Menu +

Raconte une histoire ! Ça plait toujours ! Je me bouge !

 

 

Raconte une histoire ! Dans l’article précédent (extrait du livre), vous avez découvert l’histoire de Charly. Dans celui-ci, vous allez voir l’intérêt qu’il y a à raconter des histoires. Et pourquoi, vous devez les utiliser ? Voyons cela ensemble !

 

 

raconte une histoire, raconter des histoires
 Raconte une histoire !  Jeudi dernier, j’essayais des baskets et soudain….

 

 

Tiens, comment vas-tu ?

 

Qu’est ce que vous faites quand vous rencontrez une connaissance ? Après vous être intéressé à ce qu’il avait à vous dire, vous allez lui parler de vous. Vous allez lui raconter les dernières histoires qui viennent de vous arriver.

« Tu ne devineras jamais ce qui m’est arrivé dans le magasin de chaussures ? …»

« Hier, j’attendais le bus tranquillement, et là ; un type m’aborde et me dit…. »

« C’est fou ce que les enfants peuvent te dérouter. Mardi dernier, je gardais mon petit fils. Je lui sers à manger. Je lui demande « qu’est ce que l’on dit ? » . J’attendais qu’il me dise merci tout simplement. Et là, j’ai eu du mal à ne pas me retenir de rire. Il me dit « j’en veux bien une autre ! » »

Vous voyez, ce sont autant de situations qui vont être la source d’une histoire à raconter. Et si vous observez bien, si vous prenez le temps, vous en captez des tas d’histoires chaque jour.

Ce sont autant de situations qui en les racontant peuvent captiver votre auditoire.

 

 

Les enfants aiment qu’on leur raconte une histoire !

 

Les gens aiment les histoires. Et ils les aiment depuis qu’ils sont tout petits.

Vous-même, est-ce que vous aimiez que l’on vous raconte des histoires ? Certainement.

Alors pourquoi aimiez-vous cela ?

La raison principale c’est que généralement, elles finissaient bien. Le ou les personnages principaux s’en sortent bien. Les petits cochons ont raison du loup. La sorcière ne gagne pas. Et souvent, à la fin, cela finit encore mieux. C’est le fameux : « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ! ».

Qu’est ce que cela représente pour l’enfant ?

Malgré son petit âge, l’enfant a aussi ses problèmes. Et là que se passe-t-il ? Le « héros » qui en a lui aussi, réussit à se sortir de ceux-ci, à les éliminer. C’est cela qui en partie fait la force des histoires.

Fort de l’image de son héros qui s’en sort ; cela lui donne du courage, de la confiance.

Et puis, il faut bien le reconnaître. C’est quand même plus sympa une situation qui finit bien ! Non ?

 

 

Dés fois, cela finit mal !

 

Et même quand cela se finit mal. Mettez-vous à la place du corbeau qui perd son fromage. Du lièvre qui perd sa course contre la tortue.

Eh bien, même quand cela finit mal, il y a toujours des leçons à tirer de cela. C’est cela aussi la force quand on raconte des histoires. On peut avec quelques images faire passer un message.

Et ce sont justement ces images, qui vont faire que les histoires sont un puissant outil de communication.

Images qui vont favoriser entre autres, la compréhension et la mémorisation de ce qui est dit. Pour cela, c’est une raison très suffisante pour utiliser les histoires quand vous le pouvez. Cela marque l’esprit.

 

 

Où les trouver ?

 

Peut-être avez-vous du mal à trouver des histoires personnelles ? À cela, je répondrais dans un premier temps que ce n’est pas si sûr. Voyez comment certains humoristes sont capables de vous intéresser alors qu’ils ne parlent que de situations communes. Norman dans ses vidéos, Bigard au restaurant, Mister Bean dans une file d’attente de magasin, Muriel Robin et son mariage en Afrique… (Bon OK, ça date, mais j’aime assez !)

Cela demande un peu d’observation. Mais est ce vous n’avez pas connu quelqu’un parmi vos collègues, vos oncles, qui raconte des histoires particulièrement captivantes ? Très détaillées, très imagées, alors que l’histoire en elle même est tout à fait quelconque.

Il y a toujours un conteur d’histoires qui traîne.

Et même sans observation, vous pouvez avoir de nombreuses histoires à raconter. Il suffit de les lire quelque part. Et ainsi de faire profiter les autres de celles qui vous ont vraiment plu.

Et là que va -t-il se passer ?

 

 

Raconte une histoire : je m’investis !

 

En racontant une histoire que vous avez vécue ou que vous avez lue, vous allez y mettre un peu de vous même.

L’histoire, vous la connaissez ! Vous l’avez vécue ou elle vous a plu quand vous l’avez lue. Vous n’allez avoir aucun mal à bien la détaillée. À la raconter telle que vous l’avez ressentie. Et ça, la personne en face de vous le ressent.

Elle se fait elle aussi de son côté un tableau de la situation. Aussi, non seulement elle vous écoute, mais en plus, elle « voit » l’histoire. C’est cela l’autre grand intérêt des histoires.

Quand on raconte une histoire, la personne en face la perçoit avec plusieurs canaux. L’ouie, la vue, vous pouvez rajouter des odeurs, des goûts…

Elle peut ainsi vivre la situation.

 

 

Utilisez les histoires !

 

Donc si vous avez un message à faire passer. Quel qu’il soit, faites en sorte d’utiliser une histoire. Une histoire qui vous est arrivée. Un simple fait de la vie peut constituer une histoire. Ce peut être aussi une histoire que vous avez lue, que l’on vous a racontée.

À ce sujet, notez-les ! Cela rajoute encore un canal, l’écriture. Vous vous en rappelez encore mieux. Vous avez compris l’intérêt de raconter des histoires.

  • Elles finissent souvent bien. Et même si ce n’est pas le cas, elles ont une morale.
  • Plus vous employez d’images de détails, plus elle est efficace et explicite.
  • Venant de vous, elles ont plus vivantes. Les gens les ressentent. C’est autrement plus agréable qu’un simple exposé, qu’une description sans âme.
  • S’agissant d’histoire vraie, cela rajoute de la crédibilité. À la manière d’un témoignage par exemple. Cela s’est vraiment passé, alors c’est vrai !

En conclusion, quand vous le pouvez, utilisez cette technique. Rappelez-vous que les gens aiment qu’on leur raconte une histoire !

Pour ce qui est du livre, j’aurais pu de proposer les étapes les unes après les autres de façon magistrale. Le but étant de créer une méthode pas à pas. Mais avouez que c’est quand même plus sympa quand c’est charly qui les annonce.

 

 

Votre action du jour.

 

Votre action du jour est d’utiliser ce qu’il s’est passé aujourd’hui pour raconter une histoire. Que vous est-il arrivé ? Que vous ont dit ou fait les enfants, si vous en avez ? Comment étaient les gens dans les transports ? Vous est-il arrivé un épisode sortant de l’ordinaire ce matin en arrivant au travail ? Vous a-t-on raconté une histoire ce matin, que vous pouvez raconter à votre tour ?, etc.

De très nombreuses situations sont sujettes à histoire, n’hésitez pas ! Et n’oubliez pas de faire preuve de créativité ! Si vous pouvez en plus embellir un peu l’histoire…..

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Et vous, vous aimez les histoires ? Est-ce que vous les utilisez régulièrement ? Si vous avez envie, ne vous gênez pas, racontez-nous une de vos histoires !

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *