Menu +

La procrastination en 15 points. Explications.

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




La procrastination (wikipedia)? Vous voyez de quoi je veux parler. S’il vous arrive de remettre à plus tard certaines tâches. Si vous avez du mal à vous mettre à l’action. En vous trouvant ou non de multiples raisons ! Vous souffrez effectivement de ce problème qu’est la procrastination.

La procrastination peut se présenter sous la forme: \
    Procrastination. J’ai la flemme !

 

 

La procrastination ne vient pas d’ailleurs

 

D’ailleurs. Autant se le dire. La procrastination, c’est le véritable problème qui amène à ne pas agir. Comme vous allez le voir, il y a de multiples raisons qui vous poussent à cela. Mais d’un autre côté, vous verrez que le souci n’est et ne vient que de vous.

Ce qui en soit est une bonne nouvelle ! Si vous êtes la source de votre propre procrastination. Cela vous laisse une chance.

1, d’en prendre conscience ! Et de 2, de travailler dessus !

 

 

Procrastination = immobilisme

 

Comme vous le savez le nouveau leitmotiv du blog. C’est de passer à l’action régulièrement. Aussi, vous vous doutez bien que la procrastination est un sujet qui mérite que l’on s’y attarde.

En effet la procrastination amène à l’immobilisme. C’est pourquoi dans la suite de l’article, procrastination et immobilisme ne font qu’un !

Donc, voyons ensemble comment et où se manifeste la procrastination !

Les occasions de procrastiner vous les connaissez ! Je ne peux pas penser que cela ne vous a pas traversé l’esprit un jour.

À moins d’être une machine à passer à l’action sans défaut. Vous allez retrouver certains points qui risquent de vous rappeler quelque chose…

Il est temps maintenant de commencer la liste.

 

 

Procrastination : les différentes manifestations.

 

  1. Je ne suis pas prêt.
  2. Je ne suis pas capable.
  3. La peur de ne pas savoir faire
  4. La peur d’échouer
  5. Peur de la réussite
  6. Ne pas décider
  7. Être débordé par le temps
  8. Au contraire, avoir tout le temps
  9. Cela ne sert à rien !
  10. J’ai la flemme !
  11. Je n’ai pas confiance en moi !
  12. Voir la masse et être impressionné.
  13. Demain cela sera mieux
  14. J’attends que cela se fasse
  15. Je fais pour les autres pas pour moi.

 

 

Il existe des techniques… ?

 

Comme vous le voyez, la liste est longue et variée.

Peut-être vous retrouvez-vous dans certaines situations ?

Maintenant, nous allons voir cela en détail. Certains éléments ne viennent que de vous. De votre histoire. D’autres sont ou vous semblent liés aux autres et à votre environnement.

Alors suivons la liste !

Mais, plus intéressant encore !

Est — il possible de trouver des techniques, des façons de faire pour éviter ces différents points ? Pour contrer la procrastination ?

 

 

Je ne suis pas prêt. Procrastination 1.

 

Peut-être perfectionniste, vous souhaitez avoir tout en main pour passer à l’action. Il vous faut l’ensemble des qualités et des éléments pour démarrer.

Alors bien entendu, quand cela est dans vos cordes, pas de soucis. Vous savez agir.

À moins que l’un des autres points suivants ne vienne annuler cette bonne intention.

Pour le reste généralement, vous le savez. À aucun moment, vous n’aurez toutes les cartes en main pour agir. Il vous manquera toujours quelque chose. Quitte à ce que vous l’inventiez…

Certes, vous n’êtes pas prêt à réaliser parfaitement la totalité d’une tâche. Mais ne dites pas que vous n’êtes pas capable de commencer une simple petite action !

À la suite de cela, peut être que vous serez un peu « plus prêt » !

 

 

Je ne suis pas capable. Procrastination 2

 

Alors là évidemment tout à fait d’accord. Si vous voulez jouer un morceau de guitare comme cela, dès le départ ! Effectivement, vous risquez de ne pas être capable.

Mais si vous commencez par apprendre les accords. Çà, c’est dans vos cordes (OK c’est moyen, mais je devais la faire !). Puis apprendre la mélodie. Note après note. Peu de temps après, vous verrez que dorénavant vous êtes capable !

On verra par la suite que pour être capable, il faut aborder la tâche d’une certaine façon ! (point 12).

Il s’agit donc une fois de plus d’une croyance limitante que vous avez. Bien sûr que l’on ne sait pas obligatoirement tout faire dès le début.

Mais n’êtes-vous pas capable de faire une première petite action ? Dans la mesure de vos capacités ou possibilités. C’est comme vous voulez !

 

 

La peur de ne pas savoir faire. 3

 

Ce point rejoint un peu le précédent. Mais là, vous vous créez un blocage supplémentaire. Vous vous interdisez de faire les recherches pour.

Si c’est quelque chose de nouveau pour vous. Il n’y a rien d’anormal à ne pas savoir faire.

Par contre, quelqu’un a déjà fait cela précédemment. Il serait étonnant, à moins de vouloir réaliser quelque chose d’inédit, de ne pas trouver de traces.

Il vous suffira ensuite de suivre la marche à suivre. Vous ne le saviez pas. Mais quelqu’un d’autre oui ! (suivre un modèle)

Suivez son exemple (tutos, formations, lecture…)

 

 

La peur d’échouer. Procrastination 4

 

Évidemment, celle-là, rassurez-vous ! Beaucoup de gens la craignent.

Que va -t ’il m’arriver si je me rate ? (je me suis pris un râteau)

Eh bien ! À cela, 2 réponses !

La première, c’est de vous poser effectivement cette question et d’y répondre.

Bien souvent, vous vous rendrez compte que cela ne comporte pas de risques majeurs. Le plus évident, c’est que si vous ratez vous revenez à votre point de départ. Pas si grave que cela ! Non ?

Qui plus est, vous savez pour la prochaine fois ce qu’il ne faut pas faire !

Si vous arrivez à la conclusion que cela demande trop de risques. Alors, commencez plus petit et voyez ce qu’il en est !

Ce sera toujours le moment de voir si vous devez insister.

Le 2e point, est simple. C’est que si vous ne faites rien, vous n’avez aucune chance d’échouer !

C’est évident ! Mais le problème subsiste. Vous aurez peut-être toujours cela dans un coin de votre tête.

Genre : « Je suis sûr que cela aurait marché ! Je m’en veux de ne pas avoir essayé ! »

 

 

La peur de réussir. Procrastination 5.

 

Celle-ci est moins courante. Mais elle existe. On la trouve au travail par exemple.

Vous demandez une promotion, vous l’obtenez. Et là, tout se passe bien !

Problème. Vous pouvez penser que vos collègues dorénavant vous regardent d’un autre œil ! Vous êtes devenu un chef, peut-être leur chef…

Idem si vous êtes entrepreneur. Votre réussite va vous procurer beaucoup de travail. Fini la tranquillité… Vous allez devoir travailler encore et encore ! Vous pouvez ainsi craindre pour votre vie familiale, etc.

Là, quelle est la solution ?

Évidemment, faites-le ! Vous aurez bien le temps par la suite de revenir en arrière, si cela ne se passe « pas bien ». C’est un chemin beaucoup plus simple. Il vous suffira… de ne plus agir !

 

 

Ne pas décider. Procrastination 6

 

Là, on aborde un point de la procrastination qui va vous demander un peu plus de travail. Tout du moins, un point qui va vous demander d’adopter une nouvelle habitude. Si vous ne l’avez pas.

Devant une tâche, vous pouvez vous poser d’innombrables questions. (Prendre rapidement les décisions)

À la suite de cela, vous devez prendre une décision pour attaquer votre première action.

Et là, vous réfléchissez, vous réfléchissez… Évidemment pas de décisions et donc pas d’actions !

La solution est assez simple. Vous pouvez commencer petit. Mais pour tout ce que vous faites, posez-vous la question du pourquoi vous le faites ?

Et prenez la décision de le faire !

Au magasin, ne passez pas de temps à réfléchir sur les produits. Prenez des décisions rapides sur ce que vous voulez.

C’est une habitude que vous devez prendre pour tout ce que vous faites. Il est possible que vous fassiez des erreurs. Et sachez-le ! Cela n’a rien d’anormal !

Par contre, vous prenez ainsi, l’habitude de prendre des décisions plus rapidement. Et donc de pouvoir passer à l’action ensuite.

 

 

Être débordé par le temps.7.

 

Eh oui ! Le temps n’est pas extensible. Débordé comme vous l’êtes, vous n’avez pas le temps d’en faire plus !

Et donc, vous faites au jour le jour ce que vous avez à faire. Mais vous ne pouvez pas trouver le temps de faire ce qui vous tient particulièrement à cœur.

Impossible à caser dans votre emploi du temps.

La solution, vous la connaissez. Il vous faut gérer au mieux votre temps.

Tout d’abord commencer par éliminer ce qui ne vous apporte rien ou pas grand-chose. Mais que vous continuez à faire au quotidien. (regardez en continu les actualités, consulter les réseaux sociaux de façon maladive, rangement, etc.)

Et bien entendu mieux gérer vos journées. Vous avez dans le blog de nombreuses manières d’améliorer cela. Nous en verrons d’autres par la suite.

Cependant, je vous conseille pour commencer la todo list (todo list). C’est vraiment la base d’une bonne organisation du temps !

 

 

Au contraire, avoir tout le temps. 8.

 

Pas de soucis. « Si ce n’est pas fait aujourd’hui, je le ferais demain ou plus tard ! De toute façon, il me reste encore 3 jours ! »

Cela vous parle ?

Alors, sur ce point on peut penser que c’est une façon de voir la vie sympa. D’ailleurs, si la tâche n’est pas absolument urgente, cela peut être une vision !

Maintenant, imaginons que pour les jours à venir, la situation change. Vous êtes malade, moins bien. Ou d’un coup, vous avez de réelles urgences.

Ce qui ne vous posait pas de soucis, a toutes les chances de ne pas se faire. Vous allez dorénavant être bien trop occupé à ces nouveautés.

Vous voyez le risque ?

La solution (une chose à la fois). Évitez de penser que vous avez tout le temps  ! Cela peut changer !

Faites les choses au fur et à mesure.

 

Cela ne sert à rien. Procrastination 9

 

« Cela ne sert à rien ! » Vous vous êtes déjà dit cela ?

Vous vous dites, du moins vous pensez que tous les efforts que vous allez fournir au final ne servent à rien.

Inutile de vous priver si vous faites un régime. De toute façon, vous allez quand même continuer à grossir.

Inutile d’écrire tous les jours. Je ne finirais jamais mon livre !

Comment faire dans ces cas-là ?

La première des choses est de réfléchir au bien-fondé de ce que vous envisagez de faire. Est ce que cela a déjà apporté des résultats favorables à certains ? Si oui, alors c’est que finalement ce n’est pas systématiquement inutile.

Cela ne doit pas être une excuse pour la prochaine raison qui suit….

 

 

J’ai la flemme ! Procrastination 10

 

Pas besoin de dessin pour cela.

Et surtout, je n’ai pas de solution. Sauf, si vous comprenez que sans action. De toute façon il ne se passera rien.

Il y a de fortes raisons que derrière cette « justification » se cache l’une ou l’autre des points abordés dans l’article.

Si par contre, vous êtes réellement fatigué ! Alors inutile de commencer quelque chose de nouveau. C’est voué à l’échec !

Dans ce cas précis, il est judicieux d’attendre un peu… !

Donc vous l’avez compris. Trouvez votre réelle raison de flemme. Et utilisez les solutions vues dans l’article.

 

 

Je n’ai pas confiance en moi. 11

 

De nouveau, là, voilà une situation qu’il va falloir améliorer. Ou Changer. La confiance se travaille. Nous aurons l’occasion de le voir encore par la suite. (Confiance en 10 points)

La première des choses à faire, c’est de prendre le temps de la réflexion.

Vous avez obligatoirement réussi des tas de choses dans votre vie. Et pas des moindres ! Marcher, faire du vélo, avoir des amis, conduire, utiliser un ordinateur… Vous savez que vous êtes donc capables.

Toutes ces réussites vous montrent que vous avez les capacités pour envisager de nouvelles opportunités.

Voilà donc de nouveau une croyance limitante que vous pouvez particulièrement travailler.

 

 

Voir la masse et être impressionné. 12

 

Avez-vous déjà vu une pyramide en Égypte ? Notre Dame à Paris ? La tour Eiffel ?

Avouez que ce sont des œuvres monumentales !

Alors que devez penser les personnes qui y ont donné vie ?

« Impossible ! Cela ne peut pas se faire ! »

Vous pensez vraiment qu’ils avaient de telles pensées ?

Imaginez Gustave Eiffel dans son bureau de travail. Bien sûr, il avait en tête l’image de ce qu’il souhaitait construire. Bien sûr, il savait qu’il s’attaquait à une tâche colossale.

Mais plutôt que de voir le produit dans son ensemble. Il l’a décomposé. Tout d’abord les fondations, puis les premiers éléments métalliques des pieds.

Et ainsi de suite. La tour Eiffel, oui cela impressionne. Mais une tige de fer ! Un peu moins non ?

Il en est de même pour tout travail. Avant de voir le travail fini (même si la visualisation est utile dans tous les cas.).

Voyez les différentes étapes.

Vous voulez tenir un blog ? Commencez par l’installer. Écrivez votre premier article, etc.

La Tour Eiffel ! Rapport avec la procrastination ?
   La Tour Eiffel ! Rapport avec la procrastination ?

 

Demain, cela sera mieux ! Procrastination 13

 

Cela rejoint en partie le premier point.

Vous pouvez toujours espérer que demain vous aurez plus de possibilités. Que les conditions seront meilleures.

Mais alors, posez-vous les bonnes questions !

Quelles seraient ces meilleures conditions ? Qu’est ce que vous pouvez espérer de plus ?

Vous savez qu’il y a de toute façon peu de chances que toutes les conditions soient réunies.

D’ailleurs, est-ce qu’elles seraient vraiment meilleures pour pouvoir simplement faire la première petite action ?

Vous n’avez aucun donc besoin d’attendre que les temps soient meilleurs. Commencez petit !

Là, quoi qu’il en soit, les conditions vous le permettent !

 

 

J’attends que cela se fasse. 14

 

Celle-ci vous la connaissez ! Vous vous dites que peut-être les éléments vont se rassembler pour que vous arriviez à vos fins.

Inutile de faire quoi que ce soit pour cela ! Cela va arriver…

Peut-être qu’une fée va se pencher sur votre cas. Qu’un génie va vous apporter la solution toute faite…

Revenez sur terre ! Plus simplement vous pensez que vous allez trouver la solution comme cela ! Que vous allez faire la rencontre qui va vous aider…

Bref, vous l’avez compris ! Compter sur le hasard, la chance ou les divinités, cela risque vraiment de ne pas aboutir.

Oubliez !

 

 

Je fais pour les autres, pas pour moi. 15

 

Peut-être avez-vous du mal à dire non à certaines sollicitations ?

Vous avez vos tâches personnelles. Mais régulièrement, certaines personnes viennent vous voir et vous demandent de l’aide.

Et là vous vous sentez « obligé » de répondre à leurs sollicitations. Aussi, bien évidemment vous n’avancez pas dans vos propres tâches.

Alors, bien sûr, c’est bien de rendre service. Mais dans ce cas-là, c’est à vous que vous ne rendez pas service.

Vous ne trouvez pas le temps de faire certaines activités qui vous tentent. Vous faites passer les autres avant vous.

La solution ? Elle est simple. Vous allez devoir apprendre à dire NON aux autres.

Prenez le temps de justifier précisément pourquoi vous ne souhaitez pas faire ce que l’on vous demande. Vous aussi, vous avez une vie et des tâches à accomplir.

Et vous savez que certaines personnes ne sont pas vraiment dérangées à demander à d’autres de faire « leur » travail !

Rendez leur service ! Et rendez-vous service ! Dites non…..Merci !

 

 

La toile de la procrastination.

 

Vous voyez, la procrastination est effectivement un mal qui peut frapper la grande majorité des gens. D’ailleurs à un degré plus ou moins grand tout le monde doit y faire face.

Vous noterez que souvent, la procrastination est due à des croyances limitantes que vous avez.

Cela peut aussi venir d’une certaine facilité de votre part. « J’ai la flemme ! »

Néanmoins dans tous les cas, celle-ci est très présente. C’est pourquoi vous devez avoir en tête les solutions pour y faire face.

Pour aller de l’avant, vous devez agir. Çà vous le savez !

Mais vous savez aussi que cette sournoise procrastination peut vous attirer comme le ferait une toile d’araignée.

Aussi, ne vous laissez pas piéger et utilisez ce que vous venez de voir pour progresser.

Vous aurez l’occasion de voir de multiples façons de la contourner par la suite. Mais le but de cet article était de vous faire prendre conscience de ce qu’est la procrastination.

Avec toutes ses représentations.

 

 

Votre action du jour.

 

Votre action du jour est de relire les différents points que l’on vient de voir. Et de voir de quelle manière se manifeste la procrastination chez vous ?

Maintenant que vous savez comment y remédier. Prenez le temps de travailler vos points faibles. Comme vous avez pu le voir. Cela peut se présenter sous différentes formes. Alors, autant ne pas perdre de temps ! Et axer votre travail vers ce qui le nécessite particulièrement !

Je ne dis pas que par un coup de baguette magique cette procrastination va disparaître. Mais en travaillant ces points, vous avez de fortes chances de passer à l’action plus facilement.

Je vous le souhaite vivement !

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Quel est votre type de procrastination ? Est ce que vous voyez d’autres points qui entraînent la procrastination ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



2 commentaires sur La procrastination en 15 points. Explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.