Si l’on parlait petit déjeuner ! – Quel est le meilleur moyen de commencer la journée ? Partie 2.

Remplissez le formulaire ci-dessous et téléchargez votre livre ! 120 Astuces pour gagner du temps !




 

Dans l’article d’hier (Petit dej.), nous avons pu voir l’importance du petit déjeuner. Nous avons observé les phénomènes qui se passent après l’absorption de celui-ci. Pour finir, nous avons approché l’index glycémique des aliments.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons voir comment débuter au mieux la journée. Nous allons voir différentes compositions de petit déjeuner. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Petit déjeuner, index glycémique,muesli
Petit déjeuner protéiné.

Ah, le buffet des vacances !

 

Si vous êtes allé à l’étranger, vous y avez obligatoirement eu droit. De même, si vous avez séjourné dans un hôtel en France, cela a été le cas.

Je ne parle pas du petit déjeuner que l’on peut vous monter en chambre. Non il s’agit bien entendu du buffet dans la salle de repas.

Comment vous comportez-vous ?

Est ce que vous restez à votre petit déjeuner classique ? Est ce que vous prenez un peu de tout ?

À la suite de cela, est-ce que vous avez noté un changement dans la matinée ?

Vous allez me dire : « Eh, Dominique, c’est les vacances ! ». On n’est pas là pour étudier ce que l’on mange. Il en est de même si vous dormez à l’hôtel pour votre travail.

Eh bien, peut-être serait-il intéressant de voir si vous notez un changement la prochaine fois ?

Essayez un petit déjeuner classique et une autre fois (le lendemain si possible.) un petit déjeuner plus protéiné (On va voir cela un peu plus tard.).

Il faut que les deux journées se ressemblent bien sûr.

Il y a de fortes chances que vous ayez de nouveau une sensation de faim beaucoup plus tôt en cas de petit déjeuner classique, à la Française.

Mais pourquoi ce phénomène ?

 

Diminuer l’index glycémique.

 

On l’a vu dans l’article précédent, cela est dû au fait qu’une grosse quantité de sucre passe dans le sang. D’où un pic de sécrétion d’insuline et… (Petit Dej 1).

Si il y a une grosse quantité de sucre assimilable rapidement, c’est que l’index glycémique des aliments que vous avez pris est important.

Pour éviter cela, vous allez devoir diminuer le taux glycémique de votre alimentation. (Voir schéma de l’article précédent.).

C’est là où le tableau des index devient indispensable.

Prenons l’exemple du pain. L’indice est de 70. Si vous rajoutez de la confiture, l’indice est de 65. Si au lieu de confiture vous mettez du beurre, l’indice est à zéro. (Notez que le gras n’est pas mauvais, à condition que ce ne soit pas du mauvais gras [Palme par exemple.]. Vous ne devez pas non plus abuser.

C’est la base d’une bonne alimentation.

Donc vous voyez, que suivant votre consommation, l’indice peut être plus ou moins fort.

L’intérêt donc pour arriver à une consommation moins élevée c’est de privilégier au petit déjeuner les aliments à valeur glycémique peu élevée.

Quels sont-ils ?

 

Privilégiez les produits IG bas !

 

Vous reprenez votre tableau et vous regardez en bas de celui-ci les produits que vous appréciez. Des produits que vous pouvez prendre pour constituer votre petit déjeuner.

J’en vois déjà certains qui rient. La deuxième ligne à partir du bas c’est l’alcool. Un peu de sérieux, je vous en prie !

En utilisant ces aliments, vous allez pour un même volume absorbé diminuer votre index glycémique. Vous arrive donc à moins de sucres dans le sang et retardement de la sensation de faim.

Comme vu précédemment, tout doit être consommé sans abus. La charcuterie par exemple, OK pour le jambon, du calme sur les saucissons, rosette and co…

Comme vous le voyez sur le tableau, la consommation de viandes, de poissons, d’œufs est tout à fait en phase. Ces apports en protéines diminuent l’IG [Index glycémique.]. Elles sont de plus utiles pour le corps et les muscles en particulier.

Vous pouvez donc préparer la composition de vos petits déjeuners en fonction de cela. Dans un article futur, nous verrons l’intérêt de planifier ses repas.

 

Quelques recommandations simples, mais très efficaces !

 

  • Quelle que soit votre boisson, évitez de sucrer. Commencer à apprendre à ne plus sucrer systématiquement ce que vous consommez. Cela peut mettre du temps, mais vous y arriverez. Les résultats vont vous « scotcher ; »
  • Éviter tous les produits industriels. Ils sont surchargés en sucre et en sels.
  • Arrêtez les céréales soufflées. Ce sont des produits industriels énormément sucrés. Et en plus, vous risquez de rajouter une dose de sucre en poudre. Préférez le muesli avec céréales, fruits secs..
  • Pas de jus de fruit en bouteille.
  • Privilégiez au pire les jus de fruits pressés.
  • L’idéal, c’est de manger le fruit entier. Une portion de fruit entier [Pas pressé.] au petit déjeuner, c’est vraiment le top. Vous profitez de l’ensemble des qualités du fruit : vitamines, nutriments et fibres.
  • Préférez le pain complet au pain blanc.

En suivant ces recommandations, vous faites un grand pas vers un petit déjeuner de qualité. Il vous permettra de tenir la matinée.

 

Quelques exemples de Petit Déjeuner.

 

Voilà très rapidement quelques petits déjeuners à travers le monde.

En Allemagne.

Charcuterie, yaourt, fromage, saucisses et œufs. Accompagnés de petits pains.

Servi avec du café, jus de fruit.

En Angleterre.

Œufs, bacon grillé, haricots blancs à la tomate, champignons et pomme de terre sautés.

Servi avec café, thé et jus d’orange.

En chine.

C’est comme un repas classique accompagné de thé noir. Nouilles, ravioles, œuf dur, bouilli de riz.

En Norvège.

Du saumon, charcuteries et pâtés, du fromage. Le pain ressemble au pain croustillant type « Wasa ». Accompagné de café léger et jus de fruit.

En Suisse.

Le muesli à base de flocon d’avoine, d’orge et amandes ou noisettes. On y rajoute du sésame, du tournesol, des fruits secs ou frais. On recouvre le tout de lait.

 

Quel petit déjeuner choisir ?

 

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour fabriquer votre petit déjeuner. Servez — vous de votre tableau des index.

Incorporez dans ceux-ci :

  • Des protéines [Œufs c’est le plus pratique, faites-les à la coque.], une viande [blanche de préférence.]
  • Des fromages [privilégiez les fromages de chèvre et de brebis.]
  • Si vous aimez le poisson le matin, n’hésitez pas !
  • Vous pouvez vous tourner vers les jus verts [Jus verts.] ou les smoothies [Article à venir.].
  • Du beurre d’amande.

 

Voilà, vous en savez un peu plus sur le petit déjeuner. Il vous reste maintenant à composer ceux-ci. Si vous pensez que cela va vous coûter du temps, préparez la veille en partie. Si vous pensez que cela va vous coûter financièrement, pensez quand même à votre santé. Vous pouvez alterner au cours de la semaine. Faites des essais et voyez ce qui vous convient le mieux.

 

 

Votre action du jour, c’est de vous planifier vos petits déjeuners. Faites peut-être un petit tour du monde de ceux-ci. Passez le plus tôt possible à des petits déjeuners à index glycémique moins élevé. Faites-vous des petits déjeuners qui vous rappellent les vacances !

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Dites-nous quelle sorte de petit déjeuner vous prenez ? Avez-vous une recette à nous faire partager ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et téléchargez votre livre ! 120 Astuces pour gagner du temps !



2 Commentaires Si l’on parlait petit déjeuner ! – Quel est le meilleur moyen de commencer la journée ? Partie 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *