Menu +

Oui, les aînés sont plus intelligents ! 3 sources de succès à en tirer…

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....




Suivant différentes études, les aînés seraient plus intelligents que leurs frères et leurs sœurs.

En fait, leurs QI seraient supérieurs à ceux des suivants. Différentes explications sont avancées. Elles mettent le point sur le rôle des parents dans ce processus.

Nous verrons que cette conclusion d’étude peut avoir des enseignements intéressants quant à la recherche du succès.

 

Les ainés sont plus intelligents. Cela commence dès la naissance
    Les aînés sont plus intelligents ! +d’amour ?

 

 

 

Avant de commencer

 

Commençons par un avertissement.

Comme toute étude, cela est à prendre avec quelques précautions. Mais il y a certains points qui effectivement vont dans ce sens. Il faut bien noter que l’on ne parle pas dans ces études de l’affection que les parents portent aux enfants. Mais bien de messages et d’informations que ceux-ci apprennent à leurs chérubins.

 

 

Plus d’investissement pour l’ainé !

 

Le premier point c’est que l’aîné est plus stimulé intellectuellement par les parents.

Tout d’abord, c’est le premier. Donc sujet de toutes les attentions. On s’en occupe plus intensément. Avec plus d’émotions (on s’inquiète, on se pose des questions…). Ce plus d’émotions envoie des messages plus forts, plus « imprégnant ».

Une fois la « surprise et la nouveauté » passées pour les suivants. L’attention est de fait peut-être moins importante.

Certes, une fois de plus, cela ne nuit pas à l’affection pour chacun. Mais les parents vont s’investir un peu plus quand il s’agit du premier. Apprendre tout ce qu’il y a à apprendre. Ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire, etc.

Ils passeront plus de temps pour la lecture, les découvertes, les jeux, etc.

 

 

Le temps n’est pas extensible…

 

Le deuxième point est que proportionnellement, le temps n’étant pas extensible. Les parents passeront moins de temps avec le deuxième puis le troisième.

En effet, pour le premier pas de souci, tout le temps lui est consacré. Ensuite pour schématiser les choses, le deuxième n’a plus « droit » qu’à 50 % de cette attention. Et ainsi de suite.

Aussi, le nombre d’enfants augmentant, le savoir donné par les parents est partagé. Autant dire que le dernier dans une grande famille sera moins « éduqué » par ses parents. Ceux-ci auront en partie laissé la main aux frères et sœurs.

 

 

Un peu d’histoire.

 

Historiquement, l’aîné était aussi le responsable de famille (droit d’aînesse), en l’absence des parents. Cela lui conférait un droit, mais aussi un devoir. Celui de surveiller le reste de la famille. Et de faire leur éducation. Les parents étant occupés à leurs différentes tâches.

Ces responsabilités leur apportaient ainsi une certaine autorité. Mais aussi plus de savoirs.

De nos jours, le système a changé. Mais il en subsiste un point qui se fait naturellement. L’aîné apprend et « forme » ses frères et sœurs.

 

 

L’ainé est toujours le tuteur !

 

Ils apprennent à l’autre. C’est donc une pratique d’intelligence et de savoir.

Quand vous apprenez aux autres, c’est que vous avez acquis le savoir et le savoir-faire. Et vous le maitrisez. Et de plus, vos savez faire passer simplement le message. Il le faut ! Car la personne en question (votre cadet ou votre benjamin) lui est ignorant de la chose.

C’est comme vous l’avez déjà vu une des étapes ultimes du développement personnel (apprendre aux autres).

Autrement dit, l’aîné fait preuve dans « cette éducation » de qualités intellectuelles élevées. D’où le QI supérieur et cette conclusion que les aînés sont plus intelligents.

 

un ainé aide son petit frère dans un gros tuyau.
    Les aînés, plus intelligents? Ils forment….

 

Il reste que l’aîné est seul pour découvrir la vie…

 

Mais il y a certainement un autre point qui intervient dans ce constat, vis-à-vis de l’aîné. Celui-ci n’a pas de référence hormis ce que ses parents peuvent lui dire. Et vous vous doutez bien que les parents ont oublié depuis longtemps les problèmes que l’on peut rencontrer quand on est petit, tout petit…

On n’a pas de recul sur le monde, un du fait de l’expérience. Mais aussi de la taille. Vous vous retrouvez face à un monde gigantesque. Une table, c’est haut comme une maison. Une maison devient un gratte-ciel, etc.

Ce problème de taille, entre autres, mais ce n’est pas le seul va vous créer des tas d’obstacles. Et vous allez faire votre propre éducation en accumulant les erreurs, les problèmes.

À chaque obstacle, vous cherchez, vous tâtonnez, jusqu’à arriver à une solution.

En fait votre vie de « débutant de la vie » est truffée de ce genre de problèmes.

Et cela bien entendu, vous endurcit. Et fait travailler votre intelligence.

 

 

Le travail est maché….

 

Quand les petits frères ou les petites sœurs arrivent, elles profitent de vos conseils. Les problèmes sont évacués au fur et çà mesure. Bien sûr d’autres surviennent.

Mais ceux que votre aîné vous enseigne, vous n’avez aucun effort intellectuel pour les réaliser. Il vous donne le raccourci pour cela.

Pas besoin de réfléchir, pas d’effort intellectuel à faire. Vous avez la solution par l’aîné.

Pour synthétiser la situation, vous n’avez pas l’ensemble des problèmes qui peuvent vous forger la vie.

Or, le plus souvent, c’est comme cela que l’on progresse. Un problème, une erreur ce n’est pas un échec. C’est une étape à ne pas renouveler. Une étape qui vous demande de trouver autre chose pour vous sortir d’affaire.

C’est en cela que l’échec est favorable et vous pousse vers la réussite. Ou du moins le devrez.

Rappelez-vous du râteau !

Peut-être une explication que les aînés sont plus intelligents…

 

 

Les ainés sont plus intelligents. La conclusion.

 

Voila donc ce que ces études peuvent nous apprendre. En fait 3 points importants, qui sont les suivants.

  • Celui-ci peut paraître évident. Plus on apprend de choses, plus on en sait et plus on forge son intelligence. La leçon est donc d’apprendre tout le temps, ne pas cesser. Pour cela, il est essentiel de lire, de se renseigner, de s’intéresser à des tas de matières. Se former continuellement est aussi une route toute tracée pour l’intelligence.
  • Apprenez aux autres, cela fait travailler vos capacités intellectuelles. Outre le fait que pour apprendre vous devez avoir le savoir et le savoir-faire. Apprendre développe en vous la faculté de transmettre des messages simplement.
  • Les échecs et les problèmes vous apprennent beaucoup. Les personnes qui réussissent ont généralement eu beaucoup de problèmes à solutionné. Celui qui n’a pas de soucis a moins de chance de progresser. Trouver des solutions aux problèmes demande de faire appel à votre intelligence.

Alors, les aînés sont plus intelligents ? Pour rassurer, le reste des frères et de sœurs. Chacun va utiliser sa place chronologique pour développer d’autre qualité que l’intellect pur. Certains seront plus créateurs, plus malins, plus diplomates, plus insouciants…

Descartes, Darwin n’étaient pas les aînés. Et pourtant…. Vous en connaissez certainement d’autres…. Vous ? 🙂

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour c’est de réfléchir à ce que ces études nous apprennent.

Avez-vous soif d’apprendre ? Lisez-vous ?

Êtes-vous du genre à apprendre aux autres ? Jouez-vous le rôle de l’aîné.

Est ce que les problèmes sont pour vous des sources de progression ? Ou sont — ils des boulets qui vous bloquent ou vous limitent ?

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Vous êtes l’ainé ? Que pensez-vous de ces études ? Vous n’êtes pas l’ainé ? Que pensez-vous de ces études ?

Des euros en plus ? Dans 90 jours, c'est votre tour ! Vous aurez votre propre livre en main ! Téléchargez gratuitement la méthode IQARE, la méthode pour écrire votre livre pas à pas en 3 mois. Un livre, c'est beau ! Mais ça l'est encore plus quand c'est le sien ! Et si en plus, cela peut rapporter des euros supplémentaires....



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.