Menu +

Un seul message à la fois ! Je me bouge !

 

 

Un seul message à la fois ! Le sujet du jour est simple. Il consiste à ne pas s’éparpiller et à se focaliser sur un seul élément. Que ce soit à l’oral ou à l’écrit ! Vous allez gagner en efficacité si vous ne donnez qu’un seul message à la fois !

 

un seul message, un seul message a la fois
Un seul message à la fois ! Et si en plus vous y mettez la forme… !

 

Un seul message.

 

Dans le précédent article (je fais court !), nous avons vu qu’il était souhaitable de faire court. Faire court pour ne pas perturber ou lasser votre interlocuteur.

Dans celui d’aujourd’hui, on rajoute une composante essentielle. Ne multipliez pas les messages ! Vous allez tout simplement faire attention de ne parler que d’un thème. Quand vous préparez une intervention, un discours, un article, posez-vous la question. N’y a-t-il bien qu’un seul message abordé ?

Nous allons en voir l’intérêt par la suite.

 

 

Un paragraphe = une idée !

 

C’est de cette façon que l’on procède en écrivant un livre ==>. Chaque paragraphe ne va aborder qu’un seul message. Inutile de mélanger l’esprit des lecteurs.

Si l’on part du principe que le lecteur va lire les paragraphes un par un. Cela lui permet de bien s’inspirer de l’information. Il n’y a qu’un point abordé. Il peut être tout à fait focus sur celui-ci.

Si vous multipliez les messages, il risque de s’égarer. Peut-être de revenir en arrière pour être sûr d’avoir tout bien compris !

Et cela, ce n’est pas excellent pour une bonne lecture !

 

 

Voyons de plus près les réunions !

 

Dans le même ordre, voyez ce qu’il se passe si vous devez vous retrouver dans une réunion.

Le problème des réunions est en grande partie dû à ce problème de la multiplicité. Trop de thèmes peuvent être abordés.

Il est clair, et cela se constate tout le temps. On ne peut pas être concentré pendant des heures. L’attention va et vient par cycle. Aussi, des périodes de repos sont nécessaires en attendant un nouveau cycle de concentration.

Combien de temps, notre cerveau peut-il rester concentré ? Généralement, il est admis que le cerveau peut rester concentré environ 90 minutes. Cela bien entendu varie en fonction de chaque personne.

Un enfant pourra rester concentré devant un film qui le passionne pendant 2 heures. Un autre, seulement quelques minutes.

Mais ce qu’il faut retenir, c’est que l’attention ne pas être maintenue éternellement.

 

 

Que retient-on d’une réunion ?

 

Que se passe — t-il alors ?

Si vous êtes soumis à ces flots d’informations, vous n’allez pas tout retenir.

Les points qui vous intéressent particulièrement, vous ne devriez pas les « rater ». Mais si certains éléments sont abordés au moment où votre cerveau est au ralenti. Là pas de doute, vous ne retiendrez rien ou insuffisamment !

En moyenne, on retient 10 % de ce qu’on lit. 20 % de ce que l’on entend. 30 % de ce que l’on voit et 50 % de ce que l’on voit et entend.

Autant dire que plus le nombre de références, de points abordés sera grand, plus il y aura de chances d’en oublier.

En quelques sortes, plus la réunion est longue, moins vous en retenez !

 

 

Que nous apprennent les acteurs ?

 

Un dernier point qui peut vous pousser à ne donner qu’un seul message est le suivant.

Imaginez un acteur ou actrice que vous appréciez particulièrement.

Voyez l’émotion qu’ils mettent dans une scène. Ils ont un message triste à annoncer, ils se mettent dans l’ambiance.

Ils ont un message heureux, ils se mettent dans l’ambiance.

Cette mise dans l’ambiance, va décupler la force du message !

Mais que penseriez-vous d’une personne qui tour à tour dans la même heure, lors d’une réunion va passer du catastrophisme à l’euphorie. Il en est d’ailleurs de même dans les discussions de tous les jours !

Qu’allez_vous penser ?

De deux choses l’une. Ou elle est un peu dérangée, instable ! Passer du rire aux larmes en quelques secondes, cela ne donne pas l’impression d’une personne équilibrée. Allez-vous lui faire réellement confiance ?

Ou bien, vous pouvez penser que cette personne est un bon acteur. Aussi, est-ce que vous allez lui faire confiance, quand il s’agit de travail ou de la vie quotidienne ?

C’est une bonne raison pour ne pas donner de nombreux messages. Messages qui chez chacun vont entraîner des émotions, des ressentis très différents.

 

 

À votre tour, d’être acteur !

 

Le dernier point rejoint un peu le précédent. En ne proposant qu’un seul message, vous allez pouvoir vous concentrer dessus. À la manière de l’acteur, vous allez pouvoir y mettre les émotions qui vont avec ce que vous voulez faire passer.

Car un point important est à retenir quant à la compréhension par rapport à ce que l’on a vu précédemment.

Rappelez-vous des 50% ? Là, on peut passer jusqu’à 80 % de compréhension quand l’auditeur vit la situation. Ainsi donc, si vous mettez les formes dans ce que vous dites, si vous vous investissez. La personne en face de vous pourra vivre la situation. Et donc la retiendra plus facilement.

 

 

Place aux stops infos !

 

Voilà donc, ce que je voulais faire passer comme message. Faites dans la mesure du possible dans la simplicité. Un seul message à la fois. Vous pouvez le répéter plusieurs fois. Y ajouter des exemples, des situations vécues.

En le répétant, en insistant dessus, un maximum de personnes comprendra le message et le retiendra.

Si vous avez plusieurs messages à faire passer, passez-les à divers moments. Mais une fois de plus, à chaque fois un seul message !

Plutôt que des réunions, faites des stops infos dans la journée. Cela ne vous prendra que peu de temps. Mais vous aurez la possibilité de mettre toute votre puissance, votre persuasion dans le message.

Et qu’importe si tout le monde n’est pas là, vous aurez l’occasion de le répéter à leurs retours. Et de plus, les personnes ayant assisté à vos points infos sauront leur retransmettre. Car, il y a de fortes chances qu’elles aient bien saisies vos paroles.

 

 

Votre action du jour

 

C’est de faire particulièrement attention aux messages que vous passez. Faites en sorte de ne glisser qu’une seule idée lors de vos communications. Si vous avez plusieurs choses à dire, procédez en plusieurs fois. Voyez à mettre de l’émotion, de la force dans vos propos. Cela rajoutera à la compréhension.

C’est une façon aussi de mettre un peu de fun à vos façons d’agir. Et vous verrez que question efficacité, ça vaut vraiment le coup !

 

 

Plan du site je me bouge

 

Vous verrez, vous me remercierez plus tard » Mr MONK.

« Je ne vous demande pas de me croire, mais juste d’essayer. » Christian GODEFROY.

 

Laissez un commentaire ci-dessous, si cet article vous a plu. Alors vous, c’est plutôt une info à la fois ou tout d’un coup, façon réunion ? Que pensez-vous de cette méthode ?

Vous voulez ou aimeriez écrire un livre ? Comment commencer et trouver la motivation ? Toutes les étapes et 1 méthode complète, la méthode IQARE.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.