Menu +

Se reconcentrer sur l’objectif ! La seule idée à garder en tête !

Se reconcentrer sur l’objectif ! Décidément, cette coupe du monde est pleine d’enseignements. Avez-vous remarqué ce phénomène ?

 

se reconcentrer sur l\'objectif
    Après la joie… se reconcentrer sur l’objectif !

 

 

La joie du but marqué !

 

Quand une équipe marque un but, il y a dans un premier temps la célébration du joueur et ensuite de l’équipe entière !

C’est un moment de grande joie. Ensuite, le jeu reprend. Et là, que peut-on observer ?

L’équipe qui vient de marquer a régulièrement, voire souvent, un moment de décompression. Moment de décompression qui peut se finir, par le fait que l’équipe adverse égalise. C’est arrivé dernièrement, dans un des derniers de l’équipe de France.

Mais pourquoi une telle situation ?

L’euphorie a concentré les esprits. Et de ce fait, cela a dilué la concentration des joueurs sur le jeu. Plutôt que de penser uniquement à défendre. Il y a toujours dans l’esprit ce petit côté perturbateur de joie qui trouble la concentration.

Alors, quelle leçon tirer de cela ?

 

 

Se reconcentrer sur l’objectif !

 

En fait, c’est effectivement une leçon intéressante. Le fait d’obtenir une petite victoire, une réussite entraîne une récompense. Dans le cas présent, il s’agit d’une grande joie que l’on fête en commun.

C’est d’ailleurs ce que vous pouvez lire dans ce blog ou dans les très nombreux livres de développement personnel.

Il est important de s’accorder une récompense pour chaque réussite.

Mais attention, et c’est là que la leçon devient intéressante ! Il ne faut pas gâcher ces quelques minutes de bonheur en oubliant l’objectif final.

Oui, il faut fêter cela ! Oui, il faut marquer le moment ! Mais de suite après, il faut se reconcentrer sur l’objectif.

Le plaisir que vous venez de vous offrir, OK, vous le méritiez ! Mais ce plaisir vous l’avez obtenu parce que vous avez preuve de volonté, de travail et par la suite de réussite.

Il ne faut pas l’oublier. Et donc, après cette récréation, il faut revenir à la volonté et au travail. En vue de la prochaine réussite !

 

 

Le plaisir avant tout !

 

Toutes ces petites réussites peuvent entraîner que naturellement, vous levez le pied. C’est un fonctionnement normal du cerveau. Celui-ci est partagé entre le fait de continuer l’objectif que vous vous êtes fixé et de profiter du plaisir que vous vous accordez.

Il est tout à fait possible que le plaisir prenne le dessus !

Aussi, voyez votre ou vos objectifs pour ce qu’ils sont ! Il s’agit des décisions que vous avez prises. Il vous faut vous y tenir. Y revenir rapidement pour ne pas perdre la concentration.

Et le fait de vous récompenser ne doit pas vous faire oublier ce postulat de base.

Qu’en est-il ailleurs sur les stades de foot ?

 

 

Attention, ce n’est pas fini !

 

Dans l’exemple que je viens de vous montrer, tout le phénomène se passe en quelques minutes. Vous retrouvez la même chose si vous faites une course de longue distance, un marathon par exemple. Vous pouvez fêter la première barrière des 20 km par un « bon » ravitaillement. OK vous vous faites plaisir ! Mais de suite, il vous faut enchainer avec les autres kilomètres. Pas question de rester dans l’euphorie de cette première victoire !

Vous voulez arrêter de fumer ? Vous avez réussi à repousser votre première cigarette ! Super, vous vous récompensez ! (un verre d’eau, une marche, un « yess » de contentement !). Mais aussitôt, votre nouveau travail commence, continuer à repousser cette cigarette.

Idem si vous souhaitez perdre du poids. Extra, vous avez réussi votre journée. Vous avez parfaitement suivi votre planning. Aussi, évitez de baisser la garde et de vous récompenser avec des carrés de chocolat !

 

 

Pas de relâchement !

 

Mais cela peut prendre plus de temps.

Pour en revenir à l’écriture d’un livre. Vous décidez d’écrire 600 mots par jour.

Une fois ces 600 mots écrits, vous vous félicitez, vous vous récompensez. Ce moment de plaisir ne doit pas vous faire oublier que vous avez un travail qui recommence le lendemain.

Et si d’aventure, vous écrivez 800 ou 1000 mots, c’est vraiment super. Vous avez droit à une « belle » récompense !

Mais le lendemain, vous avez toujours votre objectif de 600 mots. Il n’est pas question de se relâcher et négocier avec votre objectif.

Si vous ne le faites pas, si vous diminuez votre objectif, vous risquez par la suite d’en prendre l’habitude.

Voilà ce que je voulais vous dire sur le sujet.

 

 

Une autre façon de voir les choses !

 

Notez bien que toujours vis-à-vis de ces situations de matchs, un joueur a vu une autre interprétation. Il a répondu quand on lui a posé la question, que cela pouvait aussi venir du fait que l’adversaire se trouvait dans une nouvelle situation. Et c’est donc lui, l’adversaire qui élevait son niveau de jeu, pour égaliser.

C’est intéressant, vu sous cet angle là ! Cela vient des autres…

Mais, ceci ne vient que confirmer qu’après une réussite, l’objectif redevient l’acteur principal. C’est de nouveau votre « adversaire », celui que vous devez « vaincre ».

Et il met lui aussi son énergie dans la situation. Ce sont les prochains kilomètres, la prochaine cigarette, les prochaines calories… qui vous remettent la pression !

Alors, quelle que soit la façon de voir les choses, le résultat est le même ! Une récompense pour chaque réussite, oui ! Mais, de suite après, retour immédiat à l’objectif ! Ne laissez pas votre cerveau vous détourner ! Rappelez-vous : il faut se reconcentrer sur l’objectif !

 

 

Votre action du jour

 

Votre action du jour, c’est de prendre conscience de ces moments où vous réussissez votre objectif du jour. Appréciez la récompense que vous vous faites. Mais pensez que l’objectif final n’est pas atteint. Et que la récompense finale, c’est à dire la réussite complète sera celle qui va submerger toutes les autres. Et qui plus est, celle-là, vous pourrez prendre le temps de l’apprécier. Il n’y aura plus de raison de se reconcentrer sur l’objectif. Vous l’aurez atteint. Ce sera peut-être le temps de penser à un autre….

 

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Vous avez déjà vu ou ressenti de phénomène ? Comment faites-vous pour vous replonger dans votre objectif ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.