce qui est intéressant, c’est que pour procéder ainsi vous allez utiliser d’une qualité que vous avez, au moins dans les premiers moments.

De quoi s’agit-il ?

Quand vous vous lancez dans une activité, une tâche que vous souhaitez finaliser, vous êtes dans une attitude enthousiaste. Vous avez envie d’y arriver, vous avez en vous toute l’énergie et la volonté nécessaires.

C’est donc le moment de faire les choses un peu plus compliquées.

Pourquoi faire facile, il sera toujours temps !

Faites compliqué. Profitez de votre détermination !

Ne vous demandez pas l’impossible, mais faites en sorte d’habituer votre cerveau aux situations plus compliquées.

La simplicité viendra par la, suite quand vous reviendrez à des conditions normales…

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour c’est de trouver dans la tâche que vous faites actuellement, comment vous pouvez la compliquer.

Diminuer le temps, augmenter la complexité, les obstacles. Bref trouver ce qui par la suite, une fois que les conditions « normales » seront retrouvées, vous rendra la tâche facile…

Une fois de plus, profitez de votre enthousiasme pour cette activité !

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Que pensez-vous de cette méthode ? Un peu « tordue » ? Ou au contraire diablement efficace ?

Téléchargez votre méthode IQARE pour écrire un livre !



1 commentaire sur Je me bouge, une méthode pour rendre simple une tâche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *